face, recto, avers, avant © 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
face, recto, avers, avant © 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© Musée du Louvre
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© Musée du Louvre

Le mois d'Avril ou le signe du taureau, de la tenture des mois Lucas

Date de création/fabrication : avant 1746 (?)
Ancienne datation : 1725 - 1750
Lieu de création : Paris (France->Ile-de-France = Ile de France)
Œuvre récupérée à la fin de la Seconde Guerre mondiale, déposée par l'office des biens et intérêts privés (OBIP); en attente de sa restitution à ses légitimes propriétaires. Consulter la base de données ministérielle Rose Valland consacrée aux œuvres dites MNR (Musées nationaux récupération)..
Numéro d’inventaire
Numéro principal : OAR 64
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Manufacture des Gobelins (Paris, 1662)
Audran, Michel (Paris , 1701 - Paris, 1771), Tapissier
Maître des mois Lucas (Pays-Bas, 0autour de 1535), Peintre, D'après, bibliographie/travail de référence

Autres attributions :
Autre attribution : Van Orley, Bernard (Bruxelles, vers 1488 - Bruxelles, 1541), Peintre, Cercle, milieu, entourage de

description

Dénomination / Titre
Titre : Le mois d'Avril ou le signe du taureau, de la tenture des mois Lucas
Type d'objet
panneau
Description / Décor
Une dame, assise sur l'herbe, tenant une couronne à la main, se retourne vers la gauche ; une autre femme joue de la cithare, une autre de la mandoline, une quatrième cueille des fleurs ; à gauche du berger, un chien et des moutons. Bordure à losanges jaunes sur fond bleu ; aux angles, quatre cartouches portant les deux L entrelacées ; les armes de France au milieu de la bordure supérieure, au milieu des côtés, mascarons portant des soleils.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 380 cm ; Hauteur : 377 cm ; Hauteur : 378 cm ; Longueur : 345 cm ; Longueur : 346 cm ; Longueur : 345,5 cm ; Poids : 16,5 kg
Matière et technique
Matériau/Technique : système d'accrochage : sangle en toile de jute de 9 cm avec traces de 18 anciens anneaux (fils)
Technique : tapisserie de haute lisse = haute lisse (techniques textile->tapisserie = tapisserie sur métier)
Matériau : laine (chaines et trames)
Matériau : soie (trames)

Lieux et dates

Date de création / fabrication
avant 1746 (?)
Ancienne datation : 1725 - 1750
Lieu de création / fabrication / exécution
Paris (France->Ile-de-France = Ile de France)

Données historiques

Historique de l'œuvre
L'identification de l'OAR 64 a été possible en confrontant plusieurs sources :
-A partir de l'inventaire photographique de la collection des tapisseries d'Hermann Goering où face à la reproduction en noir et blanc de cette tapisserie se trouve son descriptif succinct : « Ta 75 Pariser Gobelin Manufaktur 1737-40 Monatstapisserie, April, Musizierende Gesellschaft 3, 80 : 3, 50 m Bornheim, München August 1941 ». -La tapisserie est répertoriée dans la liste des tapisseries récupérées en Allemagne établie par l'OBIP : « [n° d'ordre] 64 ; [n° allemand] 6657 ; [Provenance] 1° Linz ; [Epoque] Gobelins, XVIIIe ; [Sujet] Mois Lucas ; [Dimensions] 3.80/3.50 ». -La tapisserie est répertoriée dans l'inventaire détaillé du quatorzième convoi en provenance de Munich : « List of French Property from Central Collecting Point Munich, 30.10.46 : Run N° of 14th shipm., 194 ; French Run N°, 9930 ; Munich Arr. N°, 6657/Berchtesgaden ; 1607 ; Author, Paris Gobelin Audran, ca. 1740 ; Subject, Tapestry : The months of Lucas, April ; Presumed owner, Mme Emile Bernard (sic), Paris ; History, Bought by Goering through Bornheim from Mme E. Bernard (sic), Paris ». On peut constater une erreur de numéro de convoi dans la liste de l'OBIP qui donne le numéro « premier convoi de Linz », alors que la tapisserie se trouve dans le « quatorzième convoi de Munich », comme le confirme le numéro 6657. -La tapisserie figure dans le calepin de déballage de ce convoi : « Caisse XIV-16-6657-Tapisserie des Gobelins XVIIIe ».

La tapisserie « Tenture des mois de Lucas : le mois d'avril » a fait partie de la collection de Mme Bénard le Pontois, comme la peinture jadis attribuée à Simon Vouet MNR 32, 62, rue Pierre Charron à Paris (VIIIe arrondissement) ; elle est repérée chez elle, à Paris, et acquise par Walter Bornheim de la galerie munichoise « Für Alte Kunst » pour Hermann Goering en août 1941. Cette tapisserie a été envoyée à Carinhall, résidence de H. Goering près de Berlin, où il rassemblait ses collections. Puis elle a été enregistrée dans l'inventaire photographique de la collection de tapisseries d'Hermann Goering sous le numéro « Ta 75 ». Quelques mois à peine après le décès de madame Bénard le Pontois, née Gabrielle Philippson, survenu le 23 décembre 1941, le contenu de son appartement a été saisi par la Dienststelle Westen qui n’a transmis qu’une petite partie de ses biens à l’ERR où ils ont été inventoriés soit sous le préfixe BPO, soit en tant que MA (Möbel Aktion). Au moment de la débâcle allemande, Hermann Goering fait envoyer ses collections en train spécial, convoyées par Andréas Hofer à Neuhaus (près de Nuremberg), les 23 février et 13 mars 1945, puis à Berchtesgaden le 13 avril 1945. C'est là, que la septième US Army se saisit de l'ensemble de la collection. Un premier travail de catalogage est apparemment effectué sur place et cette oeuvre se voit attribuer le numéro : « Berchtesgaden ; 1607 ». Puis, la tapisserie est envoyée au Central Collecting Point de Munich, et enregistrée sous le numéro 6657. La tapisserie est restituée par le Haut-Commissariat américain en Allemagne (Central Collecting Point de Munich) à l'Office des Biens et Intérêts Privés (OBIP), délégation du ministère français des Affaires étrangères pour les restitutions. La tapisserie est rapatriée vers la France le 30 octobre 1946. Elle est ensuite inscrite sur la liste des oeuvres mises à la disposition des musées nationaux par l'OBIP. La tapisserie est retenue lors de la deuxième commission de choix des oeuvres de la récupération artistique du 17 novembre 1949 ; elle est prise en charge par la direction des musées de France, et confiée à la garde du musée du Louvre (département des Objets d'art) en 1951. Elle est alors inscrite dans l'inventaire Objets d'Art Récupération (OAR), établi par Hubert Landais, sous le numéro OAR 64. Déposée au château de Compiègne le 9 juin 1950 (salle 13), la tapisserie revient au département des Objets d'art du musée du Louvre, le 14 décembre 1954. Elle est actuellement conservée dans les réserves de ce département. (source : base POP Culture, base Rose Valland)
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
attribution par l'office des biens et intérêts privés (MNR)
Propriétaire
Musées Nationaux Récupération

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé
Dernière mise à jour le 18.08.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances