inscription

Epoque / période : antiquité tardive
Lieu de création : Jaffa (?)
Lieu de découverte : Alexandrie (?)
Numéro d’inventaire
Numéro d'entrée : MNC 1194
Numéro catalogue : Ma 3035
Numéro catalogue : Ma 3471

description

Dénomination / Titre
Dénomination : inscription
Description / Décor
Décor : amphore (flanqué de) ; palme (2)

Etat de l'oeuvre : entier-éclats(bord supérieur,anglé inférieur droit)
Inscriptions
Inscription :
épitaphe d'Isodoros et Loulianos intendants(curateurs de synagogue)-5 lignes
Langue :
grecque
Nature du texte :
épitaphe (contenu du texte->inscription funéraire)
Onomastique
Isidoros(fils de,Pinaras)-Loulianos

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 22 cm ; Largeur : 23 cm ; Epaisseur : 5 cm
Matière et technique
Matériau : calcaire
Technique : taillé, gravé = gravure
Précision technique : décor incisé

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : antiquité tardive
Lieu de création / fabrication / exécution
Jaffa (?)
Lieu de découverte
Alexandrie (?)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
Date : 1886
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines

Bibliographie

- Bernand, Etienne. Inscriptions grecques d'Égypte et de Nubie au Musée du Louvre. [Musée du Louvre]. Paris, Éd. du Centre national de la recherche scientifique, 1992. , p. : 155-157, pl. 59, n° 104
- Frey, Jean-Baptiste. Corpus inscriptionum Iudaicarum. Vol. 2, Asie. Afrique : recueil des inscriptions juives qui vont du IIIe siècle avant Jésus-Christ au VIIe siècle de notre ère. Città del Vaticano, Pontificio Istituto di Archeologia cristiana, 1952. , n° 919
- Dain, Alphonse. Inscriptions grecques du Musée du Louvre : les textes inédits. [Musée du Louvre]. Paris, Les Belles Lettres, 1933. 244 p., , p. : 130-131, n° 149
- Clermont-Ganneau, Charles. Revue critique d'Histoire et de Littérature, 1883, 33, , 142
Dernière mise à jour le 03.05.2017
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances