face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble © Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes
dos, verso, revers, arrière © Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes
profil droit © Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes
profil gauche © Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes
© Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes
© Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes
© Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes
© Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes

modèle de sculpteur

Date de création/fabrication : XXXe dynastie ; époque ptolémaïque (-379 - -30)
Numéro d’inventaire
Numéro principal : E 5527
Autre numéro d'inventaire : ME 160
Numéro dépositaire : D.890.1.17
Numéro dépositaire : 261

description

Dénomination / Titre
Dénomination : modèle de sculpteur
Description / Décor
roi (tête de, coiffure némès)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 16,6 cm ; Largeur : 13,2 cm ; Profondeur : 8,5 cm ; Poids : 2 kg
Matière et technique
Matériau : calcaire (blanchâtre)
Technique : demi-ronde-bosse

Lieux et dates

Date de création / fabrication
XXXe dynastie ; époque ptolémaïque (-379 - -30)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
date : 1868

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Besançon (France), Musée des Beaux-Arts et d'Archéologie

Bibliographie

- La momie aux amulettes, cat. exp. (Besançon, Musée des Beaux-Arts et d'archéologie, 2008-2009), Besançon, 2008, p. 28
- Malek, Jaromir, Topographical Bibliography of Ancient Egyptian Hieroglyphic Texts, Reliefs, and Paintings, 8.1, Objects of Provenance not known. Royal Statues. Private Statues: Predynastic to the end of Dynasty XVII, Oxford, Griffith Institute, Ashmolean Museum, 1999, p. 221
- Gasse, Annie (dir.), Loin du sable. Collections égyptiennes du Musée des Beaux-Arts et d'Archéologie de Besançon, cat. exp. (Besançon, Musée des Beaux-Arts et d'Archéologie, 1990), Besançon, Année de l'Archéologie, 1990, p. 147, n° 213
Dernière mise à jour le 26.04.2018
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances