statue

Date de création/fabrication : ? (?) ; 2e moitié XVIIIe s. ap. J.-C. (?) (Peut-être époque moderne d'après l'antique) (1453 - 1789)
Lieu de découverte : Italie
En dépôt : Musée Francisque Mandet, Riom
Numéro d’inventaire
Numéro dépositaire : D.866.3.3

description

Dénomination / Titre
Dénomination : statue
Ancien titre : Enfant à l'oie (Liste d'envoi ; 1863)
Description / Décor
Groupe statuaire : enfant étranglant une oie, sur une base rectangulaire aux coins arrondis. Le jeune garçon potelé, nu, assis penché en appui sur la fesse gauche, les jambes parallèles pliées perpendiculairement à droite, pied gauche sous le genou droit, les bras vers la gauche saisissant des deux mains une oie apeurée et en train de l'étouffer. L'animal se débat, tente de s'échapper vers la gauche, mais sa tête est maintenue en sens inverse par la main du garçon. Visage du bambin détruit. Composition pyramidale dont la diagonale ascendante est formée par la ligne du corps semi-allongé de l'enfant, partant du pied droit jusqu'à la tête, et la diagonale descendante par le bras gauche de l'enfant continué par l'oie. Variante du groupe célèbre de l'enfant à l'oie, soit présent au IIIe s. av. J.-C., soit créé par le sculpteur Boéthos au IIe s. av. J.-C.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 50 cm ; Largeur : 70 cm ; Profondeur : 32 cm
Matière et technique
Matériau : marbre blanc
Technique : ronde-bosse (sculpture)

Lieux et dates

Date de création / fabrication
? (?) ; 2e moitié XVIIIe s. ap. J.-C. (?) (Peut-être époque moderne d'après l'antique) (1453 - 1789)
Lieu de découverte
Italie

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
date : 1861
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Riom (France), Musée Francisque Mandet

Index

Dénomination
Matériaux
Technique
Lieux
Dernière mise à jour le 25.01.2016
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances