vue d'ensemble ; face, recto, avers, avant © 2011 Musée du Louvre / Christian Décamps
détail © 2011 Musée du Louvre / Christian Décamps
© 1999 Musée du Louvre / Georges Poncet
© 1999 Musée du Louvre / Georges Poncet
© 1999 Musée du Louvre / Georges Poncet
© 2011 Musée du Louvre / Christian Décamps
© 2011 Musée du Louvre / Christian Décamps
© 1999 Musée du Louvre / Georges Poncet
© 1999 Musée du Louvre / Georges Poncet
© 1999 Musée du Louvre / Georges Poncet

stèle fausse porte

Date de création/fabrication : Khéperkarê Sésostris I (attribution d'après style) (-1943 - -1898)
Actuellement visible au Louvre
Salle 334
Aile Sully, Niveau 0
Numéro d’inventaire
Numéro principal : C 46
Autre numéro d'inventaire : N 200
N° anc. coll. : Salt n°3718

description

Dénomination / Titre
Dénomination : stèle fausse porte
Description / Décor
Décor : repas funéraire ; homme (assis, pagne, perruque large, bras gauche plié sur la poitrine) ; table d'offrandes ; oeil oudjat (2, symétriques)
Etat de l'oeuvre : en deux fragments recollés
Inscriptions
Écriture :
hiéroglyphique
Nature du texte :
formule d'offrande
Noms et titres
Anubis ; Osiris-Khenty-Imentyou ; Emhat (chancelier du roi de Basse-Egypte, préposé au diadème) ; Ânkhty (soeur)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 153 cm ; Largeur : 85 cm ; Epaisseur : 20 cm
Matière et technique
Matériau : calcaire
Technique : bas-relief saillant (figures en relief saillant), bas-relief creux = sculpture en creux (textes en creux), inachevé (suite texte à l'encre)

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Khéperkarê Sésostris I (attribution d'après style) (-1943 - -1898)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
date de l'inscription sur l'inventaire : 1826

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Sully, [AE] Salle 334 - Matériaux et techniques, Vitrine 9

Bibliographie

- Postel, Lilian, « Un homme de cour de Sésostris Ier. Le préposé au diadème royal Emhat (Louvre C 46 et Leyde AP 67) », dans Castellano, Núria ; Mascort, Maite ; Piedrafita, Concepció ; Vivó, Jaume (dir.), Ex Aegypto lux et sapientia. Homenatge al professor Josep Padró Parcerisa, Barcelone, Université de Barcelone-Société vatalane d'égyptologie, 2015, p. 489-499, p. 489-499
- Ilin-Tomich , Alexander, « A Twelfth Dynasty stela workshop possibly from Saqqara », The Journal of Egyptian Archaeology (JEA), 97, 2011, p. 123
- Malek, Jaromir, Topographical Bibliography of Ancient Egyptian Hieroglyphic Texts, Reliefs, and Paintings, 8.3, Objects of Provenance not known. Part 3. Stelae, Early Dynastic Period to dynasty XVII, Oxford, Griffith Institute, Ashmolean Museum, 2007, p. 221, n° 803-031-023
- Quirke, Stephen G., Titles and bureaux of Egypt 1850 - 1700 BC, Londres, Golden house publications Egyptology, 2004, p. 34, 35
- Grajetzki, Wolfram, Die höchsten Beamten der ägyptischen Zentralverwaltung zur Zeit des mittleren Reiches : Prosopographie, Titel und Titelreihen, Berlin, (Achet. Schriften zur Ägyptologie ; 2), 2003, p. 195
- L'art égyptien au temps des Pharaons, les collections du Musée du Louvre, cat. exp. (Sao Paulo, Museu de Arte Brasileira, 2 mai-22 juillet 2001), Sao Paulo, Fundaçao Armando Alvares Penteado, 2001, p. 91-94, ill. p. 93, 94, n° 1
- Boreux, Charles, Guide-catalogue sommaire, 1, Salles du rez-de-chaussée, escalier et palier du premier étage, salle du mastaba et salle de Baouît, [Musée du Louvre, Paris. Département des Antiquités égyptiennes], Paris, Musées Nationaux, 1932, p. 161
- Rougé, Emmanuel de (vicomte), Notice des monuments exposés dans la Galerie d'antiquités égyptiennes, Salle du rez-de-chausssée et palier de l'escalier du sud-est au Musée du Louvre, [Musée égyptien du Louvre], Paris, Charles de Mourgues Frères, 1872, p. 94, N° 46
- Rougé, Emmanuel de (vicomte), Notice sommaire des monuments égyptiens exposés dans la galerie d'Antiquités égyptiennes(Salle du rez-de-chaussée) au Musée du Louvre, [Musée National du Louvre], Paris, Vinchon, 1852, p. 73, N° 46
Dernière mise à jour le 10.11.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances