face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue sans cadre © 2002 Musée du Louvre / Gérard Blot
© 2014 Musée du Louvre / Peintures
© 2002 Musée du Louvre / Gérard Blot
© 2014 Musée du Louvre / Peintures

Résurrection de Lazare

Date de création/fabrication : XVIe siècle (1500 - 1600)
En dépôt : Musée national du château de Fontainebleau, Fontainebleau
Numéro d’inventaire
Numéro principal : INV 401
Autre numéro d'inventaire : MR 363
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Siciolante, Girolamo, dit Siciolante da Sermoneta (Sermoneta, 1521 - Rome, 1575)
Italie École de

Autres attributions :
Ancienne Attribution : Muziano, Girolamo (Aquafredda (Brescia), 1528 - Rome, 1592)

description

Dénomination / Titre
Titre : Résurrection de Lazare
Description / Décor
En présence de ses disciples, et à la prière de Marthe et de Marie, Jésus, debout à droite, ressuscite Lazare couché à gauche sur son linceul, au bas de son tombeau.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 1,25 m ; Largeur : 0,92 m
Matière et technique
bois

Lieux et dates

Date de création / fabrication
XVIe siècle (1500 - 1600)

Données historiques

Historique de l'œuvre
Provenant de l'église romaine de Saint-Louis-des-Français. Musée Napoléon, 1802. Déposé au Palais de Fontainebleau le 13 septembre 1878. Autres versions : petite esquisse peinte en grisaille située au musée de Dijon, catalogue 1883, n°802. Oeuvres en relation : Perino del Vaga, La Resurrezione di Lazzaro, Londres, Victoria and Albert Museum.
Mode d’acquisition
saisie napoléonienne
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Peintures

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Fontainebleau (France), Musée national du château de Fontainebleau

Index

Catégorie

Bibliographie

- Brejon de Lavergnée, Arnauld ; Thiébaut, Dominique (éd.). Catalogue sommaire illustré des peintures du musée du Louvre. II. Italie, Espagne, Allemagne, Grande-Bretagne et divers. Paris, R.M.N., 1981. , p. : 294
Dernière mise à jour le 11.09.2019
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances