Homme nu, volant

vers 1672
Numéro d’inventaire
INV 28683, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
NIII 11745
MA 10502
Numéros de catalogues :
Guiffrey et Marcel G 7094
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.12, p.57
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Le Brun, Charles (1619-1690)
Ecole française

description

Dénomination / Titre
Homme nu, volant
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Etude pour 'La Chute des anges rebelles' pour décor de la troisième chapelle du château de Versailles, commencé en 1672, aujourd'hui détruit. Le décor était composé de deux parties : 'Dieu dans sa gloire' et 'La Chute des anges rebelles'. De nombreux dessins sont conservés au Louvre. Une esquisse peinte de la première composition est conservée au musée national du château de Versailles (MV 8391). 'La Chute des anges rebelles' fut copiée par Verdier (musée national du château de Versailles) et gravée par Alexis Loir. 'Etude pour un ange exterminateur, à droite de la composition dans laquelle il apparaît armé d'un bouclier, la main droite tenant la foudre. Sur cette feuille, le bras droit coupé par la marge du papier est étudié séparément. La position des jambes ici proche de la peinture, a été rectifiée par rapport à une première étude (Inv. 28674). Le 'Mercure galant', dans son numéro de Novembre 1686 (p. 129) explicite le sens des armes mises dans les mains des anges exterminateurs. 'Dans ce sujet, il (Le Brun) n'a point mis d'épées dans les mains des Anges qui exécutent les ordres du ciel, comme ont fait tous ceux qui ont traité ce sujet ; (...) il les fait agir de manière que toute leur force est tirée de la toute puissance de Dieu, ne se servant que des mesmes foudres qui sortent de la nuée et des boucliers qu'ils leur à mis à la main (...).'' (Beauvais, Louvre, Inventaire général des dessins, Ecole française, Charles Le Brun, 1619-1690, tome I, 2000, n° 230, p. 94)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,303 m ; L. 0,449 m
Matière et technique
Sanguine, avec rehauts de craie blanche, sur papier beige. Bords irréguliers.

Lieux et dates

Date de création / fabrication
vers 1672

Données historiques

Historique de l'œuvre
Atelier de Le Brun. Entré dans les collections royales en 1690 ; paraphes de Jean Prioult (L. 2953) au verso, de Claude Delamotte (L. 478) et de Jules Robert de Cotte (L. 1963) ; marque du musée (L. 1886).

Inventaire du musée Napoléon :
Inventaire du Musée Napoléon. Dessins. Vol.7, p.1309, chap. : Ecole française, carton 112. (...) Numéro : 10502. Nom du maître : Idem & Le Brun, Charles /&. Numéro d'ordre dans l'oeuvre du maître : 603 à 870 compris. Désignation des sujets : Etudes de Le Brun, pour différens tableaux, faites au crayon rouge et blanc, et parmi, quelques unes aux crayons noir et blanc. Aucune n'est collée. Origine : Idem & Collection ancienne /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Signe de recollement : Vu au crayon#trait oblique / à l'encre / à droite du nom du maître#268 Cor au crayon#268 Cor au crayon#Cor au crayon. Cote : 1DD39
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Cabinet du Roi
Mode d’acquisition
Saisie royale
Date d’acquisition
1690

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances