face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue sans cadre © 2003 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue avec cadre © 2005 Musée du Louvre / Angèle Dequier
face, recto, avers, avant ; détail signature © 2005 Musée du Louvre / Angèle Dequier
© 2003 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
© 2005 Musée du Louvre / Angèle Dequier
© 2005 Musée du Louvre / Angèle Dequier

La Tuile

1628 / 1630 (2e quart du XVIIe siècle)
RF 1989 25
Département des Peintures
Actuellement visible au Louvre
Salle 828
Aile Richelieu, Niveau 2
Inventory number
Numéro principal : RF 1989 25
Artist/maker / School / Artistic centre
La Hyre, Laurent de (Paris, 1606 - Paris, 1656)
France École de

Description

Object name/Title
Titre : La Tuile
Autre titre : La Tuile
Description/Features
Inscriptions
Signature :
S.b au centre, légèrement vers la gauche: "L. De La Hyre"

Physical characteristics

Dimensions
Hauteur : 1,27 m ; Largeur : 1,09 m ; Hauteur avec accessoire : 1,72 m ; Largeur avec accessoire : 1,32 m
Materials and techniques
huile sur toile

Places and dates

Date
2e quart du XVIIe siècle (vers 1628 - 1630)

History

Object history
Historique
Provient du château de Médavy (Almenèches, département de l’Orne) ; collection Jean Riechers (1898-1974), Neuilly-sur-Seine, avant 1960 ; acquis par dation, 1989.

Commentaire
La composition montre trois jeunes femmes jouant aux dés autour d’une table tandis qu’une tuile se détache du toit et va tuer, en lui tombant sur la tête, l’une des joueuses. Le sujet est inspiré des Emblèmes d’Alciat (1re éd. en 1531). La Hyre a sans doute consulté l’une des éditions lyonnaises des Emblèmes publiées par Jean de Tournes à partir de 1548, le texte latin étant traduit en français par Jean Lefeure (autres éditions en 1555, 1570 et 1615). En effet, on trouve dans ces
éditions une vignette (probablement du graveur Bernard Salomon) avec une composition très similaire à celle de La Hyre : installées devant la façade d’une maison, trois jeunes femmes jouent aux dés autour d’une table, tandis qu’une tuile, tombée du toit, heurte la tête de la joueuse à droite. La Hyre a choisi l’instant précédent, la tuile étant juste au-dessus de la tête de la jeune femme. Cet emblème rappelle que la mort peut survenir à tout moment, y compris le plus inattendu, et en particulier lorsqu’on se rit d’elle Dans l’édition de Jean de Tournes, le titre est « Les malheurs toujours prochains ». Le texte de l’emblème est « Trois filles cherchaient par le sort, / Laquelle première mourra. / La perte dessus l’une sort, / Qui moquerie au coeur en a ; / Mais le malheur lui demeura / Car une tuile du
toit chut, / Qui la vie lui dévora, / Et selon son sort lui mescheut ». Enfin, le commentaire est le suivant : « Un jour trois filles de même âge jetèrent le sort pour savoir qui devait mourir la première. Le sort tomba sur l’une d’icelles, laquelle n’en fit que rire, se moquant du sort, et le tenant pour chose vaine et frivole ; mais au même instant une tuile du toit lui chut sur la tête et la tua. Ainsi fut-elle payée de sa téméraire moquerie […]. » Cet emblème est inspiré d’une épigramme de l’Anthologie grecque : trois jeunes filles jouèrent aux dés pour savoir laquelle rejoindrait Hadès la première. Celle désignée par le sort s’en moqua, mais peu de temps après, elle glissa d’un toit, tomba et se tua. Les sorts sont véridiques lorsqu’ils annoncent de mauvaises nouvelles, mais en ce qui concerne la bonne
fortune, elle est inatteignable aux désirs et aux prières des mortels (livre 9, épigramme 158). Dans la composition de La Hyre, les traits stylistiques bellifontains désignent la période de jeunesse, autour de 1628-1630. Le tableau a été présenté à l’exposition « Louis XIV. Fastes et décors » au musée des Arts décoratifs en 1960 (no 523). Il était alors dans la collection de Jean Riechers et provenait du château de Médavy. Jean-Claude Boyer en a identifié le sujet dans Alciat. Le tableau a été peint sur une toile fine comprenant 13 × 15 fils au cm2. Il a été agrandi au moyen de deux bandes de toile : 12 cm à gauche et 11 cm à droite (C2RMF, F11199, rapport no 2619).
Acquisition details
dation
Acquisition date
date : 1989
Owned by
Etat
Held by
Musée du Louvre, Département des Peintures

Location of object

Current location
Richelieu, [Peint] Salle 828 - Les peintres de Louis XIII, roi de France de 1610 à 1643

Bibliography

- Milovanovic, Nicolas, Peintures françaises du XVIIe du musée du Louvre, Editions Gallimard / Musée du Louvre Editions, 2021, p. 87, ill.coul., n°211
- Mythes et légendes en Occident: Collection du musée du Louvre, cat. exp. (Taipei, National Palace Museum, du 21 janvier au 10 mai 2012), Taipei, Taïwan, NPM Editions, 2012, p. 216-217; 296, p. 216; 217; 296, n° 86
- Mythes et légendes en Occident: Collection du musée du Louvre, cat. exp. (Séoul, Seoul Arts Center, 16 juin - 30 septembre 2012), Séoul, 2012, p. 230-231, 299-300, p. 230, n° 92
- Foucart, Jacques (dir.), Musée du Louvre. Nouvelles acquisitions du Département des Peintures (1987-1990), Paris, R.M.N., 1991, p. 74-75
- Laurent de La Hyre (1606-1656) : l'homme et l'oeuvre, cat. exp. (Grenoble, 14 janvier - 10 avril 1989; Rennes, 9 mai - 31 août 1989; Bordeaux, 6 octobre 1989 - 6 janvier 1990), Genève, Skira, 1988, p. 142, p. 142 (coul.), n°51
- De Nicolò dell’Abate à Nicolas Poussin : aux sources du classicisme, 1550 - 1650, cat. exp. (Meaux, Musée Bossuet ; 19 novembre 1988 - 28 février 1989), Meaux, Musée Bossuet, 1988, n°46

Exhibition history

- Acquisitions récentes des sept départements du musée du Louvre, Napoléon, Exposition Temporaire sous pyramide, 26/03/1990 - 23/07/1990
- L'empire du Temps, mythes et créations, Napoléon, Exposition Temporaire sous pyramide, 10/04/2000 - 10/07/2000
- Nouvelles acquisitions du département des peintures, Napoléon, Exposition Temporaire sous pyramide, 07/11/1991 - 18/02/1992
- Mythes et légendes, Taipei (Externe, Taïwan), Musée National du Palais, 21/01/2012 - 10/05/2012, étape d'une exposition itinérante
- Mythes et légendes, Séoul (Externe, Corée République de), Seoul Arts Center, 15/06/2012 - 15/10/2012, étape d'une exposition itinérante
Last updated on 09.03.2022
The contents of this entry do not necessarily take account of the latest data.