face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue sans cadre © 2011 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Stéphane Maréchalle
face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue avec cadre © 2002 Musée du Louvre / Angèle Dequier
© 2011 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Stéphane Maréchalle
© 2002 Musée du Louvre / Angèle Dequier

La Sainte Famille avec saint Jean et sainte Élisabeth dans un paysage

Date de création/fabrication : Milieu du XVIIe siècle (vers 1650 - 1651)
Actuellement visible au Louvre
Salle 826
Aile Richelieu, Niveau 2
Inventory number
Numéro principal : INV 7280
Autre numéro d'inventaire : MR 2341
Artist/maker / School / Artistic centre
Poussin, Nicolas (Les Andelys, 1594 - Rome, 1665)
France École de

Description

Object name/Title
Titre : La Sainte Famille avec saint Jean et sainte Élisabeth dans un paysage
Description/Features

Physical characteristics

Dimensions
Hauteur : 0,94 m ; Hauteur avec accessoire : 1,24 m ; Largeur : 1,22 m ; Largeur avec accessoire : 1,5 m
Materials and techniques
huile sur toile

Places and dates

Date
Milieu du XVIIe siècle (vers 1650 - 1651)

History

Object history
Peut-être peint pour Marie de Castille (1635-1716), femme du surintendant Fouquet. Collection de Louis XIV (acquis en 1685).

Historique;
Marie de Castille, seconde épouse de Nicolas Fouquet (1615-1680) (cf. Thuillier, 1960a); Charles Antoine Hérault (1644-1718), peintre et marchand; acquis de ce dernier pour Louis XIV, 1685 (cf. C.B.R., [1664-1715] éd. 1881-1901 ; inventaire Le Brun, partie postérieure à 1683, no 440, cf. Brejon de Lavergnée (A.), 1987a) ; vestibule (appelé aussi antichambre) du Petit Appartement de Louis XIV au château de Versailles, 1695, 1701, 1703, 1707 (cf. Lett, 2014); lorsque cette pièce est transformée pour devenir le cabinet de la (ou des) Pendule(s) de l’Appartement intérieur de Louis XV en 1738, le tableau est encore placé en dessus-de-porte : il y est mentionné en 1787 (inventaire Durameau, Vms 138, fol. 95) et en 1794 (A.M.N., 1 DD 5, fol. 12D); musée spécial de l’École française au château de Versailles (A.M.N., 35 DD 1, fol. 6; no 188 du Catalogue de l’an X); retour au Louvre (Musée royal), 1816 (A.M.N., *P12, fol. 52 : «Le repos en Égypte»); présenté au Louvre dès 1816 (cf. Notice, 1816, no 107, p. 35).


Commentaire:
L’une des nombreuses Saintes Familles peintes par Nicolas Poussin dans les années 1648-1657. Un détail apparemment anodin de la composition revêt une importance symbolique particulière : le geste de saint Jean qui pointe le doigt sur le mot «DEI» dans le phylactère où est inscrite la parole que le saint prononça lors du baptême du Christ : «ECCE AGNUS DEI QUI TOLLIT PECCATA MUNDI» («Voici l’agneau de Dieu, voici celui qui ôte le péché du monde» (Jn, 1, 29). Le mot «[de] DIEU» mis en exergue insiste sur la divinité du Christ Enfant, en parfait accord avec la recommandation de Bérulle désignant l’enfance comme le premier «état» où le Christ doit être contemplé et adoré. Le tableau du Louvre refléterait donc la spiritualité bérullienne, tout comme l’Annonciation de la National Gallery à Londres. Le tableau a été gravé par Michel Natalis (cf. Wildenstein (G.), 1957b), ce qui a permis de le rapprocher de trois mentions de Loménie de Brienne, qui affirme qu’il a appartenu à «Madame la surintendante Fouquet», c’est-à-dire Marie de Castille, la seconde épouse de Nicolas Fouquet (cf. Thuillier, 1960a). Rappelons que le second mariage de Fouquet eut lieu en 1651. Cette date conviendrait assez bien à notre tableau, d’autant que la figure de la Vierge est très proche de celle apparaissant dans la Sainte Famille à neuf figures du Fogg Art Museum à Cambridge, qui est datée de 1650-1651 : l’expression du visage, la partie haute du corps sont identiques, l’artiste a seulement inversé la position des jambes. Le dessin préparatoire à notre tableau, qui est également conservé au Louvre (plume et encre brune, lavis brun ; 198 × 211 cm; Inv. 32437 ; cf. Rosenberg (P.) et Prat, 1994, I, no 326), fournit une relation supplémentaire avec le tableau de Cambridge : Poussin a dessiné à gauche un ange préparant le bain de l’Enfant, détail qui est au cœur de la composition de Cambridge. Ajoutons que l’on retrouve ce bain, porté par les anges, dans la Sainte Famille à onze figures conservée au J. Paul Getty Museum à Los Angeles et au Norton Simon Museum à Pasadena. Ce bain constituant une évocation du baptême d’après trois versets de saint Paul : «Dieu nous a sauvés par le bain de régénération et de renouvellement de l’Esprit-Saint, qu’il a répandu sur nous avec abondance pour Jésus-Christ notre Sauveur, afin que, justifiés par sa grâce, nous devenions héritiers, en espérance, de la vie éternelle» (Tit, 3, 5-7). L’étude scientifique de la composition effectuée au laboratoire du C2RMF a mis en évidence la très large utilisation par Poussin du lapis-lazuli, ici sommairement broyé, présent en grains d’assez grande taille, qui a été employé pour le ciel, mais aussi pour l’architecture et même pour plusieurs drapés. Faut-il évoquer la commanditaire probable du tableau, épouse du surintendant des Finances, Nicolas Fouquet, pour justifier cette largesse inhabituelle et coûteuse du lapis? Il est bien difficile de trancher. On peut néanmoins relever la singularité aussi bien technique que stylistique de cette composition dans l’œuvre de Poussin. Le tableau a été peint sur une toile très fine comprenant 18 × 18 fils au cm2. Il a été très anciennement rentoilé (seconde moitié du xviiie siècle). Il est peint sur une couche d’impression rouge. Il a été restauré en couche picturale par Georges Zezzos à Montauban en 1941 (intervention terminée par Georges Zezzos et Jean-Gabriel Goulinat entre 1958 et 1960). Le tableau a été traité en support (refixage à la cirerésine; recollage des deux toiles désolidarisées à la colle de pâte) et tendu sur un châssis neuf par Yves Lutet en 1995 (l’ancien châssis datait du rentoilage dans la seconde moitié du xviiie siècle), puis traité en couche picturale par Nathalie Pincas en 1998. Une déchirure de la toile (au-dessus de la main de sainte Élisabeth) est survenue en 1999 : elle a été traitée par la mise d’une pièce à la cire-résine par Rémi Rabu (N. Milovanovic, 2021).
Collector / Previous owner / Commissioner / Archaeologist / Dedicatee
Acquisition details
entrée - Collection de Louis XIV
Acquisition date
date : 1685
Owned by
Etat
Held by
Musée du Louvre, Département des Peintures

Location of object

Current location
Richelieu, [Peint] Salle 826 - Nicolas Poussin (1594-1665) : entre Rome et Paris

Bibliography

- Milovanovic, Nicolas, Peintures françaises du XVIIe du musée du Louvre, Editions Gallimard / Musée du Louvre Editions, 2021, p. 186-187, ill. coul., n°412
- Bonfait, Olivier, Poussin et Louis XIV: Peinture et Monarchie dans la France du Grand Siècle, Paris, Hazan, 2015, p. 176
- Poussin et Dieu, cat. exp. (Paris, musée du Louvre, 30 mars - 29 juin 2015), Paris, Hazan/ Louvre éditions, 2015, p. 198, 200, 214-217, 220, 381, 448-454, ill. p. 199 (détail), p. 214-215 (coul.), fig. 205 (détail), fig. 207 (coul.), fig. 211 (coul.), fig. 213 (coul.), cat. 20
- Rosenberg, Pierre, Nicolas Poussin : les tableaux du Louvre, Paris, Louvre éditions/ Somogy, 2015, p. 264-269, coul., n° 30
- Lett, Matthieu, « Les tableaux du Petit Appartement de Louis XIV à Versailles », dans Louis XIV, l'image et le mythe, actes du colloques, Versailles, 2010, Rennes, Presses universitaires, 2014, p. 117, n°132
- Chefs-d’œuvre du musée du Louvre : le paysage dans la peinture occidentale du XVIè au XIXème siècle, cat. exp. (Séoul (Corée République Populaire Démocratique), National Museum of Korea, 23 octobre 2006 - 18 mars 2007), 2006,
- Rubens contre Poussin. La querelle du coloris dans la peinture française à la fin du XVIIeme siècle, cat. exp. (Arras, musée des Beaux-Arts, 6 mars - 14 juin 2004 ; Epinal, musée départemental d’Art ancien et contemporain, 3 juillet - 27 septembre 2004), Gand, Ludion, 2004,
- Le paysage dans la peinture occidentale du XVIe au XIXe siècle à travers les collections du Louvre, cat. exp. (Taïpeh (Taïwan Province de Chine), National Palace Museum, 17 septembre - 31 décembre 1995), Taipei, Musée national du Palais, 1995,
- Brejon de Lavergnée, Arnauld, L'inventaire Le Brun de 1683. La collection des tableaux de Louis XIV, Paris, Réunion des musées nationaux, 1987, n°440
- Compin, Isabelle ; Roquebert, Anne, Catalogue sommaire illustré des peintures du musée du Louvre et du musée d'Orsay. IV. Ecole française, L-Z, Paris, R.M.N., 1986, p. 142, ill. n&b
- Compin, Isabelle ; Reynaud, Nicole ; Rosenberg, Pierre, Musée du Louvre. Catalogue illustré des peintures. Ecole française. XVIIe et XVIIIe siècles : II, M-Z, Paris, Musées nationaux, 1974, p. 64, 212, fig. 678, n° 678
- Compin, Isabelle ; Reynaud, Nicole, Catalogue des peintures du musée du Louvre. I, Ecole française, Paris, R.M.N., 1972, p. 300
- Wildenstein, Georges, Les Graveurs de Poussin au XVIIe siècle, Paris, Les Beaux Arts, 1957, p. 88
- Brière, Gaston, Musée national du Louvre. Catalogue des peintures exposées dans les galeries. I.Ecole française, Paris, Musées nationaux, 1924, p. 205, n° 714
- Engerand, Fernand ; Bailly, Nicolas, Inventaire des tableaux du Roy rédigé en 1709 et 1710, Inventaires des collections de la Couronne, Paris, Ernest Leroux, 1899, p. 309
- Rosenberg, Pierre, « Poussin and God », The Burlington Magazine, 157, 1349, 2015, août, p. 561-563, p. 562

Exhibition history

- Poussin et Dieu, Napoléon, Exposition Temporaire sous pyramide, 30/03/2015 - 29/06/2015
- Chefs-d'œuvres du musée du Louvre : le paysage dans la peinture occidentale du XVIIè au XIXè siècle, Séoul (Corée République de), National Museum of Korea, 23/10/2006 - 18/03/2007
- Autour de Nicolas Poussin, Richelieu, [Peint] Salle 14 F - Poussin, 15/10/1994 - 15/01/1995
- A painting in focus : Nicolas Poussin's Holy Family on the steps, Cleveland (Etats-Unis), The Cleveland Museum of Art, 14/11/1999 - 23/02/2000
- Le paysage dans la peinture occidentale du XVIe au XIXe siècle à travers les collections du Louvre, Taipei (Externe, Taïwan), Musée National du Palais, 15/09/1995 - 15/01/1996
- La querelle du coloris, Arras (Externe, France), Musée des Beaux-Arts, 06/03/2004 - 13/06/2004, étape d'une exposition itinérante
Last updated on 28.03.2022
The contents of this entry do not necessarily take account of the latest data.