face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue sans cadre © 2014 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Franck Raux
face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue avec cadre © 2004 Musée du Louvre / Angèle Dequier
© 2014 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Franck Raux
© 2004 Musée du Louvre / Angèle Dequier

La Présentation au Temple

Date de création/fabrication : 2e quart du XVIIIe siècle (vers 1724 - 1743)
Inventory number
Numéro principal : INV 7490
Autre numéro d'inventaire : MR 2388
Artist/maker / School / Artistic centre
Rigaud, Hyacinthe dit aussi Rigau y Ros, (Perpignan, 1659 - Paris, 1743)
France École de

Description

Object name/Title
Titre : La Présentation au Temple
Description/Features

Physical characteristics

Dimensions
Hauteur : 0,83 m ; Hauteur avec accessoire : 1,168 m ; Largeur : 0,68 m ; Largeur avec accessoire : 0,994 m
Materials and techniques
huile sur toile

Places and dates

Date
2e quart du XVIIIe siècle (vers 1724 - 1743)

History

Object history
Historique
Collection de Louis XV (legs de l’artiste au roi, 1743) ; au Cabinet du Roi au palais du Luxembourg, 1751 (cf. Bailly, 1751) ; au Louvre en 1785 (inventaire Duplessis, no 161) ; exposé à l’ouverture du Muséum (Louvre),

Commentaire
Rigaud voulait d’abord léguer La Présentation au Temple à l’Académie royale de peinture et de sculpture, dans son quatrième testament, en 1726, ce qui indique que le tableau était bien avancé à cette date. Il réitéra cette décision dans son cinquième testament, en 1731, au cas où il n’aurait pas encore rendu de morceau de réception à la compagnie, comme peintre d’histoire, alors qu’il s’y était engagé lorsqu’il y avait été reçu en 1700. Rigaud ayant remis en 1742 son Saint André à l’Académie (peint en 1700 ; Paris, École nationale supérieure des Beaux-Arts), dans son dernier testament, rédigé la même année, il décida de léguer La Présentation au Temple à Louis XV (cf. James-Sarazin, 2016, II, p. 578). Le sujet est tiré de l’Évangile de Luc : « Or il y avait dans Jérusalem un homme juste et craignant Dieu, nommé Siméon, qui vivait dans l’attente de la consolation. Il lui avait été révélé par le Saint- Esprit, qu’il ne mourrait point, qu’auparavant il n’eût vu le Christ du Seigneur. Il vint donc au temple par un mouvement de l’Esprit de Dieu. Et comme le père et la mère de l’enfant Jésus l’y portaient, afin d’accomplir pour lui ce que la loi avait ordonné, il le prit entre ses bras, et bénit Dieu, en disant : C’est maintenant, Seigneur, que vous laisserez mourir en paix votre serviteur, selon
votre parole, puisque mes yeux ont vu le Sauveur que vous nous donnez, et que vous destinez pour être exposé à la vue de tous les peuples, comme la lumière qui éclairera les nations, et la gloire d’Israël, votre peuple. Le père et la mère de Jésus étaient dans l’admiration des choses que l’on disait de lui » (Lc, 2, 29-30). Rigaud représente l’arrivée de la Sainte Famille au Temple devant Simon, qui est assis sur un trône placé sous un grand dais. L’oeuvre est construite selon une
puissante diagonale, avec des effets de lumière qui font ressortir les personnages de l’arrière-plan plongé dans l’ombre, évoquant ainsi la manière de Rembrandt. Selon Henri Van Hulst, Rigaud aurait retouché son tableau jusqu’à ses derniers jours (cf. Roman, 1919). Le tableau a été restauré en couche picturale par Lucien Aubert en 1959. L’oeuvre a été anciennement transposée de bois sur toile. Une reprise de transposition a été effectuée par Yves Lepavec en 1990. Elle a été suivie
par une restauration de la couche picturale par Jan Ortmann en 1991-1992. La radiographie a mis en évidence un portrait d’enfant.
Collector / Previous owner / Commissioner / Archaeologist / Dedicatee
Acquisition details
entrée - Collection de Louis XV
Acquisition date
date : 1742
Owned by
Etat
Held by
Musée du Louvre, Département des Peintures

Location of object

Current location
non exposé

Bibliography

- Milovanovic, Nicolas, Peintures françaises du XVIIe du musée du Louvre, Editions Gallimard / Musée du Louvre Editions, 2021, p. 222, ill.coul., n°457
- James-Sarazin, Ariane ; Salomé, Laurent (dir.), Hyacinthe Rigaud (1659-1743) ou le portrait Soleil, cat. exp. (Versailles, Château - Domaine national de Versailles, 17 novembre 2020 - 18 avril 2021), Versailles / Dijon, Château de Versailles / Faton, 2020, p. 54, 156, 164-167, ill. coul. p. 165, n°35
- James-Sarazin, Ariane, Hyacinthe Rigaud (1659-1743) : t. I: L'homme et son art ; t. II: Catalogue raisonné, Dijon, Faton, 2016, t. I p. 47, 102, 210-211, 246, 257, 259, 262, 291, 353, 394-400, 510, t. II p. 578-579, repr. p. 398 et 727 (t. I), ill. coul. p. 578 (t. II), n°NP.12 (t. II)
- Perreau, Stéphan, Hyacinthe Rigaud (1659-1743). Catalogue concis de l'oeuvre, Sète, Nouvelles Presses du Languedoc, 2013, p. 304-305, ill. n&b, p. 304, pl. coul. XXIX, P.1443
- Compin, Isabelle ; Roquebert, Anne, Catalogue sommaire illustré des peintures du musée du Louvre et du musée d'Orsay. IV. Ecole française, L-Z, Paris, R.M.N., 1986, p. 186, ill. n&b
- Compin, Isabelle ; Reynaud, Nicole ; Rosenberg, Pierre, Musée du Louvre. Catalogue illustré des peintures. Ecole française. XVIIe et XVIIIe siècles : II, M-Z, Paris, Musées nationaux, 1974, p. 85, 215, fig. 728, n° 728
- Compin, Isabelle ; Reynaud, Nicole, Catalogue des peintures du musée du Louvre. I, Ecole française, Paris, R.M.N., 1972, p. 329
- Hommage à Hyacinthe Rigaud, organisé à l'occasion du tricentenaire de sa naissance à Perpignan, Perpignan, Musée d'art Hyacinthe-Rigaud, 1959, n°2
- Brière, Gaston, Musée national du Louvre. Catalogue des peintures exposées dans les galeries. I.Ecole française, Paris, Musées nationaux, 1924, p. 222, n° 780

Exhibition history

- Hyacinthe Rigaud (1659-1743) ou le portrait Soleil, Versailles (Externe, France), Château - Domaine national de Versailles, 17/11/2020 - 13/06/2021
Last updated on 19.01.2022
The contents of this entry do not necessarily take account of the latest data.