La Décollation de saint Paul

1657
MI 302
Département des Peintures
Inventory number
Numéro principal : MI 302
Artist/maker / School / Artistic centre
Boullogne, Louis I de, dit Le Père dit aussi , Le vieux, Le Père (Paris, 1609 - Paris, 1674)
France École de

Description

Object name/Title
Titre : La Décollation de saint Paul
Description/Features

Physical characteristics

Dimensions
Hauteur : 4,1 m ; Largeur : 3,45 m
Materials and techniques
huile sur toile

Places and dates

Date
Milieu du XVIIe siècle (1657)

History

Object history
Historique
Offert à la cathédrale Notre-Dame de Paris en 1657 ; mentionné dans la nef, côté archevêché en 1693, puis sur les bas-côtés du chœur du côté du cloître en entrant par la nef entre 1715 et 1728, puis dans la croisée du côté de l’archevêché de 1752 à 1779, enfin dans la chapelle de la Décollation de saint Jean-Baptiste de 1787 à 1793 ; déposé au musée des Monuments français en 1794 ; toujours présent sur place en 1795 ; restitué à Notre-Dame de Paris au début du XIXe siècle ; mentionné dans la chapelle de Noailles en 1821 ; restauré en 1844 par Capados Pereira ; donné par le chapitre de Notre-Dame de Paris au Musée du Louvre en 1862 ; proposé en 1892 pour un envoi dans un musée de province (sans suite).

Commentaire
Prolongeant la tradition des Mays instituée au xve siècle, les maîtres orfèvres parisiens, membres de la confrérie Sainte-Anne-et-Saint-Marcel, soumirent en 1630 au chapitre de Notre-Dame de Paris leur projet d’offrir tous les 1er mai un tableau monumental sur le thème des Actes des Apôtres (puis des Évangiles) afin d’orner les
grands piliers de la nef de la cathédrale (puis bien d’autres emplacements). Deux réductions du May étaient destinées aux deux maîtres orfèvres qui avaient été chargés de la commande. Soixante-seize grands Mays furent ainsi exécutés entre 1630 et 1707 (il n’y en eut pas en 1683 et 1684 ; pour une étude générale sur les Mays de Notre-Dame, cf. Auzas, 1949, Notter, 1999, et en dernier lieu Bastet, 2014). Il s’agit ici du May de 1657, présenté par les orfèvres Claude Crochet et
François Jacob. Il montre saint Paul décapité au centre tandis que le bourreau range son épée au fourreau. En tant que citoyen romain, saint Paul a eu le privilège d’être décapité et non crucifié. Le sujet n’est pas tiré des Actes des Apôtres mais d’une légende médiévale selon laquelle la tête coupée de l’apôtre aurait fait trois bonds en faisant jaillir trois fontaines miraculeuses que l’on discerne au premier plan du tableau. Louis I Boullogne met en valeur la figure du bourreau qui va se convertir (cf. Bastet, 2014). La composition est frontale, ordonnée selon une succession de plans parallèles. Le May a été gravé à l’eau-forte par Louis I Boullogne lui-même et par Nicolas Henri Tardieu à l’eau-forte et au burin (cf. Charpentier, 1767) (N. Milovanovic, 2021).
Collector / Previous owner / Commissioner / Archaeologist / Dedicatee
Acquisition details
don
Acquisition date
date de donation : 1862
Owned by
Etat
Held by
Musée du Louvre, Département des Peintures

Location of object

Current location
non exposé

Bibliography

- Milovanovic, Nicolas, Peintures françaises du XVIIe du musée du Louvre, Editions Gallimard / Musée du Louvre Editions, 2021, p. 26, ill.n&b, n°37
- Bastet, Delphine, Les Mays de Notre-Dame de Paris, 1630-1707, Paris, Arthena, 2021, p. 284-286, repr. p. 284
- Bon Boullogne (1649-1717) : un chef d'école au Grand Siècle, cat. exp. (Dijon, musée national Magnin, 5 décembre 2014 - 5 mars 2015), Paris, Réunion des musées nationaux, 2014, p. 18, 134
- Marandet, François, « Louis I Boullogne (Paris, 1609 - id., 1674): les bases du style redéfinies », Les Cahiers d'histoire de l'art, 12, 2014, p. 39-43, p. 39, 43
- Loire, Stéphane, « De Notre-Dame à Arras : l'odyssée des Mays depuis la Révolution », dans Notter, Annick (dir.), Les Mays de Notre-Dame de Paris, Arras, 1999, p. 78-89, p. 89, note 23, 90, ill. 63 n&b
- Loire, Stéphane, « Louis de Boullogne (1609-1674), peintre, graveur et dessinateur », Bulletin de la Société de l’histoire de l’art français, 1998, pp. 99-126, p. 109, 112, 124, note 64, fig. 16
- Compin, Isabelle ; Roquebert, Anne, Catalogue sommaire illustré des peintures du musée du Louvre et du musée d'Orsay. III. Ecole française, A-K, Paris, R.M.N., 1986, p. 88, ill. n&b
- Compin, Isabelle ; Reynaud, Nicole ; Rosenberg, Pierre, Musée du Louvre. Catalogue illustré des peintures. Ecole française. XVIIe et XVIIIe siècles : I, A-L, Paris, Musées nationaux, 1974, p. 41, 258-259, fig. 65, fig. 65
- Compin, Isabelle ; Reynaud, Nicole, Catalogue des peintures du musée du Louvre. I, Ecole française, Paris, R.M.N., 1972, p. 45
- Janneau, Guillaume, La Peinture française au XVIIè siècle, Genève, Pierre Cailler, 1965, p. 155
- Piganiol de La Force, Jean-Aymar, Description historique de la Ville de Paris, 1765, p. 315
- Dezallier d'Argenville, Antoine-Nicolas, Abrégé de la vie des plus fameux peintres, avec leurs portraits gravés en taille-douce, les indications de leurs principaux ouvrages, quelques réflexions sur leurs caractères, et la manière de connoître les desseins et les tableaux des grands maîtres. Par M*** des Sociétés royales des sciences de Londres et de Montpellier... Nouvelle edition, revue, corrigée & augmentée de la Vie de plusieurs peintres, 4 vol., Paris, De Bure, 1762, p. 243
- Dezallier d'Argenville, Antoine-Nicolas, Voyage pittoresque de Paris ou Indication de tout ce qu’il y a de plus beau dans cette ville en peinture, sculpture et architecture, Paris, 1749, p. 13
- Loire, Stéphane, « Le Salon de 1673 », Bulletin de la Société de l'histoire de l'art français, (1992) 1993, p. 31-68, p. 42
Last updated on 22.06.2022
The contents of this entry do not necessarily take account of the latest data.