© 2012 Musée du Louvre / Raphaël Chipault
détail © 2012 Musée du Louvre / Raphaël Chipault
trois quarts droit © 2012 Musée du Louvre / Raphaël Chipault
trois quarts dos © 2012 Musée du Louvre / Raphaël Chipault
détail © 2012 Musée du Louvre / Raphaël Chipault
© 2006 Musée du Louvre /
© 2006 Musée du Louvre /
© 2006 Musée du Louvre /
© 2006 Musée du Louvre /
© 2012 Musée du Louvre / Raphaël Chipault
© 2012 Musée du Louvre / Raphaël Chipault
© 2012 Musée du Louvre / Raphaël Chipault
© 2012 Musée du Louvre / Raphaël Chipault
© 2012 Musée du Louvre / Raphaël Chipault
© 2006 Musée du Louvre /
© 2006 Musée du Louvre /
© 2006 Musée du Louvre /
© 2006 Musée du Louvre /

Esclave rebelle

Date de création/fabrication : 1513 - 1515
Inventory number
Numéro principal : MR 1589
Autre numéro d'inventaire : N 15043
Artist/maker / School / Artistic centre
Buonarroti, Michelangelo dit Michel-Ange dit aussi , Michel-Ange (Caprese, 1475 - Rome, 1564)
Italie

Description

Object name/Title
Titre : Esclave rebelle
Type of object
statue
Description/Features

Physical characteristics

Dimensions
Hauteur : 2,15 m ; Poids : 916 kg ; Largeur : 0,49 m ; Profondeur : 0,755 m
Materials and techniques
marbre

Places and dates

Date
1513 - 1515

History

Object history
Commandé en 1505 par Jules II (pontificat 1503-1513) pour son tombeau dans la basilique Saint-Pierre de Rome. Réalisé par Michel-Ange à Rome entre 1513 et 1515 et destiné primitivement au soubassement de son monument funéraire (disposition connue par le second projet). Finalement abandonné dans la version définitive mise en place en 1545. Don de l’artiste à son ami Roberto Strozzi en 1546. Offert au roi de France (François Ier?) par Roberto Strozzi peu de temps après. Donné avant 1550 par le roi Henri II au connétable Anne de Montmorency (1493-1567) ; installé dans les niches de la façade de l’aile orientale de son château à Ecouen (disposition connue par l’estampe de du Cerceau). Offert par le petit-fils du connétable, Henri II de Montmorency, le 30 octobre 1632, au cardinal de Richelieu. Présenté dans les deux niches de la façade du château de Richelieu en Poitou. Passe par héritage à Armand-Jean de Vignerot puis en 1715 à Louis-François-Armand, 3e duc et maréchal de Richelieu (1696-1788) qui le transporte à Paris en 1741. Placé d’abord dans le jardin de la « petite maison » du maréchal puis dans celui de l’ancien hôtel d’Antin acquis en 1756 : installé sous une pergola, de part et d’autre de la statue antique de Bacchus (dite « Bacchus Richelieu »). Entreposé à une date indéterminée dans l’Orangerie d’une maison sur le « Grand chemin des Champs-Elysées » dans le quartier du Roule achetée en 1788 par Louis (fils du maréchal), duc de Fronsac (1736-1792) avec sa femme Marie-Antoinette de Galliffet. En 1792, saisi en tant que bien d’émigré appartenant à la « veuve Richelieu ». Prévu pour être mis en vente le 3 décembre 1792. « Réservé pour la Nation » lors de la vente du 28 janvier 1793 grâce à l’inventaire d’Alexandre Lenoir du 3 décembre 1792 ainsi qu’à la confirmation de « la Commission des monuments » (séance du 18 décembre). Transporté au dépôt des Petits-Augustins début février par autorisation de la « Commission des monuments » du 21 janvier 1793. Après dix-huit mois, transféré au Louvre par le Conservatoire du Muséum le 11 fructidor an II (28 août 1794). Présenté provisoirement dans la galerie d‘Apollon entre 1814 et 1817, puis installé par le comte de Forbin, directeru des Musées royaux, dans la galerie d’Angoulême en 1817.
Acquisition details
entrée
Acquisition date
date : 1794
Owned by
Etat
Held by
Musée du Louvre, Département des Sculptures du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes

Location of object

Current location
non exposé

Bibliography

- Elhanan, Motzkin, « Michelangelo’s Slaves in the Louvre  », Gazette des Beaux-Arts, CXX, déc.-92, p. 207-228.,
- Bormand, Marc, sous la direction de ; Paolozzi Strozzi, Beatrice, sous la direction de ; Tasso, Francesca (dir.), Il corpo e l'anima. Da Donatello a Michelangelo. Scultura italiana del Rinascimento, cat. exp. (Paris, Musée du Louvre, 2020 ; Milan (Externe, Italie), Castello Sforzesco, 2021), Rome, Officina Libraria, 2021, p. 452-455, p. 17, 453, n° 144
- Boudon-Machuel, Marion, « Chronique des expositions : Corps et âme : la sculpture italienne de la Renaissance de Donatello à Michel-Ange. L'exposition fantôme du Louvre », Revue de l'art, n° 212/2021-2, 2021, 68-77, p. 74, 75, p. 74, 75, n° 11, n° 12
- Bormand, Marc ; Paolozzi Strozzi, Beatrice (dir.), Le corps et l'âme. Sculptures italiennes de Donatello à Michel-Ange, 1460-1520, cat. exp. (Paris, Musée du Louvre, 2020), Paris, Louvre éditions, Officina Libraria, 2020, p. 452, p.18, 453, n° 144
- Gaborit, Jean-René, « Quel sens donner aux captifs de Michel-Ange ? », Grande Galerie : le journal du Louvre, 51, 2020, p. 48-49, repr.
- Petite Galerie 5 : Figure d'artiste, cat. exp. (Paris, musée du Louvre, 25 septembre 2019 - 29 juin 2020), Paris, Louvre édition, Seuil, 2019, p. 145, p. 144, (6)
- Bloch, Amy R., « Michelangelo's Atlas Slave and the Movement of Stone », dans Making and Moving Sculpture in Early Modern Italy, Farnham, Ashgate, 2015, p. 59-85, ill. 60, n° 4.1
- Chancel-Bardelot, Béatrice de, sous la direction de, Le musée des Monuments français d'Alexandre Lenoir, histoire et collections, [INHA / Louvre], Paris, Institut National d'Histoire de l'Art, 2014, Disponible sur : https://agorha.inha.fr/inhaprod/ark:/54721/00145 , https://agorha.inha.fr/inhaprod/ark:/54721/003135639
- Bresc-Bautier, Geneviève, sous la direction de (dir.), Bormand, Marc ; Gaborit, Jean-René ; Guillot de Suduiraut, Sophie ; Lafabrie, Michèle ; Le Pogam, Pierre-Yves ; Tupinier-Barrillon, Béatrice ; Leroy-Jay Lemaistre, Isabelle ; Scherf, Guilhem, Les Sculptures européennes du Musée du Louvre: Byzance, Espagne, îles Britanniques, Italie, Anciens Pays-Bas et Belgique, pays germaniques et de l’Europe de l’Est, pays scandinaves, Antiques restaurées et copies d’antiques, Paris, Somogy, éditions d'art ; Musée du Louvre éditions, 2006, p. 166, ill. 167, 168
- Gaborit, Jean-René, Michel-Ange. Les Esclaves, Paris, 2004,
- Martinez, Jean-Luc, Les antiques du Musée Napoléon. Edition illustrée et commentée des volumes V et VI de l'inventaire du Louvre en 1810, Paris, RMN, 2004, p. 740, N° 1546
- Echinger-Maurach, Claudia, Studien zu Michelangelos Juliusgrabmal I, vol. 1, 1991, p. 339-360
- Alcouffe, Daniel ; Amiet, Pierre ; Baratte, François, Louvre : Guide des collections, Paris, Réunion des Musées Nationaux, 1989, p. 334-337, n° 347
- Hartt, Frederick, Michel-Ange, la sculpture, Paris, 1972, p. 144-154
- Tolnay, Charles de, The tomb of Julius II, vol. IV, Princeton, 1970,
- Vitry, Paul, Musée national du Louvre. Catalogue des sculptures du Moyen Âge, de la Renaissance et des Temps modernes. Première partie, Moyen Âge et Renaissance ; deuxième partie, Temps modernes, I, Paris, 1922, n° 696-697
- Bapst, Germain, « Communication sur l'entrée des Esclaves au Louvre », Bulletin de la société nationale de l'art français (BSNAF), 1901, 271-274,
- Michel, André, Musée national du Louvre. Catalogue sommaire des sculptures du Moyen Âge, de la Renaissance et des Temps Modernes, Paris, 1897, n° 379-380
- Vasari, Giorgio, Le vite de' più eccellenti pittori, scultori e architettori scritte da Giorgio Vasari, pittore aretino con nuove annotazione di Gaetano Milanesi, t. III, 1878, p. 165
- Barbet de Jouy, Henry, Musée impérial du Louvre. Description des sculptures modernes, 1855, n° 28-29
- Clarac, Charles Othon Frédéric Jean-Baptiste de (Comte de), Musée de sculpture antique et moderne ou description historique et graphique du Louvre et de toutes ses parties, des statues, bustes, bas-reliefs et inscriptions du musée royal des Antiques et des Tuileries […], Paris, 1841-1853, n° 2597
Last updated on 25.06.2020
The contents of this entry do not necessarily take account of the latest data.