face, recto, avers, avant © 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
face, recto, avers, avant © 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes

Alexandre et la famille de Darius, de la tenture de l'Histoire d'Alexandre

Epoque / période : Louis XIV (1643-1715) (Occident->époque moderne = Ancien Régime->dynastie des Bourbons) ; Philippe d'Orléans (1715-1723) (Occident->époque moderne = Ancien Régime->dynastie des Bourbons)

Date de création/fabrication : 1700 - 1725
Le Brun, Charles, D'après
Lieu de création : Brabant (Europe)
Artwork recovered after World War II, retrieved by the Office des Biens et Intérêts Privés (OBIP); to be returned to its rightful owner once they have been identified. Online records of all MNR (‘National Museums Recovery’) works can be found on the French Ministry of Culture’s Rose Valland database..
Inventory number
Numéro principal : OAR 479
Artist/maker / School / Artistic centre
Le Brun, Charles (Paris, 1619 - Paris, 1690), Peintre, D'après

Description

Object name/Title
Titre : Alexandre et la famille de Darius, de la tenture de l'Histoire d'Alexandre
Type of object
panneau
Description/Features
bordure formant cadre avec cartouches aux angles et au milieu des grands côtés.
Inscriptions
Marque de l'atelier :
BB (marque de Bruxelles, rajoutée à posteriori)
Ludocus de Vos (marque de l'entrepreneur, rajoutée à postériori)

Physical characteristics

Dimensions
Hauteur : 410 cm ; Hauteur : 421 cm ; Longueur : 580 cm ; Longueur : 587 cm ; Poids avec accessoire : 39 kg
Materials and techniques
Matériau/Technique : Doublure : larges bandes de toile de coton écrue sur le bord supérieur et sur les côtés (Coutures au point de surjet.), Doublure : sangles en sergé de chanvre ? écru de 6 cm de large en périphérie + huit bandes verticales intermédiaires. (Cousues au point de surjet.), Doublure : 3 grandes pièces verticales en toile de lin écru situées entre les bandes intermédiaires 1 à 4 en partant de la gauche. (Cousues au point avant.), Inscriptions marque de manufacture : "B.B", ... (zone retissée) "IUDOCUS DE VOS" dans le galon brun inférieur droite, Système d'accrochage : cordelette de suspension cousues à intervales réguliers le long du bord supérieur.
Technique : tapisserie de basse lisse = basse lisse (techniques textile->tapisserie = tapisserie sur métier)
Matériau : laine (chaines et trames)
Matériau : soie (trames)

Places and dates

Date
Epoque / période : Louis XIV (1643-1715) (Occident->époque moderne = Ancien Régime->dynastie des Bourbons) ; Philippe d'Orléans (1715-1723) (Occident->époque moderne = Ancien Régime->dynastie des Bourbons)

Date de création/fabrication : 1700 - 1725
Place of origin
Brabant (Europe)

History

Object history
la tapisserie OAR 479 « Histoire d'Alexandre » a pu être reconnue comme provenant de la collection du Reichminister Guillaume Ohnesorge grâce à une reproduction photographique en noir et blanc identifiée et grâce à son descriptif , portant le numéro 10b sur la liste des tapisseries Ohnesorge : « Tapisserie flamande d'après un carton de Jocodus de Vos, représentant une scène de la vie d'Alexandre - Les femmes de Darius (? ) ; à droite une tente avec des femmes ; au milieu un arbre, Alexandre et un guerrier ; dans le fond un groupe de soldats ; à gauche une femme assise et deux hommes en costumes orientaux, un des hommes est assis et porte sur un baudrier l'inscription : l'autre debout ; petite bordure bleu marine avec l'inscription en tapisserie : UDOCUS DE VOS. Dimensions : 423 x 585 cm ».
La tapisserie a été achetée en France pendant la guerre par la maison berlinoise Quantmeyer & Eicke et revendue au Reichsminister Guillaume Ohnesorge, par l'entremise de Lukas Langhoff et d'Adolf Melhose, employé de Quantmeyer & Eicke. L' « Histoire d'Alexandre » (OAR 479) fait partie des cinq tapisseries, « Histoire de Jacob » (OAR 473), « Diogène et son tonneau » (OAR 474), « Verdure, Pastorale avec rivière » (OAR 475), « Histoire d'Esther » (OAR 478) et « Histoire d'Alexandre » (OAR 479) qui ont été récupérées dans la collection du Reichsminister des postes, le Dr. Guillaume Ohnesorge. Elles ont été retrouvées dans les coffres de la caisse d'épargne postale de Vienne. Dans une lettre du premier août 1950, Rose Valland alerte l'OBIP à Vienne et lui indique : « que des tapisseries françaises au nombre de deux ou trois, sans que je puisse préciser leur nombre, ni les décrire, ont été vendues au ministre des postes, le nazi Ohnesorge ». Dans une lettre au même service le 16 août 1950, Rose Valland précise que : « les tapisseries [...] avaient été mises en dépôt dans un coffre de la Zentralbank der Postsparkasse à Vienne, où elles furent vues à la fin de l'année 1944. Mon informateur [Fritz Schmidt] qui était un des dirigeants de la Maison Quantmeyer & Eicke à Berlin les a vues lui-même dans ce coffre à l'adresse indiquée ». L'Oberbaurat Lukas Langhoff qui a négocié les achats des tapisseries pour le ministre Ohnesorge ne se souvient malheureusement de rien, la liste des tapisseries décrites n'étant pas suffisante pour raviver sa mémoire. Lukas Langhoff a seulement dit que lors de ces achats chez Quantmeyer & Eicke, il avait surtout eu affaire à un nommé Adolf Mehlhose, dont il recommandait l'audition. Adolf Mehlhose établit le 14 juillet 1951 une attestation précisant qu'il a vendu les cinq tapisseries au Reichsminister Ohnesorge par l'intermédiaire du Reichsministerat Lukas Langhoff : « Je soussigné, Adolf Mehlhose, gérant de la firme Quantmeyer & Eicke G.m.b.H., actuellement Berlin SO 36, Oranienstr. 10-11, étais chargé pendant la dernière guerre de mener pour la maison Hans-Joachim Quantmeyer des négociations avec l'ancien ministère des postes du Reich afin de vendre des objets d'ameublement destinés à décorer des maisons de repos projetées pour recevoir les employés des postes du Reich. Je déclare sous forme de serment que j'ai vendu pendant la guerre au ministère parmi d'autres objets d'ameublement les tapisseries portant les numéros 1 [OAR 473], 2 [OAR 474], 3 [OAR 475], 8 [OAR 478] et 10b [OAR 479]. L'ancienne firme Hans-Joachim Quantmeyer avait acquis ces tapisseries en France où elle avait un acheteur spécial pendant la période de l'occupation allemande ». Cette déclaration a permis la restitution de ces cinq tapisseries à la France. Dans une lettre du 13 Septembre 1951, Rose Valland écrit au ministre des Affaires étrangères, directeur de l'OBIP, pour l'informer de l'aboutissement du dossier, et lui communiquer une copie de l'attestation d'Adolf Mehlhose : " Cette attestation permettra d'obtenir des services alliés d'Autriche la restitution de ces tapisseries à la France ". La tapisserie est rapatriée vers la France par le neuvième convoi en provenance de Vienne, le 26 décembre 1951 (déballé le 28 décembre 1951), sous le numéro OBIP 701 et sous le numéro d'inventaire rue Berryer 406 mais sans numéro allemand. L'OAR 479 est pris en charge, à la demande de l'OBIP, lors de la septième commission de choix des oeuvres de la récupération artistique du 28 mars 1952, par la direction des musées de France et confié à la garde du musée du Louvre (département des Objets d'art). Il est ensuite inventorié sous le numéro OAR 479. L'arrêté d'attribution aux musées nationaux de l'OAR 479 n'a pas été retrouvé à ce jour. La tapisserie est actuellement conservée dans les réserves du département des Objets d'art (source : base POP Culture, base Rose Valland).
Acquisition details
attribution par l'office des biens et intérêts privés (MNR)
Acquisition date
date de l'arrêté : 1952
Owned by
Musées Nationaux Récupération
On long-term loan to

Location of object

Current location
non exposé
Last updated on 09.08.2021
The contents of this entry do not necessarily take account of the latest data.