© 2019 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2019 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2019 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2019 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© Musée du Louvre
© 2019 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2019 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2019 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2019 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© Musée du Louvre

Trousse de vétérinaire de Giraud, vétérinaire en chef de sa Majesté l'Empereur

1800 / 1815 (Début du XIXe siècle)
Lieu de création : France (Europe)
OAR 322
Département des Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
Artwork recovered after World War II, retrieved by the Office des Biens et Intérêts Privés (OBIP); to be returned to its rightful owner once they have been identified. Online records of all MNR (‘National Museums Recovery’) works can be found on the French Ministry of Culture’s Rose Valland database.
Inventory number
Numéro principal : OAR 322
Artist/maker / School / Artistic centre
Cochet (1821), Coutelier, signature, (les instruments sont manquants)
Anonyme (trousse)

Description

Object name/Title
Titre : Trousse de vétérinaire de Giraud, vétérinaire en chef de sa Majesté l'Empereur
Type of object
étui
Description/Features
trousse vétérinaire en cuir rouge. Décor rectangulaire de vignettes et de fleurettes dorées ; intérieur de cuir vert et velours rouge ; papier octogonal collé à l'intérieur avec paysage. Inscription : "GIRAUD VETERINAIRE EN CHEF DE SA MAJESTE L'EMPEREUR ET ROI".
Inscriptions
Inscription :
au revers, à l'encre : "8798" ou "8498"
sur le devant : « GIRAUD VETERINAIRE EN CHEF DE SA MAJESTE L'EMPEREUR ET ROI »
Signature :
dorée aux petits fers à l'intérieur du rabat : « Cochet Coutelier de l'ECOLE IMPER. VETERIN. MARCHE-NEUF, N°36, A PARIS »

Physical characteristics

Dimensions
Largeur avec accessoire : 19,5 cm (dimensions hors tout) ; Profondeur avec accessoire : 14 cm (dimensions hors tout)
Materials and techniques
Matériau : maroquin
Technique : doré (techniques peaux/cuir)
Couleur : rouge

Places and dates

Date
Epoque / période : Premier Empire (1804-1814) (Occident->époque contemporaine)

Date de création/fabrication : 1800 - 1815
Place of origin
France (Europe)

History

Object history
a appartenu à Joseph Giraud, vétérinaire en chef de sa Majesté l'Empereur. Par succession, famille Loir puis famille Claitte, qui conservèrent de nombreux souvenirs de leur ancêtre, notamment l'un des célèbres chapeaux de Napoléon Ier que Giraud avait récupéré lors d'une campagne mais également sa trousse personnelle de vétérinaire, objet plus familier et attachant. Exposition au musée de la Malmaison en août 1919 (document 1-L'Intransigeant du 3 août 1919, page 2 sous la rubrique "Nos Echos") : prêt probable de la veuve de Maurice Claitte qui, dès 1917, avait confié le fameux chapeau de Napoléon Ier au musée (document 2-communication écrite de la documentation de la Malmaison, novembre 2019). Ces Souvenirs Napoléoniens furent dispersés lors de la vente à l'Hôtel Drouot du 3 juin 1926 dans laquelle le fameux couvre-chef tenait le haut de l'affiche : ".. Chapeau ayant appartenu à Napoléon Ier. Recueilli en campagne par GIRAUD, vétérinaire en chef des Ecuries de la Maison de l'Empereur (lot 78). La trousse figure au numéro suivant, le 79 : "Trousse de vétérinaire ayant appartenu à Giraud, vétérinaire en chef des écuries de l'Empereur. Trousse en marocain rouge avec l'inscription indiquant le nom et le grade de son ancien propriétaire en lettres gauffrées et dorées. L'intérieur est doublée en peluche avec inscription (Cochet, coutellier de l'Ecole Impériale vétérinaire, marche Neuf n° 36 à Paris) (la trousse vide)" (document 3). Ce dernier détail est important car c'est également le cas de l'OAR 322 où nul instrument de Cochet ne figure. On la retrouve ensuite dans la collection L. Bourdier (expert en Ordres de Chevalerie et souvenirs historiques à Paris au 33 rue de Ponthieu, 8ème) qui la prête pour une exposition de reliures anciennes au musée Masséna de Nice en mars-avril 1933 (n° 65) (documents 4 et 5). Elle passe ensuite aux mains de la Firme "Léon Gruel", relieur libraire et occasionnellement marchand d'art sis au 418 rue Saint-Honoré à Paris, à une date inconnue. La trousse est payée 175 RM (soit 3500 francs) à Paul Gruel, héritier de la Firme, entre le 19 novembre et le 18 décembre 1941 par le Deutsches Ledermuseum d'Offenbach (document 6. Declaration of Property removed from an area occupied by German Force, Declaration N° 15983 document du 11 juillet 1946 : "... Subject declaration of Property... Trousse vétérinaire RM 175... This items were paid on 11-19-41 with RM 35000 and on 12-18-1941 with RM 8245...". Collection du Deutsches Ledermuseum (musée du cuir) à Offenbach/Main. L'objet fut retrouvé en zone américaine, au Deutsches Ledermuseum à Offenbach puis fut envoyé au Central Collecting Point de Wiesbaden où il arriva le 13 octobre 1948, et transita par Baden-Baden. Il a été enregistré sous le numéro WIE5837 (document 7. Property Card-Art).
Cette trousse de vétérinaire fut restituée le 17 mai 1949 par le Haut-Commissariat américain en Allemagne (Central Collecting Point de Wiesbaden) à l'Office des Biens et Intérêts Privés (OBIP), délégation du ministère français des Affaires étrangères pour les restitutions.
Elle est revenue à Paris le 26 juillet 1949 par le sixième convoi en provenance de Baden-Baden.
Cette trousse de vétérinaire fut inscrite sur la liste des oeuvres mises à la disposition des Musées nationaux par l'OBIP.
Retenue lors de la deuxième Commission de choix des œuvres de la récupération artistique du 17 novembre 1949, la trousse de vétérinaire fut prise en charge par la direction des musées de France, et fut confiée par celle-ci à la garde du musée du Louvre (département des Objets d'art). Cette décision a été confirmée par l'arrêté d'attribution du ministère de l'Education nationale du 16 mai 1951. La trousse de vétérinaire fut inscrite dans l'inventaire Objets d'Art Récupération (OAR), établi par Hubert Landais, sous le numéro OAR 322. Déposée au château de Compiègne le premier octobre 1952, elle fut transférée au musée du Louvre au département des Objets d'art le 29 septembre 1969 ; elle est actuellement conservée dans les réserves de ce département (ancien numéro 44).
Collector / Previous owner / Commissioner / Archaeologist / Dedicatee
Giraud, Joseph (Propriétaire) (vétérinaire en chef de la Maison de l'Empereur)
Bourdier, L. (Expert ; Collectionneur)
Gruel, Paul, Firme Léon Gruel (Antiquaire / Marchand d'art)
Offenbach, Deutsches Ledermuseum (Institution / Musée)
Acquisition details
attribution par l'office des biens et intérêts privés (MNR)
Acquisition date
date de l'arrêté : 16/05/1951
Owned by
Musées Nationaux Récupération

Location of object

Current location
non exposé

Bibliography

- Exposition des Reliures provenant des Bibliothèques de Napoléon Ier, du Roi de Rome, des Impératrices Joséphine et Marie-Louise - Reliures Anciennes - Reliures aux Armes - Livres Imprimés à Nice aux XVIIème et XVIIIème Siècles, cat. exp. (Nice, musée Masséna, mars-avril 1933), Nice, Les Amis du Musée Masséna, 1933, n° 65
- Vente aux Enchères publiques. Souvenirs Napoléoniens. Chapeau ayant appartenu à Napoléon Ier. Recueilli en campagne par GIRAUD, vétérinaire en chef des Ecuries de la Maison de l'Empereur... Livres - Brochures de documentation militaire. Images d'Epinal., [Vente, Paris, Hôtel Drouot, Jeudi 3 juin 1926, Me Georges Albinet], n° 79
- « Exposition de Reliures », L'Eclaireur du Dimanche, n° 473, 19 mars 1933, 2 pages, p. 2 (non paginée)
- Collection Napoléonienne du Palais Princier de Monaco, [Vente, Fontainebleau, Dimanche 16 novembre 2014, Jean-Pierre Osenat et Alexandre Giquello], fig. p. 122
- « Rubrique 'Nos Echos. On dit que », L'Intransigeant, Dimanche 3 août 1919, p. 2
Last updated on 18.01.2022
The contents of this entry do not necessarily take account of the latest data.