© 2008 Musée du Louvre / Georges Poncet
© 2008 Musée du Louvre / Georges Poncet
© 2008 Musée du Louvre / Georges Poncet
© 2008 Musée du Louvre / Georges Poncet

parchemin ; codex

Date de création/fabrication : époque byzantine (395 - 641)
Lieu de découverte : inconnu
Numéro d’inventaire
Numéro principal : E 10610
Numéro catalogue : R 114

description

Dénomination / Titre
Dénomination : parchemin ; codex
Description / Décor
Décor : sans décor
Inscriptions
Écriture :
copte
Nature du texte :
Evangile selon Saint Marc = Evangile de Marc (Evangile selon Saint Marc V, VI. Deux pages opistographes)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 40 cm ; Largeur : 30 cm
Matière et technique
Matériau : parchemin
Matériau secondaire : encre
Technique : écriture = écrit

Lieux et dates

Date de création / fabrication
époque byzantine (395 - 641)
Lieu de découverte
inconnu

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
date d'arrivée au Musée : 1893
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités égyptiennes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- The Louvre and the Ancient World, Greek Etruscan, Roman, Egyptian, and Near Eastern Antiquities from the Museum du Louvre. [Exposition, Atlanta (Etats-Unis), High Museum of Art, 13 oct. 2007 au 5 sept. 2008]. Atlanta, High Museum of Art, 2007. , p. : 51, fig. 3
- Ziegler, Christiane ; Andreu, Guillemette ; Suzuki, Madoka (éd.). L'homme égyptien d'après les chefs-d'oeuvre du Louvre. [Exposition, Nagoya, Musée municipal, 29 mars-22 mai 2005 ; Fukuoka, Musée municipal 4 juin-18 juillet 2005 ; Tokyo, Musée métropolitain, 2 août-2 octobre 2005]. NHK Promotions, 2005. 255 p., , p. : 51 ; 228-229, ill. p. 51, 16

Expositions

- L'Egypte copte à travers les collections du Musée du Louvre, Colmar (France), Musée d'histoire naturelle et d'ethnographie, salle d'exposition, 28/01/2011 - 15/06/2011
Dernière mise à jour le 13.12.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances