face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue sans cadre © Musée du Louvre / Pierre Guénat
dos, verso, revers, arrière ; détail étiquette © 2016 Musée du Louvre / Dorit Barzel
dos, verso, revers, arrière ; détail étiquette ; détail inscription © 2016 Musée du Louvre / Dorit Barzel
dos, verso, revers, arrière ; détail étiquette ; détail inscription © 2016 Musée du Louvre / Dorit Barzel
dos, verso, revers, arrière ; détail inscription © 2016 Musée du Louvre / Dorit Barzel
face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue sans cadre © 1972 RMN-Grand Palais (musée du Louvre)
© Musée du Louvre / Pierre Guénat
© 2016 Musée du Louvre / Dorit Barzel
© 2016 Musée du Louvre / Dorit Barzel
© 2016 Musée du Louvre / Dorit Barzel
© 2016 Musée du Louvre / Dorit Barzel
© 1972 RMN-Grand Palais (musée du Louvre)

Glorification d'un prince

Date de création/fabrication : XVIIIe siècle (1700 - 1800)
Œuvre récupérée à la fin de la Seconde Guerre mondiale, déposée par l'office des biens privés ; en attente de sa restitution à ses légitimes propriétaires. Consulter la base de données ministérielle Rose Valland consacrée aux œuvres dites MNR (Musées nationaux récupération).
En dépôt : Musée des Beaux-Arts et d'Archéologie, Besançon
Numéro d’inventaire
Numéro principal : MNR 719
Numéro dépositaire : D 956 3 1
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Guglielmi, Gregorio (Rome, 1714 - Saint-Pétersbourg, 1773)
Italie École de

Autres attributions :
Inventorié Comme : Anonyme (Ecole française XVIIIe siècle)

description

Dénomination / Titre
Titre : Glorification d'un prince
Description / Décor
Inscriptions
Inscription :
Au revers, à la craie : 60 413
Au revers, sur le châssis : [...] XVIIIe siècle. Glorification d'un prince
Au revers, sur le châssis : D 956.3.1
Au revers, sur le châssis : Stadliche Galerie Frankfurt am main 1058

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 0,93 m ; Largeur : 0,75 m
Matière et technique
toile

Lieux et dates

Date de création / fabrication
XVIIIe siècle (1700 - 1800)

Données historiques

Historique de l'œuvre
Le tableau est acheté 40 000 F en 1941 chez M. Donath, Paris (Duvivant) par le Städelsches Kunstinstitut de Francfort (BAK, B 323 564). Récupéré en Allemagne après la Seconde Guerre mondiale, il est enregistré au Central Collecting Point de Wiesbaden sous le n° 24361. Le tableau est attribué au musée du Louvre par l'Office des Biens et Intérêts Privés en 1951 (« École française, XVIIIe siècle », déposé au musée des Beaux-Arts et d'Archéologie de Besançon en 1956 par arrêté du ministère de l'Education nationale du 9 décembre 1955 (D 956-3-1).
Mode d’acquisition
attribution par l'office des biens privés (MNR)
Date d’acquisition
date d'arrivée au Musée : 1951
Propriétaire
Musées Nationaux Récupération

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Bacchi, Andrea ; Barroero, Liliana ; Costamagna, Philippe ; Zanella, Andrea. La Grande Bellezza. L'Art à Rome au XVIIIe siècle, 1700-1758. [Exposition, Ajaccio (Externe, France), Musée-Palais Fesch, 2020]. Milan, Silvana Editoriale, 2020. 299 p., ISBN : 9782913043664.,
- Loire, Stéphane. Peintures italiennes du XVIIIe siècle du musée du Louvre. Paris, Gallimard/Musée du Louvre Editions, 2017. 573 p., ISBN : 978-2-07-017959-6., p. : 457-458, 474, 476, 486, ill. n&b p. 458
- Lesné, Claude ; Roquebert, Anne. Catalogue des peintures M.N.R.. Paris, R.M.N., 2004. , p. : 568, ill. n&b
- Loire, Stéphane. "La peinture romaine du baroque tardif : un nouveau répertoire". Storia dell'arte, n° 87. 1996, p. 235-259. , p. : 239, 252, fig. 4
- Lallement, Nicole ; Devaux, Nicole. "Inventaire des tableaux à sujets musicaux du musée du Louvre. I. L'école italienne des XVIIe et XVIIIe siècles". Revue française d'organologie et d'iconographie musicale, n° 2. 1996, 235-269. , p. : 256, n°77
- Brejon de Lavergnée, Arnauld ; Thiébaut, Dominique (éd.). Catalogue sommaire illustré des peintures du musée du Louvre. II. Italie, Espagne, Allemagne, Grande-Bretagne et divers. Paris, R.M.N., 1981. , p. : 291
Dernière mise à jour le 30.09.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances