face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue sans cadre © 2012 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michel Urtado
face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue avec cadre © 2007 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Thierry Le Mage
face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue avec cadre © 2000 Musée du Louvre / Peintures
© 2012 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michel Urtado
© 2007 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Thierry Le Mage
© 2000 Musée du Louvre / Peintures

Thomyris reine des Scythes fait plonger la tête du roi perse Cyrus dans un vase rempli de sang, pour venger son fils

Date de création/fabrication : XVIIe siècle (vers 1620 - 1625)
Actuellement visible au Louvre
Salle 802
Aile Richelieu, Niveau 2
Numéro d’inventaire
Numéro principal : INV 1768
Autre numéro d'inventaire : MR 991
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Rubens, Petrus Paulus (Siegen (Westphalie), 1577 - Anvers, 1640)
Pays-Bas du Sud École de

description

Dénomination / Titre
Titre : Thomyris reine des Scythes fait plonger la tête du roi perse Cyrus dans un vase rempli de sang, pour venger son fils
Description / Décor
Typique sujet d’exemplum virtutis, tiré de l’histoire antique (Hérodote, Histoires I, 204-215), dans lequel l’héroïsme féminin se conjugue avec l’amour maternel. Une donnée à la fois littéraire (le thème de la femme forte au XVIIe s.) et archéologique (prestige du passé antique qui l’emporte ici sur la vieille version médiévale – cf. Berger – qui faisait de Thomyris comme de Judith – thèmes connexes entraînant des parallèles sinon des confusions iconographiques – une préfigure mariale (la Vierge Marie, instrument de la victoire du Christ sur le mal et le péché). La dénomination de reine des Massagètes (cf. Hérodote) est plus appropriée que celle, trop générale, de reine des Scythes. – À dater vers 1620-1625 et peint dans la manière baroque adoucie qui est alors celle de l’artiste. – Dessin pour une gravure (non réalisée) attribué à Pieter Soutman (Anvers, vers 1580-1657), conservé au musée Plantin Moretus à Anvers, donnant une idée du tableau avant agrandissement. – Copie peinte à Dessau, renvoyant à un état de l’INV. 1768 déjà agrandi mais moins qu’à présent. Pour d’autres copies, assez nombreuses, cf. McGrath. – Autre version en largeur à Boston, plus riche et plus ambitieuse mais réussie, et légèrement antérieure à celle du Louvre, soit vers 1622-1623 selon McGrath et Burchard (Corpus rubenianum XIII, vol. II, n° 2), soit vers 1618-1619 selon Jaffé (n° 509).
A propos de ses dimensions: tableau aux dimensions suivantes: H. 2,63 ; L. 1,99 (surface peinte originale : H. 2,00 ; L. 1,79 ; cet agrandissement est antérieur à 1683), mais par suite de rentoilages successifs – peut-être vers 1698 et en 1751 – le tableau, qui mesurait environ 2,75 m de hauteur selon l’Inventaire Le Brun, paraît avoir depuis perdu une dizaine de cm, (cf. Brejon de Lavergnée) ; agrandissement respecté pour des raisons historiques lors de la dernière restauration du tableau en 1985-1987.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 2,63 m ; Largeur : 1,99 m ; Hauteur avec accessoire : 3,13 m ; Largeur avec accessoire : 2,64 m
Matière et technique
huile sur toile

Lieux et dates

Date de création / fabrication
XVIIe siècle (vers 1620 - 1625)

Données historiques

Historique de l'œuvre
E. Jabach (1618-1695), Paris ; vendu par ce dernier à Louis XIV, 1671 ; inventorié dans la coll. du roi par le peintre Ch. Le Brun en 1683, n° 289, avec une hauteur équivalente à 2,75 m ; exposé un temps à Versailles dans la salle du Trône (cf. Constans) ; envoyé de Versailles au Louvre, 1808
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Jabach, Everhard
Louis XVI, roi de France (tableau vendu par Jabach en 1671)
Mode d’acquisition
ancienne collection royale/de la Couronne
Date d’acquisition
date d'arrivée au Musée : 1808
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Peintures

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Richelieu, [Peint] Salle 802 - Grande peinture flamande de la première moitié du 17e siècle

Bibliographie

- Castelluccio, Stéphane, « Esthétique et politique : La présentation des tableaux des collections royales dans le Grand Appartement à Versailles de Louis XIV à la Révolution », Versalia, n°21, 2018, p. 37-58, p. 45, 46, 47, 48, 52, 55, 57, ill. p. 45, n°16 et 19
- Martinez, Jean-Luc ; Trey, Juliette (dir.), D'un Louvre à l'autre. Ouvrir un musée pour tous., cat. exp. (Abu Dhabi (Emirats Arabes Unis), Louvre Abu Dhabi, 21 décembre 2017-7 avril 2018), Abu Dhabi - Paris, Musée du Louvre, 2017,
- Brownlee, Peter John, Samuel F. B. Morse's Gallery of the Louvre. A guide to the Painting, Chicago, Terra Foundation for American Art, 2014, p. 24, ill. p. 34 (coul.), n°36
- Peter John Brownlee (dir.), Samuel F. B. Morse's Gallery of the Louvre and the art of invention, cat. exp. (exposition itinérante à travers les Etats-Unis, 2015-2018), Chicago, Terra Foundation for American Art/ Yale University Press, 2014, p. 12, 26, 156, 197, pl. 1, fig. 77
- Foucart-Walter, Élisabeth (dir.), Foucart, Jacques, Catalogue des peintures flamandes et hollandaises du musée du Louvre, [Musée du Louvre, Département des peintures], Paris, Editions Gallimard/Musée du Louvre Editions, 2009, p. 225, ill. n&b
- Exposition de 700 tableaux de toutes les écoles antérieurs à 1800 tirés des réserves du département des peintures, cat. exp. (Paris, Musée du Louvre, 1960), Paris, 1960, p. 63, n°233

Expositions

- Versailles et l'Antique, Versailles (France), Château - Domaine national de Versailles, 12/11/2012 - 17/03/2013
- D'un Louvre à l'autre. La naissance du musée du Louvre au XVIIIème siècle, Abu Dhabi (Emirats Arabes Unis), Louvre Abu Dhabi, 21/12/2017 - 07/04/2018
Dernière mise à jour le 04.04.2019
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances