face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue sans cadre © 2017 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Tony Querrec
face, recto, avers, avant ; détail © 2017 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Tony Querrec
face, recto, avers, avant ; détail © 2017 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Tony Querrec
face, recto, avers, avant ; détail © 2017 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Tony Querrec
face, recto, avers, avant ; détail © 2017 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Tony Querrec
face, recto, avers, avant ; détail cachet © 2017 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Tony Querrec
face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue avec cadre © 2010 Musée du Louvre / Angèle Dequier
face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue sans cadre © 1997 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski
face, recto, avers, avant ; détail © 1984 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Blot/Jean
face, recto, avers, avant ; détail © 1984 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Blot/Jean
© 2017 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Tony Querrec
© 2017 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Tony Querrec
© 2017 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Tony Querrec
© 2017 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Tony Querrec
© 2017 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Tony Querrec
© 2017 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Tony Querrec
© 2010 Musée du Louvre / Angèle Dequier
© 1997 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski
© 1984 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Blot/Jean
© 1984 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Blot/Jean

Portrait de Nicolas Kratzer (vers 1486-après 1550), astronome du roi d'Angleterre Henri VIII

Date de création/fabrication : XVIe siècle (1528)
Actuellement visible au Louvre
Salle 809
Aile Richelieu, Niveau 2
Numéro d’inventaire
Numéro principal : INV 1343
Autre numéro d'inventaire : MR 751
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Holbein le Jeune, Hans dit aussi , Le jeune (1497 - 1543)
Allemagne École de

description

Dénomination / Titre
Titre : Portrait de Nicolas Kratzer (vers 1486-après 1550), astronome du roi d'Angleterre Henri VIII
Description / Décor
Nicolas Kratzer était un facteur d’instruments astronomiques réputé ; il entra au service du roi Henri VIII en 1519 pour s’établir définitivement en Angleterre sans savoir pour autant parler correctement anglais. Kratzer est représenté ici à l’âge de 42 ans en train de fabriquer un cadran solaire polyédrique (à 10 faces) ; autour de lui de nombreux outils dont, au fond, à gauche, dans une niche, un cadran cylindrique dit « horloge du berger», indiquant les mois de mars, avril, mai, peut-être la période pendant laquelle a été peint le portrait.
Inscriptions
Inscription :
Inscription sur la feuille posée sur la table, en bas à gauche. : Imago ad vivam effigiem expressa / Nicolai Kratzeri monacenssis q. [qui] bauarg [bavarus] erat / quadragessimū secundū annū tp¯r [tempore] gplebat [complebat]. / 1528. (Confirmation par Danielle Gaborit [1984] de la lecture du mot secundum avant annum, et non primum, comme on l’avait parfois cru.
Nature de marque :
cachet de cire (Cachet de cire aux armes d’Everhard Jabach, avec sa devise « Vivit post funera virtus » (soit : Le courage survit à la mort), b.g.)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 0,83 m ; Hauteur avec accessoire : 1,07 m ; Largeur : 0,67 m ; Largeur avec accessoire : 0,865 m
Matière et technique
bois (chêne)

Lieux et dates

Date de création / fabrication
XVIe siècle (1528)

Données historiques

Historique de l'œuvre
Andries de Loo († 1690), Londres (il possédait d’autres Holbein, voir Warham, INV. 1344). – Walter Cope, Londres (cf. Foucart-Walter, p. 74-75) ; acquis de ce dernier par Thomas Howard, Earl of Arundel (1585-1646), Londres, soit directement, soit par l’intermédiaire de John Lumley (1533-1609), sachant que la plupart des tableaux de la coll. Cope passèrent par héritage chez Arundel (cf. Strong [1967], p. 701) ; emporté par Arundel aux Pays-Bas, en 1642 (il avait accompagné la
princesse Marie, fille de Charles Ier et d’Henriette de France, pour son mariage avec Guillaume II d’Orange-Nassau, mais ne rentra pas en Angleterre pour des raisons politiques, vu son royalisme affiché) (à noter que Arundel possédait une trentaine de Holbein, dont Kratzer, INV. 1343, Wyatt, INV. 1347, Anne de Clèves, INV. 1648, et Southwell, INV. 1349) ; passé à la veuve d’Arundel (le tableau figure dans l’inventaire après décès de cette dernière, à Amsterdam, 1654-1655, cf. Hervey [1921], n° 192 p. 482 : identifié avec l’INV. 1343) ; leurs fils, William Howard (1614-1680), vicomte de Stafford (expertise de janvier 1655 des tableaux en sa possession, Amersfoort, cf. Weijtens [1971], n° 44 p. 30, note 217 p. 50) ; vente (sans cat.) de divers tableaux Arundel, Utrecht, automne 1662 (cf. Weijtens, p. 22 et note 139 p. 46) ; acquis à cette vente par Everhard Jabach (1618-1695), marchand colonais établi à Paris (cf. Grossmann [1951], note 98 p. 22 ; voir supra son cachet de cire, cf. Hulftegger, p. 126, qui suppose que ce cachet, apposé initialement au revers du tableau, a été reporté sur la surface peinte, au moment du parquetage du panneau) ; acquis de Jabach par Louis XIV, 1671 (cité dans la coll. de Louis XIV par Patin en 1676, n° 36, comme Holbein, portrait de « Nicolaus », astronome de Henri, cf. Foucart-Walter, p. 75 ; inventorié dans la coll. du roi par le peintre Charles Le Brun en 1683, n° 207, comme Holbein, Portrait d’un mathématicien, cf. Brejon de Lavergnée) ; exposé à l’ouverture du Muséum (Louvre) en 1793, cat. n° 374, comme Holbein, « Portrait d’un géomètre » (cf. Dubreuil).
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
ancienne collection royale/de la Couronne
Date d’acquisition
date : 1671
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Peintures

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Richelieu, [Peint] Salle 809 - Allemagne, 16e siècle

Index

Bibliographie

- Foister, Susan ; Van den Brink, Peter (dir.), Dürer's Journey. Travel of a Renaissance Artist, cat. exp. (Londres (Grande-Bretagne), The National Gallery, 6 mars - 13 juin 2021 (reportée 20 novembre 2021 - 27 février 2022)), Londres, National Gallery Company, 2021, p. 217-218, ill. coul.
- Foucart-Walter, Élisabeth, « Ecole germanique », dans Catalogue des peintures britanniques, espagnoles, germaniques, scandinaves et diverses du musée du Louvre, [Musée du Louvre, Département des peintures], Paris, Gallimard/ Musée du Louvre Editions, 2013, p. 106-158, p. 123, ill. n&b
- Loyrette, Henri, sous la direction de, La recherche au musée du Louvre, 2011, Paris/Milan, Musée du Louvre/Officina Libraria, 2012, p. 121, ill. coul.
- Sander, Jochen, Hans Holbein d. J., Tafelmaler in Basel (1515-1532), Munich, Hirmer, 2005, p. 460-461
- Dubreuil, Marie-Martine, « Le catalogue du Muséum Français (Louvre) en 1793. Etude critique », Bulletin de la Société de l’histoire de l’art français, 2001, p. 125-165, note 200 p. 158, n° 374 p. 147
- Brejon de Lavergnée, Arnauld, L'inventaire Le Brun de 1683. La collection des tableaux de Louis XIV, Paris, Réunion des musées nationaux, 1987, p. 256-257
- Foucart-Walter, Élisabeth, Les Peintures de Hans Holbein le Jeune au Louvre, Les dossiers du département des Peintures, n° 29, Paris, RMN, 1985, p. 74-75, n°III p. 37-48
- Brejon de Lavergnée, Arnauld ; Thiébaut, Dominique, Catalogue sommaire illustré des peintures du musée du Louvre. II. Italie, Espagne, Allemagne, Grande-Bretagne et divers, Paris, R.M.N., 1981, p. 28, ill.n&b
- Engerand, Fernand ; Bailly, Nicolas, Inventaire des tableaux du Roy rédigé en 1709 et 1710, Inventaires des collections de la Couronne, Paris, Ernest Leroux, 1899, p. 221
- Waagen, Gustav Friedrich, Kunstwerke und Künstler in England und Paris, t.3, 3, Berlin, 1839, p. 551-552
Dernière mise à jour le 08.03.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances