face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue sans cadre © 2018 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Mathieu Rabeau
face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue avec cadre © 2004 Musée du Louvre / Angèle Dequier
dos, verso, revers, arrière ; détail cachet © 2004 Musée du Louvre / Angèle Dequier
dos, verso, revers, arrière ; détail étiquette ; détail cachet © 2004 Musée du Louvre / Angèle Dequier
face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue sans cadre © 1999 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Franck Raux
© 2018 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Mathieu Rabeau
© 2004 Musée du Louvre / Angèle Dequier
© 2004 Musée du Louvre / Angèle Dequier
© 2004 Musée du Louvre / Angèle Dequier
© 1999 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Franck Raux

Marie de Gaignon, marquise de Boissy (ap. 1524-1565)

Date de création/fabrication : 3e quart du XVIe siècle (1550 - 1565)
Clouet, François, Atelier de
France, École de
Numéro d’inventaire
Numéro principal : MI 857
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Clouet, François dit aussi , Jehannet, Janet (Tours, vers 1516 - Paris, 1572), Atelier de
France École de

description

Dénomination / Titre
Titre : Marie de Gaignon, marquise de Boissy (ap. 1524-1565)
Ancien titre : Jeanne d'Angennes, dame de Saint-Bohaire
Ancien titre : Madeleine de Gaignon
Autre titre : Marie de Gaignon, dame de Saint-Bohaire (ap.1524-1565)
Description / Décor
Il a été supposé que ce portrait représente Jeanne d'Angennes au XIXe siècle (cf. inscriptions ci-dessous) puis Madeleine de Gaignon au début du XXe siècle. Ces deux identifications ont été réfutées par Charles Sterling dans le catalogue du Louvre, par comparaison avec le dessin du même modèle avec l'indication "la gran de St Boire" qui se trouve au musée Condé de Chantilly (MN 157) et qui désigne donc Marie de Gaignon. Fille de Jean de Gaignon, seigneur de Saint-Bohaire, elle est mariée en 1559 à Claude Gouffier, marquis de Boisy puis duc de Roannais à partir de 1566 et grand écuyer de France, qui se maria cinq fois et dont elle est la troisième épouse. Elle meurt en couches en 1565.
Inscriptions
Inscription :
Au revers, sur feuille collée : "Jeanne d’Angennes, fille de Denis d’Angennes, Seig.r de la Loupe / valet tranchant du Roy henry 2 en 1549. Mort en 1552. Et de Jacqueline de / [S]illy, Dame de Ste Cd[…] morte le 22 septembre 1552. Naquit vers l’an 1548. E- / pouse en 1° noces en 15.. Jean de Gaignon, Seig.r de St Bohaire, en […] / mort en 15.. et en 2° noces, le 27janvieer 1578 Gabriel baron de / Chambray, […] chevalier de l’ordre du Roy. Gentilhom- / me ordinaire de la chambre et capitaine de 50 hommes d’armes, mort / en 15.. Elle n’eut point d’enfants de son 1° mary, mais du second elle / eut postérité qui [sub]siste actuellement en Normandie. (Il ne peut s'agir de Jeanne d'Angennes, née en 1548.)
Au revers, sur feuille collée : "original de Jeannet" (D’une autre main que l’auteur de la notice biographique, , possiblement XIXe siècle, mais sur la même feuille, en bas à gauche.)
Au revers, sur panneau : "Mme de St-Bonaire de la maison d'Angennes, numéro 2"
Sur le panneau, en haut à gauche : "Me de St Boive"
Nature de marque :
cachet de cire (S'agit-il des armes de Napoléon III alors prince ? Description comme suit : Écu écartelé : au 1 à fer à cheval surmonté de trois étoiles en chef, au 2 effacé (à l’aigle impérial ?), au 3 fascé à une pomme de grenade tigée et trois étoiles en chef, au 4 chevronné à trois étoiles à dextre, sénestre et en pointe ; sur le tout un écusson posé, effacé ; le tout accolé de branches d’olivier, de l’insigne de colonel (?) en pointe, et sommé d’une couronne de prince.)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 0,31 m ; Hauteur avec accessoire : 0,442 m ; Largeur : 0,23 m ; Largeur avec accessoire : 0,362 m
Matière et technique
huile sur bois

Lieux et dates

Date de création / fabrication
3e quart du XVIe siècle (1550 - 1565)

Données historiques

Historique de l'œuvre
Cette oeuvre a possiblement fait partie de la collection de Claude Gouffier, époux du modèle. Elle ne porte pas le cachet de Colbert de Torcy et ne semble pas être passée par les mains de Roger de Gaignières (m. 1717). Elle fait ensuite partie de la collection d'Alexandre-Charles Sauvageot (1781-1860). Donation au musée du Louvre en 1856.
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
donation
Date d’acquisition
date de donation : 1856
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Peintures

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Index

Bibliographie

- Les Trésors du Grand Ecuyer : Claude Gouffier, collectioneur et mécène à la Renaissance, cat. exp. (Ecouen, Musée national de la Renaissance,16 novembre 1994 - 27 février 1995), Paris, Réunion des Musées nationaux, 1994, p. 90, 97, fig. 45
- Compin, Isabelle ; Roquebert, Anne, Catalogue sommaire illustré des peintures du musée du Louvre et du musée d'Orsay. III. Ecole française, A-K, Paris, R.M.N., 1986, p. 140, ill. n&b
- Compin, Isabelle ; Reynaud, Nicole, Catalogue des peintures du musée du Louvre. I, Ecole française, Paris, R.M.N., 1972, p. 81
- Sterling, Charles ; Adhémar, Hélène, Musée national du Louvre. Peintures. Ecole française. XIVe, XVe et XVIe siècles, Paris, Musées nationaux, 1965, n° 70
- Robiquet, Jean, La Femme dans la peinture française XVe-XXe siècle, Paris, Les éditions nationales, 1938, p. 41, repr.
- Dimier, Louis, Histoire de la peinture de portrait en France au XVIe siècle, accompagnée d'un catalogue de tous les ouvrages subsistant en ce genre, de crayon, de peinture à l'huile, de miniature, d'émail, de tapisserie et de cire en médaillons, 3 vols., Paris, 1924-1926, p. 130, n° 523
- Brière, Gaston, Musée national du Louvre. Catalogue des peintures exposées dans les galeries. I.Ecole française, Paris, Musées nationaux, 1924, p. 285, n°1027
- Dacier, Emile, « Ce que racontent les oeuvres d'art. Requête aux Amis du Louvre », Le Figaro illustré, 19 février 1925, p. 291-293, p. 291, non repr.

Expositions

- Les trésors de Claude Gouffier, collectionneur et mécéne de la Renaissance., Ecouen (France), Musée de la Renaissance - château d'Ecouen, 15/11/1994 - 27/02/1995
Dernière mise à jour le 22.02.2022
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances