face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue sans cadre © 2015 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Franck Raux
face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue avec cadre © 2000 Musée du Louvre / Peintures
face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue sans cadre © 1995 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski
© 2015 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Franck Raux
© 2000 Musée du Louvre / Peintures
© 1995 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski

Clélie passant le Tibre

Date de création/fabrication : 2e quart du XVIIe siècle (vers 1635)
Rubens, Petrus Paulus, Et atelier de
Pays-Bas du Sud, École de
Actuellement visible au Louvre
Salle 855
Aile Richelieu, Niveau 2
Numéro d’inventaire
Numéro principal : INV 1210
Autre numéro d'inventaire : MR 651
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Rubens, Petrus Paulus (Siegen (Westphalie), 1577 - Anvers, 1640), Et atelier de, (Jan van den Hoecke?)
Pays-Bas du Sud École de

description

Dénomination / Titre
Titre : Clélie passant le Tibre
Description / Décor
Clélie, captive des Étrusques, s’enfuit avec ses compagnes pour regagner Rome : célèbre sujet à demi légendaire tiré de l’histoire romaine (Tite-Live, II, 13, et Plutarque, Vie de Valerius Publicola, XXV) qui, exaltant l’héroïsme féminin, était particulièrement prisé au XVIIe s. Notamment auprès du Stadhouder et de sa cour (cf. Miedema), sans doute parce que ce thème s’assimilait heureusement à celui de la liberté des Provinces-Unies s’arrachant au joug espagnol (jeu de comparaisons dans la littérature hollandaise de l’époque avec les jeunes femmes fuyant le camp du roi étrusque Porsenna). Nombre de Clélie de (ou d’après) Rubens, peintre immensément admiré dès cette époque, figuraient dans les coll. des princes d’Orange : ainsi, la grande toile jadis à Berlin, détruite en 1945 (McGrath, n° 47), acquise par le Stadhouder Frédéric-Henri et inventorié dans son palais à La Haye en 1632, et l’exemplaire de Wörlitz (McGrath, sous le n° 47). L’INV. 1210, longtemps minoré comme simple travail de Diepenbeeck, relève de la dernière période, lyrique et chaleureuse, de Rubens. Sa récente restauration (1989-1993) permet de le réhabiliter comme excellent travail de l’atelier de Rubens (peut-être Jan van den Hoecke plutôt que Boeckhorst), sans exclure même une participation du maître en personne. Autre grande version d’atelier à Dresde, provenant, elle, du marché d’art anversois et signalée dans les coll. royales de Saxe dès 1722 (McGrath, n° 48), version qui reprend la composition du Louvre en l’élargissant et en l’enrichissant de nombreuses figures.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 1,14 m ; Largeur : 1,44 m
Matière et technique
huile sur toile

Lieux et dates

Date de création / fabrication
2e quart du XVIIe siècle (vers 1635)

Données historiques

Historique de l'œuvre
Probablement la Clélie de Rubens transférée par Guillaume III (1650-1702), Stadhouder et prince d’Orange, du château de Honselaarsdijk à celui de Het Loo en 1696 ; inventorié dans la chambre à coucher royale à Het Loo en 1713 (Drossaers et Scheurleer I, n° 550 p. 668), et non compris dans la vente à Amsterdam du 26 VII 1713 des tableaux de Guillaume III provenant de Het Loo (cf. Jonckheere) ; toujours inventorié à Het Loo entre 1757 et 1763 ; prince Guillaume V d’Orange (1748-1806), Stadhouder : « Cabinet des tableaux » installé depuis 1774 au Buitenhof à La Haye (cat. manuscrit, [n° 75], en provenance de Het Loo, comme Fuite des Amazones (sic), peinte dans la manière de Rubens par Jordaens et signalé comme un peu abîmé) ; transféré à Paris à la suite de la guerre entre la France et les Provinces-Unies et la fuite du Stadhouder en Angleterre, 1795 (cf. Boyer [1970], n° 135 p. 156 : Diepenbeeck) ; non repris par les Pays-Bas après 1815 ; sous l’Empire et la Restauration, château de Rambouillet ; exposé ensuite au Louvre (cat., 1823, n° 398 : Diepenbeeck).
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
conquête militaire
Date d’acquisition
date : 1795
autres dates : 1815
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Peintures

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Richelieu, [Peint] Salle 855 - Pierre Paul Rubens (1577-1640)

Index

Bibliographie

- Musée du Louvre (éd.). Foucart, Jacques. Foucart-Walter, Elisabeth, coordination éditoriale. Catalogue des peintures flamandes et hollandaises du musée du Louvre. [Musée du Louvre/Département des Peintures]. Paris, Editions Gallimard/Musée du Louvre Editions, 2009. , p. : 119; 246, n&b, p. 246
Dernière mise à jour le 26.04.2019
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances