face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue sans cadre © 2017 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Franck Raux
face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue sans cadre © 2017 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Franck Raux
face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue avec cadre © 2004 Musée du Louvre / Angèle Dequier
face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue sans cadre © 1997 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Daniel Arnaudet
© 2017 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Franck Raux
© 2017 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Franck Raux
© 2004 Musée du Louvre / Angèle Dequier
© 1997 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Daniel Arnaudet

Jeune saint à l'épée, dit longtemps à tort saint Paul (saint Martin ?)

1500 / 1525 (1e quart du XVIe siècle)
INV 721 ; B 76
Département des Peintures
Actuellement visible au Louvre
Salle 710
Aile Denon, Niveau 1
Numéro d’inventaire
Numéro principal : INV 721
Autre numéro d'inventaire : B 76
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Pérugin (dit Il Perugino) dit aussi Vannucci, Pietro, Vannucci, Pietro di Cristoforo (Città della Pieve, vers 1450 - Fontignano, 1523)
Italie École de

description

Dénomination / Titre
Titre : Jeune saint à l'épée, dit longtemps à tort saint Paul (saint Martin ?)
Titre d'usage : Saint-Paul
Description / Décor
Tondo. L’exécution de la balustrade a sans doute été confiée à un membre de l’atelier. À l’origine de forme carrée ou rectangulaire, le panneau a été coupé, arrondi et agrandi à la partie inférieure lorsqu’il a été transporté dans le chœur en 1683. Le saint a été identifié par Marcelli avec saint Martin de Tours et par Gardner von Teuffel avec saint Julien. Provient du polyptyque double face, destiné au maître-autel de l’église du couvent Sant’Agostino de Pérouse, dont la peinture a été confiée en 1502 à Pérugin. Les panneaux centraux de chacune des faces, L’Adoration de l’Enfant et Le Baptême du Christ sont conservés avec quinze autres éléments à la Galleria Nazionale dell’Umbria de Pérouse. Autres éléments du polyptyque : Saint Barthélemy (Birmingham, Alabama, Museum of Art), Sainte Irène et saint Sébastien (Grenoble, musée des Beaux-Arts), Saint Herculan et saint Jacques mineur (Lyon, musée des Beaux-Arts), Saint Jean l’Évangéliste et saint Augustin (Toulouse, musée des Augustins), La Pietà (Pérouse, église San Pietro). La Vierge de l’Annonciation, déposée à Strasbourg, a brûlé pendant la guerre de 1870.

Format : tondo

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur avec accessoire : 1,375 m ; Largeur avec accessoire : 1,39 m ; Diamètre : 1,02 m
Matière et technique
huile sur bois (peuplier)

Lieux et dates

Date de création / fabrication
1e quart du XVIe siècle (1500 - 1525)

Données historiques

Historique de l'œuvre
En place, jusqu'en 1797 ; prélevé et emporté au Louvre, 1798.
Mode d’acquisition
conquête militaire
Date d’acquisition
date : 1798
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Peintures

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Denon, [Peint] Salle 710 - Grande Galerie, Salle 710 - (1ère travée)

Bibliographie

- Martin de Tours. Le rayonnement de la cité, cat. exp. (Tours, Musée des Beaux-Arts, 8 octobre 2016 - 8 janvier 2017), Milan, Silvana Editoriale, 2016, p. 142, 143, ill. coul., n°50
- Thiébaut, Dominique, « XIIIe-XVe siècle », dans Foucart-Walter, Élisabeth (dir.), Catalogue des peintures italiennes du musée du Louvre. Catalogue sommaire, [Musée du Louvre, Département des peintures], Paris, Musée du Louvre Editions / Gallimard, 2007, p. 13-60, p. 44, ill. n&b
- Gardner van Teuffel, Christa, « Carpenteria e macchine d'altare. Per la storia della ricostruzione delle pale di San Pietro e di Sant'Agostino a Perugia », dans Garibaldi, Vittoria ; Mancini, Francesco Federico (dir.), Perugino, il divin pittore, cat. exp. (Pérouse, Galleria Nazionale dell'Umbria e Centro espositivo Rocca Paolina, 28 février - 18 juillet 2004), Cinisello Balsamo, Milan, Silvana Editoriale, 2004, p. 149
- Garibaldi, Vittoria, Perugino, Cinisello Balsamo, Milan, Silvana, 2004, p. 245-261
- Garibaldi, Vittoria, « Il polittico della chiesa di Sant’Agostino a Perugia. Vicende storiche e critiche : nuove proposte », dans Scritti in onore di Alessandro Marabottini, Rome, De Luca, 1997, p. 119-128, p. 119-128
- Todini, Filippo, La pittura umbra dal Duecento al primo Cinquecento T1. Testo e tavole a colori T2. Illustrazioni, Milan, Longanesi, 1989, p. 268
- Habert, Jean, Quattrocento, Italie 1350-1523. Peintures et sculptures du musée des Beaux-Arts de Lyon, cat. exp. (Lyon, Musée des Beaux-Arts du 19 novembre 1987 au 3 avril 1988), Lyon, 1987, p. 39-58
- Scarpellini, Pietro, Perugino, Milan, Electa, 1984, p. 173
- Brejon de Lavergnée, Arnauld ; Thiébaut, Dominique, Catalogue sommaire illustré des peintures du musée du Louvre. II. Italie, Espagne, Allemagne, Grande-Bretagne et divers, Paris, R.M.N., 1981, p. 216, ill. n&b
- Berenson, Bernard, Italian Pictures of the Renaissance. A list of the principal artists and their works with an index of places. Central Italian and North Italian schools, Londres, Phaidon Press, 1968, p. 329
- Canuti, Fiorenzo, Il Perugino, II, Sienne, La Diana, 1931, p. 367
- Hautecoeur, Louis, Musée national du Louvre. Catalogue des peintures exposées dans les galeries. II. Ecole italienne et Ecole espagnole, Paris, Musées nationaux, 1926, n°1566
- Gnoli, Umberto, Pietro Perugino, Spolète, Argentieri, 1923, p. 59
- Ricci, Seymour de, Description raisonnée des peintures du Louvre. I. Ecoles étrangères. Italie et Espagne, Paris, Imprimerie de l'art, 1913, n°1566
- Villot, Frédéric, Notice des tableaux exposés dans les galeries du Musée National du Louvre. 1re partie. Écoles d'Italie, Paris, Vinchon, 1852, n°444
- Marcelli, Fabio, « Pietro Perugino : il polittico degli Agostiniani di Perugia ; proposte per la ricomposizione e la lettura iconografica », Commentari d’arte, 9-11, IV, 1998 (1999), p. 111-116, p. 11-116

Expositions

- Martin de Tours, Tours (France), Musée des Beaux-Arts, 07/10/2016 - 08/01/2017
Dernière mise à jour le 13.12.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances