La Résurrection du Christ

Date de création/fabrication : 1e moitié du XVIIe siècle (1620)
Actuellement visible au Louvre
Salle 800
Aile Richelieu, Niveau 2
Numéro d’inventaire
Numéro principal : RF 1990 24
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Seghers, Geerart (Anvers, 1591 - Anvers, 1651)
Pays-Bas du Sud École de

description

Dénomination / Titre
Titre : La Résurrection du Christ
Description / Décor
Traditionnelle iconographie du Christ ressuscité, en soldat vainqueur de la Mort et du Mal, brandissant l’oriflamme rouge et blanche décorée d’une croix (comme au temps des croisades). – Sans doute peint encore en Italie, juste avant le retour de l’artiste à Anvers à l’automne 1620, Seghers s’affirmant ici dans une spectaculaire démonstration de grande peinture baroque italo-flamande.
Armoiries b.d., non identifiées.
Inscriptions
Inscription :
Armoiries b.d. (non identifiées).

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 3,24 m ; Largeur : 2,4 m
Matière et technique
huile sur toile

Lieux et dates

Date de création / fabrication
1e moitié du XVIIe siècle (1620)

Données historiques

Historique de l'œuvre
Peint pour le maître-autel de l’église des Jésuites de Courtrai (devenu paroissiale en 1785 sous le vocable de Saint-Michel) aux frais de Jeanne van Balberghem, veuve de Gerard van Kerckhoven, 1620 (voir le document d’archives cité par Coekelberghs, qui ne comporte pas, il est vrai, de nom de peintre) ; toujours en place en 1769 (cf. Descamps, comme Seghers) ; prévu pour figurer dans les ventes des biens des Jésuites à la suppression de la Compagnie de Jésus, en 1776, mais resté finalement en place pour des raisons matérielles ; présenté sans succès dans une vente publique à Courtrai en 1800 (cf. Debrabandere) ; toujours en place en 1824 et 1876 (inventaires de l’église Saint-Michel) ; vendu en 1885-1886 lors de la rénovation gothicisante de l’église ; De Foere, marchand d’art à Bruges ; déposé dans un couvent de Bruges où De Foere avait une fille religieuse ; acquis par le Dr Goossens (1882-1950), médecin des religieuses de ce couvent, Bruges, 1928 ; déposé par ses descendants à l’église Notre-Dame de Courtrai de 1984 à 1989 ; vendu par ces derniers à la Galerie d’Arenberg (Ph. Carlier et D. Coekelberghs), Bruxelles, 1989 ; acquis de cette galerie avec le concours des Amis du Louvre, 1990.
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Galerie d'Arenberg (acquis de cette galerie avec le concours des Amis du Louvre, 1990.)
Société des Amis du Louvre
Mode d’acquisition
achat avec participation
Date d’acquisition
date d'arrivée au Musée : 1990
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Peintures

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Richelieu, [Peint] Salle 800 - Peintures, Europe du Nord

Bibliographie

- Musée du Louvre (éd.). Foucart, Jacques. Foucart-Walter, Elisabeth, coordination éditoriale. Catalogue des peintures flamandes et hollandaises du musée du Louvre. [Musée du Louvre/Département des Peintures]. Paris, Editions Gallimard/Musée du Louvre Editions, 2009. , p. : 257, n&b, p. 257

Expositions

- Nouvelles acquisitions du département des peintures, Napoléon, Exposition Temporaire sous pyramide, 07/11/1991 - 18/02/1992
Dernière mise à jour le 12.06.2019
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances