Le chevalier, la femme et la Mort, image 1/3
Le chevalier, la femme et la Mort, image 2/3
Le chevalier, la femme et la Mort, image 3/3
Le chevalier, la femme et la Mort, image 1/3
Le chevalier, la femme et la Mort, image 2/3
Le chevalier, la femme et la Mort, image 3/3
Télécharger
Suivant
Précédent

Le chevalier, la femme et la Mort

1500 / 1525 (1e quart du XVIe siècle)
RF 2467
Département des Peintures
Actuellement visible au Louvre
Salle 810
Aile Richelieu, Niveau 2
Numéro d’inventaire
Numéro principal : RF 2467
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Baldung Grien, Hans dit aussi Baldung, Hans, (1484 à 1485 - 1545)
Allemagne École de

description

Dénomination / Titre
Titre : Le chevalier, la femme et la Mort
Autre titre : Le Chevalier, la jeune fille et la Mort (dit aussi)
Description / Décor
Acquis sous le nom de Barthel Beham, après avoir été attribué à Albrecht Dürer puis à Hans Leu le Jeune, peintre et dessinateur suisse influencé par Dürer, une attribution savante, digne du spécialiste qu’était le possesseur du tableau, l’historien d’art Friedrich Lippmann (voir Hist.), et considéré à présent comme une œuvre de jeunesse de Baldung Grien, malgré une tentative d’attribution à Hans Süss von Kulmbach (cf. Wirth). – À dater vers 1498-1503, selon G. von der Osten (l’examen dendrochronologique du support par le Dr Peter Klein, en 1981, n’a pas permis d’établir la date présumée de l’abattage de l’arbre).
L’horreur macabre du sujet est tempérée par la vivacité des coloris et le charme naturaliste du paysage et du premier plan herbeux, à la Dürer.
– Une intention moralisatrice n’est pas à exclure, à savoir le châtiment de l’adultère, si la jeune femme que le cavalier enlève n’est pas sa fiancée, mais au contraire une femme mariée, désignée comme telle par sa coiffure (cf. Koepplin). Le sujet peut se résumer comme un Memento mori– memento vivere, sous le titre La Mort effraie les amants (cf. Hagen).

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 0,355 m ; Hauteur avec accessoire : 0,483 m ; Largeur : 0,296 m ; Largeur avec accessoire : 0,423 m
Matière et technique
bois (tilleul)

Lieux et dates

Date de création / fabrication
1e quart du XVIe siècle (1500 - 1525)

Données historiques

Historique de l'œuvre
Baron Pierre-Nicolaas Hoorn van Vlooswijck (1742-1809), originaire d’Amsterdam, établi à Paris ; sa vente après décès, Paris, 22 XI 1809, n° 215 (école de Dürer, Une allégorie sur la mort) ; Jean-Baptiste-Pierre Lebrun, marchand, Paris, expert de cette vente, Paris ; vente dont Lebrun est à nouveau l’expert, Paris, 3 II 1813, n° 68 (Dürer, « Un tableau aussi rare que curieux ») ; acquis par un certain « Michel ». – Friedrich Lippmann (1838-1903), né à Prague, alors conservateur de l’Österreichisches Museum für Kunst und Industrie de Vienne, futur directeur du Kupferstichkabinett de Berlin, spécialiste notamment de Dürer (déjà en 1873 dans sa coll. à Vienne, cf. Katalog der Gemälde alter Meister aus dem Wiener Privatbesitz, Vienne, 1873, n° 186 : Hans Leu, † 1531). – Gabriele Przibram (1848-
1895), née à Prague, établie à Vienne ; transmis par héritage à sa soeur, Ottilie Przibram (1843-1923), épouse de Hermann Goldschmidt (1831-1886), Bruxelles ; la vente après décès de cette dernière (vente de Mme Ottilie Goldschmidt), Amsterdam, Muller, 17 VI 1924, n° 4 (Barthel Beham, Le Chevalier et sa fiancée), non vendu ; proposé alors au Louvre par Ant. W. M. Mensing, directeur de la maison de vente Muller ; acquis de cette dernière en 1924, sur les arrérages du legs de
Roger-Étienne Galichon (1856-1918), membre de la Société des Amis du Louvre (comme Barthel Beham, Le Chevalier, sa fiancée et la Mort).
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Hoom van Vlooswijck, Pierre Nicolaas, Collectionneur ; Vendeur
Lebrun, Jean-Baptiste-Pierre, Antiquaire / Marchand d'art ; Expert
Lippmann, Friedrich, Collectionneur
Przibram, Gabriele, Collectionneur
Przibram, Ottilie, Légataire
Mensing, Anton Wilhelmus Mari, Antiquaire / Marchand d'art
Mode d’acquisition
achat sur les arrérages d'un legs
Date d’acquisition
date : 1924
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Peintures

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Richelieu, [Peint] Salle 810 - Lucas Cranach dit l’Ancien (1472-1553)

Index

Bibliographie

- Jacob-Friesen, Holger (dir.), Hans Baldung Grien, sacré, profane, cat. exp. (Karlsruhe (Externe, Allemagne), Staatliche Kunsthalle, 30 novembre 2019 - 8 mars 2020), Berlin, Deutscher Kunstverlag, 2019, p. 231, 232-234, ill. coul., cat. 100
- Foucart-Walter, Élisabeth, « Ecole germanique », dans Foucart-Walter, Élisabeth (dir.), Catalogue des peintures britanniques, espagnoles, germaniques, scandinaves et diverses du musée du Louvre, [Musée du Louvre, Département des peintures], Paris, Louvre éditions / Gallimard, 2013, p. 105-158, p. 116, ill. n&b
- Hagen, Rainer ; Hagen, Rose-Marie, « Hans Baldung Grien. La Mort effraie les amants », dans Les dessous des chefs-d'oeuvre, t. I. Un regard neuf sur les maîtres anciens, Cologne/Paris, Taschen, 2010, 169-173, p. 169-173
- Osten, Gert von der, Hans Baldung Grien. Gemälde und Dokumente, Berlin, Deutscher Verein für Kunstwissenschaft, 1983, p. 39-41, n°1
- Brejon de Lavergnée, Arnauld ; Thiébaut, Dominique, Catalogue sommaire illustré des peintures du musée du Louvre. II. Italie, Espagne, Allemagne, Grande-Bretagne et divers, Paris, R.M.N., 1981, p. 22
- Wirth, Jean, La jeune fille et la mort. Recherches sur les thèmes macabres dans l'art germanique de la Renaissance, Genève, Droz, 1979, p. 50
- Koepplin, Dieter, « Baldungs Basler Bilder des Todes mit dem nackten Mädchen », Zeitschrift für schweizerische Archäologie und Kunstgeschichte, 35, 1978, 234-241, p. 240, ill. 13
- Marette, Jacqueline, Connaissance des Primitifs par l'étude du bois du XIIe au XVIe siècle, Paris, A. et J. Picard, 1961, p. 291, n°1028
- Exposition de 700 tableaux de toutes les écoles antérieurs à 1800 tirés des réserves du département des peintures, cat. exp. (Paris, Musée du Louvre, 1960), Paris, 1960, p. 29, n°77
- Koch, Carl, « Katalog der erehaltenen Gemälde, der Einblatthilzschnitte und illustrierten Bücher von Hans Baldung-Grien », Kunstchronik, novembre 1953, 1953, p. 297-302, p. 297
- Baldass, Ludwig von, « Hans Baldung Frühwerke », Pantheon, 2, 1928, p. 398-404, p. 398
- Jamot, Paul, « Le chevalier et sa fiancée par Barthélemy au Musée du Louvre », Beaux-Arts, 20, 1er décembre 1924, 1924, p. 311-312, p. 311-312

Expositions

- Hans Baldung Grien, Karlsruhe (Externe, Allemagne), Staatliche Kunsthalle, 30/11/2019 - 08/03/2020
- Revenants : figures, images et récits, Denon, [Peint] Salle 8 I - Passage Mollien, 12/01/2011 - 14/03/2011
Dernière mise à jour le 05.03.2024
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances