face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue sans cadre © 2003 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski
face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue avec cadre © 2000 Musée du Louvre / Peintures
© 2003 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski
© 2000 Musée du Louvre / Peintures

La Sainte Famille entourée d'une guirlande de fleurs, avec les quatre Evangélistes aux angles

Date de création/fabrication : 3e quart du XVIIe siècle (vers 1620)
Actuellement visible au Louvre
Salle 803
Aile Richelieu, Niveau 2
Numéro d’inventaire
Numéro principal : INV 1412
Autre numéro d'inventaire : MR 797
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Francken, Frans II dit aussi , le Jeune, Franck, Frans (Anvers, 1581 - Anvers, 1642)
Pays-Bas du Sud École de

description

Dénomination / Titre
Titre : La Sainte Famille entourée d'une guirlande de fleurs, avec les quatre Evangélistes aux angles
Description / Décor
À la traditionnelle image du repos de la sainte Famille pendant la Fuite en Égypte (avec un saint Joseph à la pose raphaélesque dérivée de La Grande Sainte Famille du Louvre, INV. 604), s’adjoint le thème, cher à la Contre-Réforme, de la Vierge de l’Immaculée Conception qui écrase de son pied le serpent du Mal (et de l’Hérésie), aidé par l’Enfant Jésus qui conforte, et souligne ainsi la vocation privilégiée de Marie, mère du Christ ; même association dans le geste de soutien du globe du monde, signe de la royauté divine.
Si les figures sont évidemment de Francken, la guirlande de fleurs, un temps attribuée à Kessel (par exemple, cat. du musée, 1838, n° 539), peut bien revenir à l’atelier de Jan Brueghel I (sans doute le fils, Jan II), plutôt qu’à Govaerts, même partiellement, comme le suggère Härting. – À dater vers 1620.
Les quatre Évangélistes aux angles - figures des Évangélistes en grisaille- et en haut, au milieu, également en grisaille, le Père éternel ; de même, en bas, Satan et la Mort vaincus, en grisaille aussi.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 0,72 m ; Largeur : 0,53 m
Matière et technique
huile sur bois

Lieux et dates

Date de création / fabrication
3e quart du XVIIe siècle (vers 1620)

Données historiques

Historique de l'œuvre
Église des Chartreux, Liège (cf. Piot) ; transféré à Paris à la suite de la guerre avec les Pays-Bas autrichiens et envoyé au Muséum (Louvre), 1794 : n° 24 (n° commun à deux tableaux, celui-ci et le Francken INV. 1296) de l’inventaire de J.-B. P. Lebrun, « Franck », cf. Émile-Mâle ; non restitué après 1815 ; encore considéré de Francken sous la Restauration (cat. du musée, 1816, n° 367) ; connu sous le seul nom de Kessel depuis l’Inventaire Villot et ce, jusqu’en plein XXe s.
Mode d’acquisition
conquête militaire
Date d’acquisition
date d'arrivée au Musée : 1794
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Peintures

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Richelieu, [Peint] Salle 803 - La peinture flamande vers 1600

Bibliographie

- Foucart-Walter, Élisabeth (dir.), Foucart, Jacques, Catalogue des peintures flamandes et hollandaises du musée du Louvre, [Musée du Louvre, Département des peintures], Paris, Editions Gallimard/Musée du Louvre Editions, 2009, p. 143, ill. n&b
- The revolutions of the classical age: European painting of the 17th century in the collection of the Musée du Louvre: Les révolutions de l’âge classique : La peinture européenne du XVIIème siècle dans les collections du Louvre, cat. exp. (Tokyo (Japon), National Museum of Western Art, 28/02/2009; Kyoto (Japon), Municipal Museum of Art, 30/06/2009), 2009,

Expositions

- La peinture européenne du XVIIe siècle, Kyoto (Japon), Municipal Museum of Art, 30/06/2009 - 27/09/2009, étape d'une exposition itinérante
- La grisaille, Paris (France), Palais de Tokyo, 24/04/1980 - 30/11/1980
- La peinture européenne du XVIIe siècle, Tokyo (Japon), National Museum of Western Art, 28/02/2009 - 14/06/2009, étape d'une exposition itinérante
Dernière mise à jour le 03.11.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances