face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue sans cadre © 2015 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Franck Raux
face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue avec cadre © 2003 Musée du Louvre / Angèle Dequier
face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue sans cadre © 1995 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski
© 2015 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Franck Raux
© 2003 Musée du Louvre / Angèle Dequier
© 1995 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski

La Charrette

Date de création/fabrication : 2e quart du XVIIe siècle (1641)
Actuellement visible au Louvre
Salle 912
Aile Sully, Niveau 2
Numéro d’inventaire
Numéro principal : RF 258
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Le Nain, Louis (Laon, vers 1593 - Paris, 23/05/1648)
Le Nain, Antoine (Laon, 1600 à 1610 - Paris, 1648), ?
France École de

description

Dénomination / Titre
Titre : La Charrette
Autre titre : Le Retour de la fenaison
Description / Décor
Inscriptions
Signature :
S.D.b.g.: "Lenain fecit 1641"

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 0,56 m ; Hauteur avec accessoire : 0,72 m ; Largeur : 0,72 m ; Largeur avec accessoire : 0,895 m
Matière et technique
huile sur toile (transposition)

Lieux et dates

Date de création / fabrication
2e quart du XVIIe siècle (1641)

Données historiques

Historique de l'œuvre
Historique
Alexandre Charles Rousselin de Corbeau, comte de Saint-Albin (1773-1847) ; son fils, Louis-Philippe Rousselin de Corbeau, vicomte de Saint-Albin (1822-1879) ; legs de ce dernier, 1879.

Commentaire
Assurément l’un des tableaux les plus célèbres des frères Le Nain, dont l’attribution à Louis s’est imposée avec les études de Robert Witt et de Paul Jamot au début du xxe siècle, et n’a jamais été vraiment mise en doute. Mais un tableau qui surprend, qui déconcerte. D’abord par son coloris, d’une grande originalité et d’une non moins grande subtilité. L’aspect blafard et plâtreux, la tonalité générale grise et ocre, relevée par des touches de vert, de jaune citron et de rouge, ont été soulignés par la plupart des auteurs. En 1899, l’écrivain Joris Karl Huysmans a caractérisé le coloris singulier avec humour : « L’aspect blanchâtre de cette toile est bizarre ; on ne peut guère l’expliquer que par cette lumière blafarde qui précède souvent les arrivées d’orage ; mais le ton de blanquette de l’oeuvre est relevé
par un rouge de manches de femme, par le citron pâle d’un chaudron dont le cuivre s’éteint et le vert charmant d’un corsage qui se meurt ; ce panneau est intéressant par l’étrangeté de sa couleur même » (cf. Huysmans, 1899). Par le coloris, La Charrette peut être rapprochée de compositions comme les Paysans devant leur maison de San Francisco ou Le Puits, qui est conservé en collection particulière. Toutes ces oeuvres présentent des tonalités claires, crayeuses, avec des accords subtils de couleurs entre les ocres, les gris et les verts. Le tableau du Louvre est aussi connu sous le titre "Le Retour de la fenaison". En ce qui concerne l’interprétation du sujet, Neil MacGregor relève en 1979 que les enfants apparaissent correctement vêtus, chiffrant le coût de ce type d’habillement, chaussures comprises, à près de 60 livres, ce qui désignerait de petits propriétaires terriens, et non les pauvres paysans et journaliers que l’on a trop souvent évoqués : « les enfants qui apparaissent dans la Charrette du Louvre ont une caractéristique immédiate : ce ne sont pas des paysans. Leurs habits, faits de tissus de qualité, donnent le sentiment qu’ils ont été faits pour eux, et qui sont en bon état. Si l’habit du garçon visible à l’extrême gauche semble avoir été raccourci, les vêtements ont été très peu rapiécés. Toutes les filles ont des coiffes et des parements blancs – un blanc très propre – et tous les enfants sont d’évidence bien nourris et en bonne santé. Si la femme à droite portant l’enfant est bien une nourrice, comme elle a l’air, alors l’image d’une famille prospère est complète » (cf. MacGregor, 1979b). En 1994, Jean-Pierre Cuzin a donné une interprétation différente, suggérant que la femme assise au premier plan « avec ses huit bambins graves et heureux » pourrait être l’« une des collaboratrices de ces grandes entreprises charitables », c’est-à dire les « soeurs de charité » organisées par
Vincent de Paul précisément dans les années 1640 (cf. Cuzin, 1994). Nous pensons qu’il y a bien une spiritualité à consonance féminine dans La Charrette, mais que celle-ci n’est pas d’une nature aussi directe. Les personnages représentés sont en effet des modèles d’atelier : ainsi, la femme à droite aux traits acérés apparaît également dans le Repas de paysans du Louvre au second plan à gauche derrière le personnage buvant (voir M.I. 1088). On la retrouve encore assise les mains jointes dans le Bénédicité du musée de Pittsburgh. En 1978, Jacques Thuillier a réuni La Charrette et les Paysans devant leur maison de San Francisco, écrivant : « Le tableau est très voisin de La Charrette du Louvre. On y retrouve la même touche, aussi sûre lorsqu’elle installe une grande tache de rouge sur un habit
que lorsqu’elle multiplie les nuances grises ou jaunes sur les vieilles pierres, ou suggère une touffe de graminées sur le coin d’un toit. On y retrouve le même réalisme, qui s’attache à décrire une maison du pays laonnais, avec sa construction de pierre, son escalier droit conduisant à l’étage habité, au-dessus du vendangeoir » (Thuillier, 1978, p. 206). Ces deux tableaux appartiennent en effet à une période claire dans l’art des Le Nain, avec un coloris crayeux, au tout début des années 1640. Le tableau a été anciennement transposé. Il a été rentoilé par Yves Lepavec en 1992. Il a été restauré en couche picturale par Jan Ortmann en 1995.
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
legs
Date d’acquisition
date : 1879
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Peintures

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Sully, [Peint] Salle 912 - Georges de La Tour et Les frères Le Nain, Salle 912 - Les frères Le Nain

Bibliographie

- Salmon, Dimitri (dir.), Les Louvre de Pablo Picasso, cat. exp. (Lens (France), musée du Louvre Lens, 13 octobre 2021 - 31 janvier 2022), Paris, Louvre éditions ; Musée National Picasso-Paris ; Lienart éditions, 2021, p. 436, cat. 410
- Milovanovic, Nicolas, Peintures françaises du XVIIe du musée du Louvre, Editions Gallimard / Musée du Louvre Editions, 2021, p. 126-128, ill.coul, n°270
- Le mystère Le Nain, cat. exp. (Lens, musée du Louvre-Lens, 22 mars - 26 juin 2017), Paris, LIENART/ Louvre-Lens, 2017, p. 194-197, coul., fig. 1 (détails), Cat. 24
- Milovanovic, Nicolas, Louis Le Nain, La Forge, Collection Solo, Paris, Louvre éditions/ Somogy, 2017, p. 21, 28, 38-39
- Salomon, Xavier F., « The Brothers Le Nain. Forth Worth and San Francisco », The Burlington Magazine, 158, 2016, août, p. 675-677, p. 675-676, n° 47
- Rosenberg, Pierre, Tout l'oeuvre peint des Le Nain, Les Classiques de l'Art, Paris, Flammarion, 1993, p. 13, 80-81, Pl. XXII, p. 80 (n&b), n° 35
- Loire, Stéphane, Musée du Louvre. Peintures françaises. XIVe-XVIIe siècles. Guide de visite, Paris, Réunion des musées nationaux, 1989, p. 66, 67, ill. coul.
- Compin, Isabelle ; Roquebert, Anne, Catalogue sommaire illustré des peintures du musée du Louvre et du musée d'Orsay. IV. Ecole française, L-Z, Paris, R.M.N., 1986, p. 48, ill. n&b
- Compin, Isabelle ; Reynaud, Nicole ; Rosenberg, Pierre, Musée du Louvre. Catalogue illustré des peintures. Ecole française. XVIIe et XVIIIe siècles : I, A-L, Paris, Musées nationaux, 1974, p. 224, 283, fig. 479, n° 479
- Compin, Isabelle ; Reynaud, Nicole, Catalogue des peintures du musée du Louvre. I, Ecole française, Paris, R.M.N., 1972, p. 238
- Brière, Gaston, Musée national du Louvre. Catalogue des peintures exposées dans les galeries. I.Ecole française, Paris, Musées nationaux, 1924, p. 160, n° 542
- The Brothers Le Nain. Painters of seventeenth-century France, cat. exp. (Fort Worth, Kimbell Art Museum, 22/05-11/09/2016 / San Francisco, Fine Arts Museums, 08/10/2016-29/01/2017), San Francisco / New Haven, Fine Arts Museums / Yale University Press, 2016, x, 1, 5, 52, 72, 78-79, 81, 140, 200, 292-295, 290, 298, 302, 376, 380, 382, 388-389, Fig. 49 (détail), p. 293 (coul.), p. 294-295 (détail), n° 47

Expositions

- Hommage à Charles Sterling, Napoléon, Exposition Temporaire sous pyramide, 17/11/1991 - 13/07/1992
- Les frères Le Nain, Louvre-Lens, Salles d'expositions temporaires, 22/03/2017 - 26/06/2017, étape d'une exposition itinérante
- Le(s) Louvre de Picasso, Louvre-Lens, Salles d'expositions temporaires, 13/10/2021 - 06/02/2022
Dernière mise à jour le 16.03.2022
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances