face, recto, avers, avant © 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
face, recto, avers, avant © 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes

La tour de Babel

1550 / 1650 (2e moitié du XVIe siècle ; 1ere moitié du XVIIe siècle)
OAR 91
Département des Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
Œuvre récupérée à la fin de la Seconde Guerre mondiale, déposée par l'office des biens et intérêts privés (OBIP); en attente de sa restitution à ses légitimes propriétaires. Consulter la base de données ministérielle Rose Valland consacrée aux œuvres dites MNR (Musées nationaux récupération).
Numéro d’inventaire
Numéro principal : OAR 91
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Flandres Atelier de tissage, ?

Autres attributions :
Ancienne Attribution : Pays-Bas septentrionaux Atelier de tissage, ?

description

Dénomination / Titre
Titre : La tour de Babel
Type d'objet
panneau
Description / Décor
La tour s'élève au fond, sur une presqu'île, au bord de la mer ; au premier plan, quatre personnages, dont un roi qui se fait montrer les plans de la tour par un architecte qui est couronné de lauriers. Large bordure à registres rectangulaires superposés ornés de paysage, de personnages, de grotesques, de fleurs et de fruits sur fond jaune

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 335 cm (gauche) ; Hauteur : 336 cm (droite) ; Longueur : 317 cm (supérieure) ; Longueur : 319 cm (inférieure) ; Poids avec accessoire : 20,5 kg (avec conditionnement)
Matière et technique
Matériau/Technique : doublure à bandes : toile végétale (fibres libériennes) non teinte, avec lisière visible à fils de chaîne blancs (toile utilisée en un rectangle de 43 x 33 cm vers l'angle inférieur droit et en bande étroite repiliée sur elle-même et cousue à la tapisserie au point de surjet le long d'une ligne verticale médiane), doublure à bandes : toile végétale (fibres libériennes) non teinte aux quatre côtés, doublure et galon extérieur rapporté : toile végétale (fibres libériennes) bleue en un rectangle au revers du bord gauche vers l'angle inférieur (environ 150 x 40 cm) et aux quatre côtés pour former le galon extérieur
Technique : tapisserie = tapisserie sur métier (techniques textile)
Matériau : laine (chaîne et trame)
Matériau : soie (trame)

Lieux et dates

Date de création / fabrication
1550 - 1650

Données historiques

Historique de l'œuvre
Dans les documents relatifs au dépôt de Saint Florian (Haute-Autriche) figure notamment un inventaire établi par le Dr. Schwaiger où se trouve la description de seize tapisseries dont l'OAR 91 (numéro 14 inventaire de Saint Florian). Ce descriptif (iconographie et dimensions) est suffisamment précis pour que ne subsiste aucun doute sur cette identification : " Construction de la tour de Babel. Personnages de grandes dimensions, empruntés à la peinture célèbre de Breughel. Riche bordure en forme de frise. En haut, la Justice, la Paix ; au milieu : un couple dans un parc ; sur les côtés, la Guerre et la Paix ; en bas, un couple d'amoureux dans une barque, scène représentant une société de marque à table. Nord de la France, postérieure à 1600. 348 x 300".
La tapisserie du dix-septième siècle « La Tour de Babel » a été achetée 70.000 F en France en 1940 ou 1941 par le Dr. Schwaiger pour le garde-meuble régional de la province de l'Oberdonau. Cette tapisserie était entreposée à l'abbaye de Saint Florian (Haute-Autriche), qui servait de lieu de dépôt à ce service. Elle a été enregistrée dans l'inventaire de la première campagne d'achat du garde-meuble régional de la province de l'Oberdonau sous le numéro 14. Elle est retrouvée par les forces américaines à l'abbaye de Saint Florian au printemps 1945. Le capitaine Rozan, officier français, visite ce dépôt puis, averti de l'importance de ce fonds d'origine française, prévient son supérieur le colonel Brissaud-Desmaillet, dans une note du 24 juillet 1945. L'enquête et le dossier de restitution sont établis au printemps 1946 par Boris Lossky, représentant de la commission de récupération artistique en Autriche. La tapisserie est restituée en juin 1946 par le Haut-Commissariat américain en Allemagne à l'Office des Biens et Intérêts Privés (OBIP), délégation du ministère des Affaires étrangères pour les questions de restitution. Elle revient à Paris le 20 juin 1946 par le premier convoi en provenance de Linz pour être confiée par l'OBIP à la commission de récupération artistique. Cette tapisserie est alors inscrite sur la liste des oeuvres mises à la disposition des musées nationaux par l'OBIP. Retenue lors de la deuxième commission de choix des oeuvres de la récupération artistique du 17 novembre 1949, la tapisserie est prise en charge par la direction des musées de France et confiée par celle-ci à la garde du musée du Louvre (département des Objets d'art) en 1951. Elle est alors inscrite dans l'inventaire OAR (Objets d'Art Récupération), établi par Hubert Landais, sous le numéro OAR 91. Déposée au château de Compiègne le 9 juin 1950 « près [de la] salle 9 » et dans la « [salle] 39 », elle est transférée au département des Objets d'art du musée du Louvre le 14 juin 1968. (source : base POP Culture, base Rose Valland)
Mode d’acquisition
attribution par l'office des biens et intérêts privés (MNR)
Propriétaire
Musées Nationaux Récupération

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé
Dernière mise à jour le 18.08.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances