Fragment de tapisserie dite Ténière : Le Marché, image 1/5
Fragment de tapisserie dite Ténière : Le Marché, image 2/5
Fragment de tapisserie dite Ténière : Le Marché, image 3/5
Fragment de tapisserie dite Ténière : Le Marché, image 4/5
Fragment de tapisserie dite Ténière : Le Marché, image 5/5
Fragment de tapisserie dite Ténière : Le Marché, image 1/5
Fragment de tapisserie dite Ténière : Le Marché, image 2/5
Fragment de tapisserie dite Ténière : Le Marché, image 3/5
Fragment de tapisserie dite Ténière : Le Marché, image 4/5
Fragment de tapisserie dite Ténière : Le Marché, image 5/5
Télécharger
Suivant
Précédent

Fragment de tapisserie dite Ténière : Le Marché

1700 / 1735 (1er tiers du XVIIIe siècle)
Lieu de création : Brabant (Europe)
OAR 110
Département des Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
Œuvre récupérée à la fin de la Seconde Guerre mondiale, déposée par l'office des biens et intérêts privés (OBIP). Consulter la base de données ministérielle Rose Valland consacrée aux œuvres dites MNR (Musées nationaux récupération).
Numéro d’inventaire
Numéro principal : OAR 110
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Flandres Bruxelles Atelier de tissage
Manufacture Van Der Borcht Tapissier, (entrepreneur en tapisseries)
Teniers, David II dit aussi Le Jeune, (Anvers, 1610 - Bruxelles, 1690), Peintre, D'après

description

Dénomination / Titre
Titre : Fragment de tapisserie dite Ténière : Le Marché
Ancien titre : Fragment de tapisserie : La Fontaine
Type d'objet
fragment de panneau
Description / Décor
Autour d'une fontaine pyramidale s'aperçoivent plusieurs personnages : à gauche, un cavalier ; au centre, une marchande de légumes ; à droite, quatre personnages et un cheval se désaltèrent ; au fond, un pont ; à droite, une boutique. Sans bordure. Lisière moderne.
Inscriptions
Etiquette :
"OAR 110" (écrit à l'encre rouge sur une étiquette en galon blanc cousue au revers de la tapisserie, dans l'angle inférieur gauche)
"OAR.110 / H. 2m 345 . L. 2m, 335 (écrit à l'encre bleue sur une étiquette volante brun clair, bordée d'un double liseré bleu foncé, et accroché à l'angle inférieur gauche de la tapisserie avec un fil et un petite pointe métallique)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 233,5 cm ; Hauteur : 233,5 cm (gauche) ; Hauteur : 232,5 cm (droite) ; Longueur : 201 cm ; Longueur : 200 cm (supérieure) ; Longueur : 201 cm (inférieure) ; Poids : 6 kg (avec conditionnement)
Matière et technique
Matériau/Technique : laine (fils de chaîne et de trame), Soie (fils de trame)
Technique : techniques textile (tapisserie)
Matériau : laine
Matériau : soie

Lieux et dates

Date de création / fabrication
1700 - 1735
Lieu de création / fabrication / exécution
Brabant (Europe)

Données historiques

Historique de l'œuvre
La tapisserie « La Fontaine » a pu être identifiée en croisant les sources.
Dans une lettre datée du 17 mai 1949 adressée au chef de la mission française des restitutions, le colonel Bonet-Maury, E. J. B. Doubinsky à propos de son enquête sur les spoliations du SS Hermann Brandl écrit : « [...]1- Poursuivant mon enquête sur les spoliations du SS Hermann Brandl, chef de l'ancienne organisation nazie Otto, j'ai interrogé son demi-frère, Adolf Klugseder, Friedrich Str. 21/3, Munich 13 et la femme de celui-ci, Dora Klugseder, née Horath, soeur d'Elisabeth Pertl. 2- A la suite de cet interrogatoire, j'ai récupéré un beau Gobelin, qui date du dix-septième siècle et qui a été tissé dans la manufacture française sur modèle hollandais. Ce gobelin partira avec le prochain convoi de récupérations artistiques du début juin [...] ». Dans la liste de préparation aux commissions de choix des oeuvres de la récupération artistique (dite liste OBIP) où cette oeuvre est citée, les informations suivantes sont indiquées : « TAPISSERIES ; n° d'ordre : 5 ; n° allemand : ss n° ; Provenance : 38° MUNICH ; Origine : ? [Beauvais XVIII°] ; Sujet : La Fontaine ; Dimensions : 2.35/2.00 ; Observations : [néant] ; Attribution : [néant] ». Le convoi de provenance mentionné est le trente-huitième convoi en provenance de Munich mais le numéro allemand n'est pas indiqué.Dans l'inventaire détaillé du trente-huitième convoi en provenance de Munich du 27 octobre 1949, les éléments suivants sont indiqués : « List of French Property from Central Collecting Point, Munich.[...]Date : 27 October 1949 (38th shipment).[...]Page 6 [...]Run n° of 38th shipm. : 40 ; French run. N°. : 15683 ; Munich Arr. N°. : 48819/München, Frierichstr. 7 ; Author : Beauvais ab. 1710 ; Sugject : Gobelin : Travellers and vegetable sellers at a well ; Presumed Owners : [France, unknown owner] ; History : Acquired by SS-officer Brandl in Paris during the war ». C'est la mention « SS-officer Brandl », et la concordance des dates qui ont permis de rattacher cette tapisserie à la lettre de E. Doubinsky du 17 mai 1949 et de déduire que cette tapisserie a été prise chez le demi-frère de Brandl. L'adresse d'origine de l'oeuvre dans la lettre de Doubinsky « Friedrich Str. 21/3, Munich 13 » est la même que celle donnée dans le trente-huitième convoi : « München, Friedrichstr. 7 ». La tapisserie « La Fontaine » (OAR 110) provient donc selon toute vraisemblance des collections d'Hermann Brandl et elle a été récupérée chez son demi-frère Adolf Klugseder, après son interrogatoire le 17 mai 1949 par Elie Doubinsky. Les biens ont été saisis à l'adresse même de Klugseder et cette tapisserie portait le numéro 7 de la saisie. A. Klugseder avait travaillé pour H. Brandl dans le service Otto. La tapisserie a ensuite été envoyée au Central Collecting Point de Münich et enregistrée sous le numéro Mü 48819 et le numéro français « 15683 ».Dans les archives du Central Collecting Point de Münich il est indiqué « München, Friedrichstr. 7 ». Cette tapisserie a été rapatriée par le trente-huitième convoi en provenance de Munich du 27 octobre 1949.Elle a été inscrite sur la liste des oeuvres mises à la disposition des musées nationaux par l'OBIP. Retenue lors de la troisième commission de choix des oeuvres de la récupération artistique du 19 décembre 1949, la tapisserie est prise en charge par la direction des musées de France et confiée par celle-ci au musée du Louvre (département des Objets d'art) en 1951. Puis la tapisserie a été inscrite dans l'inventaire Objets d'Art Récupération (OAR), établi par Hubert Landais, sous le numéro OAR 110. Elle a été déposée au château de Compiègne le 9 juin 1950 dans le « couloir [...] 66 » et revient au département des Objets d'art du musée du Louvre le 14 juin 1968. La tapisserie est actuellement conservée dans les réserves du département des Objets d'art du musée du Louvre. (source : base POP Culture, base Rose Valland)
Mode d’acquisition
attribution par l'office des biens et intérêts privés (MNR)
Propriétaire
Musées Nationaux Récupération

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé
Dernière mise à jour le 13.04.2023
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances