© 1996 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michèle Bellot
© 1996 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michèle Bellot
© 1996 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michèle Bellot
© 1996 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michèle Bellot
© 1996 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michèle Bellot
© 1996 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michèle Bellot
© 1996 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michèle Bellot
© 1996 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michèle Bellot
© 1996 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michèle Bellot
détail © 1996 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michèle Bellot
détail © 1996 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michèle Bellot
détail © 1996 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michèle Bellot
© 1995 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu
© 1996 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michèle Bellot
© 1996 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michèle Bellot
© 1996 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michèle Bellot
© 1996 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michèle Bellot
© 1996 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michèle Bellot
© 1996 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michèle Bellot
© 1996 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michèle Bellot
© 1996 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michèle Bellot
© 1996 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michèle Bellot
© 1996 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michèle Bellot
© 1996 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michèle Bellot
© 1996 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michèle Bellot
© 1995 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu

Jardinière à décor de sphinges et signes du zodiaque.

Epoque / période : Restauration (1814-1830) (Occident->époque contemporaine)

Date de création/fabrication : 1819
Lieu de création : Châlons-sur-Marne = Châlons sur Marne = Châlons-en-Champagne = Châlons en Champagne (Champagne-Ardenne = Champagne Ardenne->Marne)
Actuellement visible au Louvre
Salle 560
Aile Richelieu, Niveau 1
Numéro d’inventaire
Numéro principal : OA 11771
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique

description

Dénomination / Titre
Titre : Jardinière à décor de sphinges et signes du zodiaque.
Type d'objet
mobilier ; jardinière
Description / Décor
Reposant sur de petits pieds en console ornés de feuilles d'acanthe et de rosaces, le piétement de la jardinière est composé d'une tablette en acajou quadrangulaire sur laquelle se tiennent quatre sphinges ailées à une seule patte de lion. Les sphinges sont reliées entre elles par des palmettes et des rosaces. De leur tête part un fût de colonne cannelé à chapiteau composite faisant office de pied. De leurs ailes, les sphinges retiennent une corbeille à motifs de vannerie également en bronze doré. La partie supérieure, circulaire, est ornée de godrons dans le fond et cernée d'une frise représentant les signes du zodiaque. Tous ces motifs décoratifs sont inspirés de l'Antiquité gréco-romaine. Formes et ornements empruntent effectivement à l'art néoclassique et au style Louis XVI revisité.
La jardinière de la duchesse d'Angoulême (1778-1851) est présentée au département des objets d'art à proximité du portrait de cette princesse par Alexandre-François Caminade (1783-1862). Réalisée par l'Ecole royale de Châlons, cette jardinière a été remarquée à l'exposition de 1819 ; par ailleurs cette école a réalisé des meubles pour le garde-meuble de la Couronne. D'une exécution parfaite, cette jardinière est caractéristique du mobilier Restauration.
L'Ecole des Arts et Métiers avait été fondée sous le premier Empire et formait des ébénistes de talent. A partir de 1815, les élèves-ébénistes fournirent des meubles destinés au garde-meuble de la Couronne. Pour l'Exposition des Produits de l'Industrie de 1819, l'Ecole présenta des meubles en acajou et bronze doré qui connurent un franc succès. Les élèves obtinrent d'ailleurs pour leurs travaux une médaille d'or lors de cette exposition. Les commandes officielles à l'Ecole de Châlons continuèrent pendant toute la Restauration et la Monarchie de Juillet.
Louis XVIII, séduit par la parfaite maîtrise des bronzes dorés, félicita les élèves et acquit la jardinière qu'il offrit à sa nièce Marie-Thérèse-Charlotte, duchesse d'Angoulême (1778-1851). Cette dernière, fille de Louis XVI et de Marie-Antoinette, plaça d'abord la jardinière dans sa chambre à coucher au palais des Tuileries. La jardinière orna ensuite son château de Villeneuve l'Adam puis la duchesse l'emporta avec elle en exil au château de Frohsdorf en Autriche.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur avec accessoire : 100 cm ; Largeur avec accessoire : 59,5 cm ; Diamètre avec accessoire : 58,5 cm
Matière et technique
Matériau : acajou
Matériau : bronze
Matériau : or

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : Restauration (1814-1830) (Occident->époque contemporaine)

Date de création/fabrication : 1819
Lieu de création / fabrication / exécution
Châlons-sur-Marne = Châlons sur Marne = Châlons-en-Champagne = Châlons en Champagne (Champagne-Ardenne = Champagne Ardenne->Marne)

Données historiques

Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Richelieu, [OArt] Salle 560 - Claude Ott

Bibliographie

- Alcouffe, Daniel ; Baratte, Sophie ; Coquery, Emmanuel ; Dion, Anne ; Durand, Jannic ; Gaborit-Chopin, Danielle ; Mabille, Gérard ; Malgouyres, Philippe ; Rochebrune, Marie-Laure de ; Taburet-Delahaye, Elisabeth ; Kriser, Danièle ; Frémontier-Murphy, Camille ; Vittet, Jean. Nouvelles acquisitions du département des Objets d'art : 1995-2002. [Musée du Louvre, département des Objets d'art]. Paris, Réunion des musées nationaux, 2003. 275 p., , cat. 104

Expositions

- Galerie du temps, Louvre-Lens, Galerie du Temps, 01/12/2015 - 01/12/2016
- Galerie du Temps 2016-2017, Louvre-Lens, Galerie du Temps, 04/12/2016 - 04/12/2017
- Galerie du temps, Louvre-Lens, Galerie du Temps, 02/12/2014 - 01/12/2015
Dernière mise à jour le 18.02.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances