Globe terrestre

1615
Lieu de création : Milan (Italie->Lombardie) (fuseaux)
OA 10869
Département des Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
Actuellement visible au Louvre
Salle 609
Aile Sully, Niveau 1
Numéro d’inventaire
Numéro principal : OA 10869
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique

description

Dénomination / Titre
Titre : Globe terrestre
Type d'objet
instrument scientifique (mesure, calcul, observation, etc.)
Description / Décor
"Ce globe est constitué de douze fuseaux imprimés montés tardivement sur deux hémisphères de bois, sans cercle méridien ni table d’horizon ; l’atlas date apparemment du XIXe siècle. Les fuseaux de Giuseppe de Rossi (ou Iosephus de Rubeis) sont une réédition de ceux de Jodocus Hondius imprimés en 1601 ; seule la date de la dédicace a été modifiée. Pour les coordonnées, l’équateur (« LINEA AEQUINOCTIALIS ») est gradué en degrés (numérotés de dix en dix, 10-350) ; l’écliptique, également graduée en degrés (numérotés de dix en dix, 10 – 30 X 12), porte les douze symboles zodiacaux ; les méridiens et les parallèles sont inscrits tous les 10 degrés, avec le méridien origine passant par les Açores ; les tropiques sont désignés par leur nom en latin (« TROPICUS CANCRI » et « TROPICUS CAPRICORNI ») ; et les cercles polaires sont représentés, ainsi que les loxodromies partant de roses des vents à trente-deux directions (les loxodromies sont les trajectoires qui relient deux points du globe en coupant les méridiens toujours sous un même angle) ; le point vernal est à 0° de longitude. En Amérique du Nord (« AMERICA SEPTENTRIONALIS a Christophoro Columb. 1492 detecta »), les passages suivants sont indiqués : « Anian Fretum », « Fretum Dauis ». UN commentaire précise à 230° de longitude et 50° de latitude nord : « Harum regionem [indi] / genæ incertis sedib[us va] / gantur, in campo [habitunt] » Et à 200° de longitude et 60) de latitude nord : « Regio plana ubi equi et / oves syuestres, vaciæ / item gibbo o saeunt condi ».
A 100° de longitude et 70° de latitude nord, une nouvelle découverte est signalée : « Noua Zembla / detecta 1596 ». Les régions inexplorées sont désignées à 120° de longitude et 70° de latitude nord : « Asiæ oræ septentrionales ab hac par / te omnino incognitæ sunt ». A cela s’ajoute : « Yshouck lo cumi / hunc non nulli / à Plinio Promont / Tabin diei velunt ». En Amérique du Sud, où sont figurés des Indiens avec la mention « Imago viri et feminæ / circo Fretum Magellani », le passage de Magella est noté : « Fretum Magellanicum ». Il y a un commentaire : « Guiana Reg. auro et animalibus omnis / generis ditissimum et civitates habet / plurimas adfabre constructas quarum / Metropolis est Manoa ».
En Nouvelle-Guinée, dont seule la côte nord est représentée, il est indiqué : « NOVA GUINEA / Sic dicta, quod ejus littora locorumque / facies Guineæ Africanæ multum sint / similia Dicitur a nonnullis, Terra de / Piccinacoli et sitne insula an pars / continentis Australis incertum est. »
Au pôle sud, un continent hypotétique est intitulé : « TERRA AUSTRALIS INGOGNITA ». Près du pôle nord (à 60° de longitude et 80° de latitude nord), il est indiqué : « Terra un[…] per detecta quem alij / Groelandiam dic volunt ».
Les océans, décorés de petits navires et de monstres marins, sont nommés : « MARE CONGELATUM », « MARE MEDITERRANEVM », « Mare Rubrum », « MARE ARABICUM et INDICUM », « Mare des Sala vel de Bachu olim Mare Caspium et Hircas num », « ORIENTALIS OCEANUS », « CONGELAT MARE », « OCEANUS OCCIDENTALIS », « SINENSIS OCEANUS », « MARE PARIFICUM Hispanis », « MAR DEL ZUR », « OCEANUS ATLANTICUS », « MAR DEL NORT », « OCEAN[US] [ÆTHI]OPICUS ».
Cette édition milanaise des fuseaux de Jodocus Hondius représente la première copie étrangère d’un globe néerlandais du XVIIe siècle ; comme les ateliers néerlandais ne pouvaient plus répondre à eux seuls à la demande croissante pour de tels objets, les rééditions offraient alors une solution à moindre coût (Krogt, 1993, p. 211). Le montage des fuseaux sur deux hémisphères de bois est assurément postérieur, puisque les globes imprimés anciens étaient toujours montés sur carton." (Frémontier-Murphy, 2002)
Inscriptions
Écriture :
"I. Hondius Lectori . S / In locorum longitudine hactenus mirifice peccatum esse omnibus hydrographiæ peritis satis / superque constat : Regiones enim ferè omnes descriptæ sunt prout naucleri in suis navigati : / onibus directionem duorum locorum ab uno loco ad alterum invenerunt, idque nulla / habita ratione loci tertij, vel deviationis acus nauticæ, vel etiam directorij nautici, / quo indefferenter utuntur, quamvis in uno non æque ac in alio chalybea illa acus / ponatur, et à vero Septentrione magis vel minus divertatur, pro usu loci in quo / directoria fabricata sunt, unde necessario longitudo locorum distorta est. / Multi hos errores frustra conati sunt emendare per polares stellas, alij per Lunæ /cursum : alij certius per celipses [sic]. Verum hoc opus, ille labor. quis enim in tanta / locorum mulitudine celipses observabit. At cum jam tandem per variationem / aut deviationem acus nauticæ, ut vocant) [sic] locorum longitudo inveniatur, opere / pretium me facturum putaui si in hoc globo regiones omnes (saltem / quarum longitudo jam cognita est) suis quasq. veris longitudinis gra : / dibus delineavero, quamvis id non exigui laboris fuerit. Longitudinem / incepimus non ab Insulis fortunatis, ut Ptolemeus, sed ab ijs / quæ açores vocantur, quod acus nautica ibi recte in Se : / ptentrionem vergat. Vale. / Anno 1615" (Dédiace au lecteur placée sous la Nouvelle-Guinée)
Inscription :
armoiries formées d'un écu avec à dextre les armes des Mellini de Rome : coupé, d’azur à un olivier à deux rameaux dextre et senestre d’or, sur un bandé d’or et d’azur ; à la fasce de gueules, broché sur le coupé. (surmontant la dédicace)
Signature :
"Ill.(mo) viro optimarumq. / artium amatori et Fau : / tori D Paulo Mellino Roma / non Iosephus de Rubeis Mediolanensis deuotti / animi monu : mentum dat / dicatquæ" (sur le globe au nord de l'Amérique dans un cartouche)
Traduction :
"A l’illustrissime seigneur Paolo Mellini de Rome, ami et soutien des beaux-arts, Giuseppe de Rossi de Milan donne et dédie ce témoignage de son dévouement". (de la signature)
"Hondius salue le lecteur. Les erreurs prodigieuses commises jusqu’à présent dans la longitude des lieux sont plus qu’évidentes à tous les spécialistes de l’hydrographie : presque toutes les régions sont décrites, pour autant que les marins dans leurs navigations ont trouvé la direction de deux lieux, de l’un à l’autre, et cela, sans tenir compte d’un troisième lieu, c’est-à-dire soit de la déviation de l’aiguille nautique, soit même de celle du compas nautique dont indifféremment ils se servent, quoique l’aiguille aimantée ne se place pas également en un même lieu et qu’elle dévie du vrai nord plus ou moins, suivant l’usage du lieu où les compas ont été fabriqués, ce qui fausse nécessairement la longitude des lieux. Nombreux sont ceux qui en vain ont essayé une correction par les étoiles polaires, d’autres par le cours de la Lune, les autres plus certainement par les éclipses. Mais cela est un travail, ceci une fatigue : qui en effet, observa les éclipses dans un si grand nombre de lieux… Toutefois, comme désormais enfin, grâce à la variation ou à la déviation de l’aiguille nautique, comme l’on dit, est trouvée la longitude des lieux, j’ai pensé que je ferai œuvre utile, si sur ce globe je dessine toutes les régions – ou du moins celles dont la longitude est déjà connue – avec pour chacune ses vrais degrés de longitude, quoique ce ne soit pas une mince fatigue. Nous n’avons pas commencé la longitude à partir des îles Fortunées, comme Ptolémée, mais à partir de celles qu’on appelle les Açores, parce que là l’aiguille nautique s’oriente directement sur le nord. Adieu. En l’an 1615" (traduction de la dédicace)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur avec accessoire : 58,5 cm (dimensions hors tout) ; Diamètre : 20,7 cm (dimensions du globe) ; Hauteur : 37,8 cm (hauteur du pied) ; Largeur : 17 cm (dimensions socle/base) ; Profondeur : 17 cm (dimensions socle/base)
Matière et technique
Matériau/Technique : papier, polychromie rouge et noire (les fuseaux), alliage cuivreux, patiné et doré (le pied)

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : époque moderne = Ancien Régime (Occident)

Date de création/fabrication : 1615 (fuseaux)
Date de réutilisation : 1800 - 1900
Lieu de création / fabrication / exécution
Milan (Italie->Lombardie) (fuseaux)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
date : 1980
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Sully, [OArt] Salle 609 - Nicolas et Simone Landau, Vitrine 6

Bibliographie

- Frémontier-Murphy, Camille, Les Instruments de mathémathiques, XVIe-XVIIIe siècle : cadrans solaires, astrolabes, globes, nécessaires de mathématiques, instruments d'arpentage, microscopes, RMN, Paris, 2002, p. 200-203, N° 108
- Alcouffe, Daniel ; Durand, Jannic ; Gaborit-Chopin, Danielle ; Ennès, Pierre ; Lefébure, Amaury, Nouvelles acquisitions du département des Objets d'art : 1980-1984, Paris, Réunion des musées nationaux, 1985, n° 102
Dernière mise à jour le 21.10.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances