© 2001 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
© 2001 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
© 2001 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
© 2001 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
© 1981 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu
© 2001 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
© 2001 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
© 2001 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
© 2001 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
© 1981 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu

Globe céleste

vers 1770
Lieu de création : Paris (France->Ile-de-France = Ile de France)
OA 10678
Département des Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
Actuellement visible au Louvre
Salle 609
Aile Sully, Niveau 1
Numéro d’inventaire
Numéro principal : OA 10678
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Fortin, Jean-Baptiste (1740), Fabricant, facteur, marque (estampilles, poinçons...)

description

Dénomination / Titre
Titre : Globe céleste
Type d'objet
instrument scientifique (mesure, calcul, observation, etc.)
Description / Décor
"Le pied du globe est tourné. Quatre quadrants portent la table d’horizon inscrite, de l’intérieur vers l’extérieur : d’une échelle zodiacale divisée en graduations de 2 degrés (avec les noms en français des signes, leur symbole et le nombre de degrés qui les compose), d’une échelle calendaire divisée en graduations de 2 jours (avec les noms des mois en français et le nombre de jours par mois), ainsi que des directions des huit vents ; l’équinoxe du printemps (0° du Bélier) correspond au 21 mars. L’anneau « MERIDIEN » est divisé en graduations de 2 degrés pour les latitudes ou « Elévation du Pole » (sur un demi-cercle numéroté de dix en dix, 10-90 au nord et au sud), et pour les colatitudes (sur l’autre demi-cercle numéroté 10-90-10 en partant du nord). Les pôles sont indiqués : « Pole A[r]tique », « Pole [Antartique] ». Au pôle nord, le cercle horaire d’un cadran équinoxial avec son gnomon perpendiculaire est divisé en deux fois 12 heures (1-12 X 2). Le globe possède douze fuseaux imprimés.
Pour les coordonnées, l’équateur céleste (« Cercle Equinoctial », « Cercle de l’équateur ») est divisé en graduations de 2 degrés (numérotés 10-360) ; l’écliptique (« ligne Ecliptique ») également divisée en graduations de 2 degrés (numérotées 10-30 X 12), porte les symboles des douze signes du zodiaque (« les Signes du Zodiaque ») ; les cercles de longitude céleste sont inscrits tous les 30 degrés ; les tropiques, les cercles polaires et les colures sont désignés respectivement par leur nom français : (Tropique de Cancer », « Tropique de Capricorne », « Carcle Artique », « Cercle Antartique », « Colure des Solstique », « Colure des Equinoxe ». AU pôle ord, se trouve la mention : « Pol. de L’eclipse Borea. ». Le point vernal est à 0° sur l’équateur.
Il y a une table de magnitude des étoiles sous l’Hydre femelle, « Gr. Et Figure / des Etoilles » (numérotées de 1 à 6, avec la mention « Nebuleuse » pour les astres les plus faibles. Le nom de la Voie lacté est inscrit dans l’hémisphère sud et dans l’hémisphère nord : « la Voyë Laicté ». Les quarante-huit constellations ptolémaïques sont représentées, avec en plus au nord de l’écliptique : « Antinous », « La Chevelure de Berenice », et la Fleur de Lys. Et au sud de l’écliptique : « Loyseau de Paradis », « Le Chameleon », « la Dorade », « la Grue », « Lhidre », « Lindien », « La Mouche », « le Pan », « Le Phenix », « Le Triangle », le Toucan, « Le Poisson », le « Pet Nue. », le « Grd Nue. » (le Petit et le Grand Nuage de Magellan), le Romboïde ( ?), « la Croix » et « La Colombe ».
Des étoiles sont désignées par leur nom : Dubhe » (α Ursae Majoris), « Alcor » (80 Ursae Majoris), « la Chèvre » (α Aurigae), « les Chevraux » (ε ,η et ζ Aurigae), « La Teste de Meduse » (β Persei), « Markab » (α Pegasi), « Arcturus » (α Bootis), « Scheat » (δ Aquarii), « Castor » (α Geminorum), « Pollux » (β Geminorum), « L’[épi] de la Vierge » (α Virginis), « Sirius » (α Canis Majoris), « Procion » (α Canis Minoris), et « Fomahant » (α Piscis Austrini)." (Frémontier-Murphy, 2002)
Inscriptions
Inscription :
"GLOBE / CELESTE sur / Lequel les Etoilles / sont placée comme ell / sont a Present" (dans un cartouche surmonté d'un personnage regardant à travers un télescope, au-dessus des Gémeaux)
"L'on n'a / mis sur ce / Globe que les / Principales / Etoilles" (dans un cartouche, près du pôle nord)
Signature :
"A PARIS chez / le Sr. Fortin / Rue de la / Harpe"

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 12 cm (pied) ; Diamètre : 6,5 cm (base) ; Diamètre : 9 cm (horizon) ; Diamètre : 6,7 cm (objet)
Matière et technique
Matériau/Technique : papier, acier (globe), buis, poirier, carton, papier (pied)
Matériau : papier
Matériau : acier
Matériau : buis
Matériau : poirier
Matériau : carton

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : Louis XV (1715-1774) (Occident->époque moderne = Ancien Régime->dynastie des Bourbons)

Date de création/fabrication : vers 1770
Lieu de création / fabrication / exécution
Paris (France->Ile-de-France = Ile de France)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Landau, Nicolas (Collectionneur)
Landau, Marcelle (Donateur) (don d'un ensemble de 166 instruments scientifiques, en exécution des volontés de son époux Nicolas Landau)
Mode d’acquisition
don manuel
Date d’acquisition
date : 1979
date de l'arrêté/décision : 22/11/1979
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Sully, [OArt] Salle 609 - Nicolas et Simone Landau, Vitrine 3

Bibliographie

- Frémontier-Murphy, Camille, Les Instruments de mathémathiques, XVIe-XVIIIe siècle : cadrans solaires, astrolabes, globes, nécessaires de mathématiques, instruments d'arpentage, microscopes, RMN, Paris, 2002, p. 208-209, N°111
Dernière mise à jour le 08.12.2022
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances