© 2015 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Stéphane Maréchalle
© 2015 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Stéphane Maréchalle
© 2012 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2012 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2012 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2015 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Stéphane Maréchalle
© 2015 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Stéphane Maréchalle
© 2012 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2012 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2012 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes

Plaque des Feuillantines : Saint Thomas sous les traits de François Ier

Date de création/fabrication : vers 1550
Limosin, Léonard, Attribué à
Lieu de création : Limoges (Limousin->Haute-Vienne = Haute Vienne)
Actuellement visible au Louvre
Salle 514
Aile Richelieu, Niveau 1
Numéro d’inventaire
Numéro principal : MR XIII suppl 211
Autre numéro d'inventaire : N 1245
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Limosin, Léonard (Limoges , vers 1505 - Limoges ?, 1575 ou 1577), Emailleur, Attribué à

description

Dénomination / Titre
Titre : Plaque des Feuillantines : Saint Thomas sous les traits de François Ier
Type d'objet
émail ; plaque
Description / Décor
plaque rectangulaire dans un encadrement de huit plaques émaillées polychromes avec des rehauts d'or, saint Thomas, debout, nimbé, sous les traits de Fraçois Ier à la fin de sa vie, de profil à gauche, vêtu d'une robe bleue laissant voir le haut collet et la fraise du costume, et drapé dans un ample manteau rouge ; il tient une équerre de la main gauche. Pour les plaques d'encadrement : un cartouche entre deux vases ovoïdes ; deux médaillons ovales avec le chiffre d'Henri II ; quatre plaques allongées avec un décor de grotesques ; dans un cartouche, un emblème disparu qui ne peut être une combinaison de deux croissants comme l'avait dessiné un restaurateur imaginatif, entre deux têtes monstrueuses de profil ; le contre-émail est en fondant.
Inscription : "S THO" en noir dans un cartouche encadré de deux vases ovoïdes sur la plaque supérieure ; "H doucle C" en argent, le chiffre d'Henri II, dans deux plaques ovales au milieu des côtés

Cette plaque et la plaque MR XIII suppl. 210 proviendraient du couvent des Feuillantines à Paris. Elles sont la répétition des plaques des apôtres du musée des Beaux-Arts de Chartres, signées et datées de 1547, avec, comme différences, la présence de portraits pour les têtes, et le chiffre d'Henri II (1547-1559) sur les plaques d'encadrement

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur avec accessoire : 99,2 cm ; Largeur avec accessoire : 50,2 cm ; Profondeur avec accessoire : 4,5 cm
Matière et technique
Technique : émail peint (techniques métal->émaillé = émaillage = émail = émaux)
Matériau : cuivre
Matériau secondaire : bois (encadrement moderne)

Lieux et dates

Date de création / fabrication
vers 1550
Lieu de création / fabrication / exécution
Limoges (Limousin->Haute-Vienne = Haute Vienne)

Données historiques

Date d’acquisition
date : 1816
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Richelieu, [OArt] Salle 514 - Maître de l'Enéide, Hors vitrine

Bibliographie

- Barbe, Françoise, « L'apogée de l'émail peint de Limoges », Dossier de l'Art, 268, Henri II et les arts. Expositions du 500e anniversaire, Avril 2019, p. 60-65, p. 62-63, p. 62
- Chambord, 1519-2019 : l'utopie à l'œuvre, cat. exp. (Chambord, Domaine national de Chambord, 26/05/2019-01/09/2019), Chambord - Dijon, Domaine national de Chambord - Editions Faton, 2019,
- Bresc-Bautier, Geneviève (dir.), Renaissance. Révolutions dans les arts en Europe, 1400-1530, cat. exp. (Lens, Musée du Louvre-Lens, 12 décembre 2012 - 11 mars 2013), Paris, Somogy éditions d'art, 2012, p. 340, 342, p. 343, n° 251
- Beyssi-Cassan, Maryvonne, Le métier d’émailleur à Limoges, XVIe-XVIIe siècle, Limoges, Pulim, 2006, p. 148
- Cordellier, Dominique (dir.), Primatice, maître de Fontainebleau, cat. exp. (Paris, Musée du Louvre, 22 septembre 2004 - 3 janvier 2005), R.M.N., 2004, p. 289, p. 286-287
- Baratte, Sophie, Léonard Limosin au musée du Louvre, [Paris, Musée du Louvre, département des Objets d'art], Paris, Réunion des Musées Nationaux, 2003, p. 84, p. 84, cat. 16
- Baratte, Sophie, Les émaux peints de Limoges, [Paris, Musée du Louvre], Paris, R.M.N., 2000, p. 157-159, p. 19 (coul.), p. 157
- Lecoq, Anne-Marie, « Portrait de François Ier en saint Thomas », Revue de l'art, 91, 1991, p. 81-82, p. 81-82, p. 81, fig. 1
- Marquet de Vasselot, Jean-Joseph, Musée du Louvre. Catalogue sommaire de l'orfèvrerie, de l'émaillerie et des gemmes du Moyen Age au XVIIème siècle, Paris, Gaston Braun éditeur, 1914, n° 540
- Darcel, Alfred, Musée impérial du Louvre, Notice des émaux et de l'orfèvrerie, Paris, Charles de Mourgues Frères, 1867, p. 157-158, D. 341 à 349
- Laborde, Léon de, Notice des émaux, bijoux et objets divers exposés dans les galeries du musée du Louvre, [Paris, Musée du Louvre], Paris, Charles de Mourgues Frères, 1857, p. 193-194, Lab. 236

Expositions

- Renaissance (Louvre-Lens), Louvre-Lens, Salles d'expositions temporaires, 04/12/2012 - 11/03/2013
- Un musée révolutionnaire : le musée des Monuments français d'Alexandre Lenoir, Sully, [HIST LOUVRE] Rotonde Goujon, 04/04/2016 - 04/07/2016
- Chambord, l'utopie à l'œuvre, Chambord (Externe, France), Domaine national de Chambord, 26/05/2019 - 01/09/2019
Dernière mise à jour le 27.05.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances