© 2003 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
© 2003 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
© 2003 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
© 2003 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
© 2003 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
© 2003 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
© 2003 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
© 2003 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
© 2003 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
© 2003 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi

Nécessaire de Napoléon Ier puis du tsar Alexandre Ier

1806
Lieu de création : Paris (France->Ile-de-France = Ile de France)
OA 10359
Département des Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
Actuellement visible au Louvre
Salle 555
Aile Richelieu, Niveau 1
Numéro d’inventaire
Numéro principal : OA 10359
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Biennais, Martin-Guillaume (Cochère (La), 1764 - Paris, 1843)
Lorillon, Pierre-Benoît (Villeblevin (Yonne), 10/07/1757 - 17/01/1816)

description

Dénomination / Titre
Titre : Nécessaire de Napoléon Ier puis du tsar Alexandre Ier
Type d'objet
orfèvrerie, argenterie ; nécessaire
Description / Décor
Le coffre en acajou est bordé d’une frise de palmettes et de lyres en cuivre doré. Au centre du couvercle, l’écu aux armes impériales est accosté de deux sphinges ; l’entrée de serrure est encadrée d’un important trophée de boucliers et de lances. L’intérieur est garni en maroquin vert semé d’étoiles d’or. Un petit bouton dans le couvercle permet de débloquer un volet qui révèle un miroir et des soufflets. La disposition des pièces dans le nécessaire est d’une grande ingéniosité, leur répartition s’organise autour du bassin à barbe avec la plus grande symétrie possible. Les quatre angles sont occupés par de grandes boîtes cylindriques (à pâte d’amande, à savon, à éponge – ajourée – et à café) puis, plus à l’intérieur, par des flacons en cristal. De part et d’autre du bassin se font pendant la cafetière et la théière, dans laquelle se dissimule le sucrier ovale. Les autres boîtes, flacons et étuis s’insèrent dans un « calotin » d’acajou creusé, qui se déploie en trois plateaux en coulissant. Ce calotin révèle la maîtrise de Biennais, les alvéoles sont aux exacts profils et mesures des ustensiles destinés à y être placés : il fallait en effet éviter les vibrations du voyage. Les instruments à manche de nacre les plus séduisants sont disposés sur le plateau du haut (les rasoirs, aujourd’hui à manche d’ivoire, et pas tout à fait adaptés aux alvéoles creusées dans l’acajou, sont probablement des remplacements postérieurs). Il s’agit d’un nécessaire individuel puisqu’il n’y a qu’une tasse, de l’habituel modèle à pans coupés et à fleurs gravées. Tout est prévu pour la toilette, pour l’écriture et pour le thé ou le café. Les pièces ont un décor raffiné : bandeaux de palmettes et fleurons alternés sur fond amati, frises gravées de laurier sur les couvercles, petites bordures d’aigles inclus dans des entrelacs.
Toutes les pièces portent les armes impériales. Manquent trois brosses de rechange, trois paires de ciseaux (en revanche, une paire russe a été ajoutée), deux peignes, un cure-oreille, une soucoupe, un étui en ivoire.
Inscriptions
Poinçon :
essai
fabricant : Biennais (sur presque toutes les pièces)
fabricant : Pierre-Benoît Lorillon (couvert à déssert, cuiller à café)
importation
Paris, argent, 1798-1809, 1er titre et grosse garantie
Signature :
Biennais Orfèvre de leurs Majestés Impériales et Royales Rue St Honoré n°283 au Singe Violet à Paris (sur la serrure du coffre)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur avec accessoire : 14 cm (dimensions hors tout) ; Largeur avec accessoire : 54 cm (dimensions hors tout) ; Profondeur avec accessoire : 35 cm (dimensions hors tout)
Matière et technique
Matériau : vermeil = argent doré
Matériau : cristal
Matériau : nacre
Matériau : ivoire = dent
Matériau : ébène
Matériau : acajou (coffre)
Matériau : maroquin
Matériau : acajou

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : Premier Empire (1804-1814) (Occident->époque contemporaine)

Date de création/fabrication : 1806 - 1806
Lieu de création / fabrication / exécution
Paris (France->Ile-de-France = Ile de France)

Données historiques

Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
date : 1969
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Richelieu, [OArt] Salle 555 - Biennais, Vitrine 2

Bibliographie

- Dion, Anne, Orfèvrerie française du XIXème siècle. La collection du musée du Louvre, Paris, Somogy - Louvre éditions, 2011, p. 32-37, n° 11
- Laveissière, Sylvain (dir.), Laveissière, Sylvain, Napoléon et le Louvre, Paris, Fayard / Louvre éditions, 2004, p. 230-231, ill. 232
- L'orfèvre de Napoléon. Martin-Guillaume Biennais, cat. exp. (Paris, Musée du Louvre, octobre 2003 - janvier 2004), Paris, RMN, 2003, p. 25-30, ill. 26-29, n° 5

Expositions

- Napoléon 1er, Bernadotte et Alexandre 1er , Compiègne (France), Musée national du château de Compiègne, 23/09/2011 - 09/01/2012
- Napoléon et le Louvre, Pékin (Externe, Chine), Cité Interdite - musée du Palais, 04/04/2008 - 03/07/2008
- Napoléon et le Louvre, Moscou (Fédération de Russie), Musée historique d' Etat de Moscou, 20/09/2010 - 10/12/2010
- L'orfèvre de Napoléon. Martin-Guillaume Biennais, Richelieu, Salles d'Exposition temporaire, 15/10/2003 - 19/01/2004

Notices liées (75)

Contient
Dernière mise à jour le 24.03.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances