© 2009 Musée du Louvre / Martine Beck-Coppola
© 2009 Musée du Louvre / Martine Beck-Coppola
© 2009 Musée du Louvre / Martine Beck-Coppola
© 2009 Musée du Louvre / Martine Beck-Coppola
© 2009 Musée du Louvre / Martine Beck-Coppola
© 2009 Musée du Louvre / Martine Beck-Coppola
© 2009 Musée du Louvre / Martine Beck-Coppola
détail poinçon © 2009 Musée du Louvre / Martine Beck-Coppola
© 2008 Musée du Louvre / Harry Bréjat
© 2008 Musée du Louvre / Harry Bréjat
© 2008 Musée du Louvre / Harry Bréjat
© 2008 Musée du Louvre / Harry Bréjat
© 2009 Musée du Louvre / Martine Beck-Coppola
© 2009 Musée du Louvre / Martine Beck-Coppola
© 2009 Musée du Louvre / Martine Beck-Coppola
© 2009 Musée du Louvre / Martine Beck-Coppola
© 2009 Musée du Louvre / Martine Beck-Coppola
© 2009 Musée du Louvre / Martine Beck-Coppola
© 2009 Musée du Louvre / Martine Beck-Coppola
© 2009 Musée du Louvre / Martine Beck-Coppola
© 2008 Musée du Louvre / Harry Bréjat
© 2008 Musée du Louvre / Harry Bréjat
© 2008 Musée du Louvre / Harry Bréjat
© 2008 Musée du Louvre / Harry Bréjat

Fontaine à thé, d'un ensemble avec le pot à crème OA 12246 2

Epoque / période : Monarchie de Juillet (1830-1848) (Occident->époque contemporaine)

Date de création/fabrication : vers 1848
Lieu de création : Paris (France->Ile-de-France = Ile de France)
Numéro d’inventaire
Numéro principal : OA 12246 1
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Morel, Jean-Valentin (Paris, 1794 - Paris, 1860), Orfèvre
Duponchel, Henry (Paris, 1794 - Paris , 1868)

description

Dénomination / Titre
Titre : Fontaine à thé, d'un ensemble avec le pot à crème OA 12246 2
Type d'objet
orfèvrerie, argenterie ; fontaine à thé
Description / Décor
Morel et Duponchel, associés depuis 1842, présentent à l’exposition des produits de l’industrie de 1844 un service à thé dit chinois. Ce modèle est une création de l’ornemaniste Jules Peyre, collaborateur régulier de cette maison d’orfèvrerie. Duponchel ayant gardé le droit d’exploiter les modèles créés avec son associé avant leur rupture, le répéta encore par la suite. Ici, la présence du poinçon de Morel et Cie sur la bouilloire, et de celui de Duponchel, insculpé en 1849, sur le crémier, conduit à proposer une datation encadrant la date de rupture en 1848.
Un bandeau à décor de grecques ceint la base de chaque pièce, et le milieu de la panse. La bouilloire est ornée de médaillons quadrilobés à décor de branches fleuries sur fond d’écailles sur la panse, et de petits médaillons ronds à décor de chinoiseries sur le couvercle, sommé d’un animal fantastique. Le support circulaire de la bouilloire est composé de motifs géométriques ajourés, d’inspiration chinoise, entremêlés de fleurs ; les montants maintenant la verseuse sont formés par des serpents crachant du feu. En revanche, aux anses imitant le bambou, prévues par Jules Peyre, ont été substitués une anse et un bec en branche noueuse.
Inscriptions
Poinçon :
Fabricant (M.V. un compas de réduction) (sous le réchaud et sous le socle)
France, argent, depuis 1838, titre et garantie (col et anse)
MOREL ET CIE dans un rectangle (sous le réchaud et son socle)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 50 cm ; Largeur : 28 cm ; Poids : 5 kg ; Poids : 2,1 kg ; Poids : 2,9 kg
Matière et technique
Matériau : argent
Matériau : vermeil = argent doré

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : Monarchie de Juillet (1830-1848) (Occident->époque contemporaine)

Date de création/fabrication : vers 1848
Lieu de création / fabrication / exécution
Paris (France->Ile-de-France = Ile de France)

Données historiques

Mode d’acquisition
cession
Date d’acquisition
date de l'arrêté/décision : 01/10/2008
date de comité/commission : 02/10/2008
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Dion, Anne, Orfèvrerie française du XIXème siècle. La collection du musée du Louvre, Paris, Somogy - Louvre éditions, 2011, p. 194-196, n° 96.1

Expositions

- Splendeurs impériales, Chaumet joaillier parisien depuis 1780 (en chinois : Splendeurs des pierres précieuses)., Pékin (Externe, Chine), Cité Interdite - musée du Palais, 03/04/2017 - 02/07/2017
Dernière mise à jour le 30.03.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances