face, recto, avers, avant © 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
face, recto, avers, avant © 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes

Verdure avec un combat de coqs

Date de création/fabrication : 1730 - 1800
Œuvre récupérée à la fin de la Seconde Guerre mondiale, déposée par l'office des biens et intérêts privés (OBIP); en attente de sa restitution à ses légitimes propriétaires. Consulter la base de données ministérielle Rose Valland consacrée aux œuvres dites MNR (Musées nationaux récupération).
Numéro d’inventaire
Numéro principal : OAR 3
Autre numéro d'inventaire : CCP Baden : n° 94.
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Dumons, Jean Joseph, dit Dumons de Tulle (Tulle, 1687 - Paris, 1779), Peintre ; Cartonnier, D'après
Manufacture d'Aubusson

description

Dénomination / Titre
Titre : Verdure avec un combat de coqs
Type d'objet
panneau
Description / Décor
Verdure portant au second plan, à gauche, un moulin à eau ; au premier plan, sur un pont, deux coqs se battent. Bordure formant cadre, à dessins ornementaux

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 271,8 cm ; Hauteur : 271,5 cm ; Hauteur : 270,5 cm ; Longueur : 317 cm ; Longueur : 317 cm ; Longueur : 315 cm ; Poids avec accessoire : 11,5 kg
Matière et technique
Technique : tapisserie de basse lisse = basse lisse (techniques textile->tapisserie = tapisserie sur métier)
Matériau : laine (chaines et trames)
Matériau : soie (trames)

Lieux et dates

Date de création / fabrication
1730 - 1800

Données historiques

Historique de l'œuvre
D'après la liste de l'OBIP des oeuvres récupérées en Allemagne, la tapisserie est identifiée de la façon suivante : " n° d'ordre 3 ; n° allemand : 94 ; Provenance : 2° Baden ; Epoque : Aubusson ou Beauvais 1850 ? ; Sujet : Combat de coqs ; Dimensions : 3.15/2.70 ". Cette liste précise que la tapisserie est revenue en France par le deuxième convoi en provenance de Baden-Baden, et portait le numéro " 94 ". Effectivement, dans la liste des oeuvres revenues le 18 juillet 1947 par le deuxième convoi en provenance de Baden-Baden et à destination de Paris, on retrouve la tapisserie sous le numéro 94 : " N° des ballots, dimensions et poids : n° 94 ; 315x270 ; 7kgs 780 ; Désignation de l'objet : tapisserie, verdure ; Valeur 1938 : 8000 frs ; Provenance : Neustadt ". Un rapport concernant le dépôt de Neustadt indique que certains objets ont été spoliés à des particuliers : " Au cours de la guerre, les Autorités Allemandes rassemblèrent dans la région de Neustadt des dépôts d'oeuvres d'art de provenance très diverse. Les principaux dépôts de cette époque se trouvaient dans les endroits suivants : [...] Neustadt [...]. Les objets se trouvant dans ces dépôts avaient les origines les plus diverses : [...] des objets d'art des origines les plus variées spoliés à des musées russes et des particuliers français [...] ". Les documents indiquent différentes provenances relatives au fonds de Neustadt mais une seule est constituée d'objets spoliés. Les autres proviennent de musées allemands. Le deuxième convoi en provenance de Baden-Baden a été déballé dans les entrepôts de la commission de récupération artistique le 23 juillet 1947. Le calepin de déballage mentionne la tapisserie OAR 3 : " N° 94 - Tapisserie française XVIII° paysage et combat de coqs ".
L'imprécision des documents relatifs au Central Collecting Point de Baden-Baden rend toute conclusion difficile. Néanmoins, l'analyse des documents consultés permet d'avancer l'hypothèse suivante comme la plus appropriée à la nature du fonds de Neustadt et à la pauvreté des documents connus. Cette " Verdure " du dix-huitième siècle a été retrouvée après la guerre à Neustadt, dans un entrepôt où figuraient des oeuvres appartenant à des musées allemands, mais aussi d'autres oeuvres issues de spoliations effectuées en France par les autorités allemandes pendant la guerre. En 1947, la mission du commandant d'Alexandry détacha à Neustadt un de ses experts qui ficha une grande partie des objets. Il réunit les quatorze plus belles pièces, dont cette tapisserie, puis les expédia au Central Collecting Point de Baden-Baden. Au Central Collecting Point, la tapisserie fut enregistrée sous le numéro 94. Elle revient en France par le deuxième convoi en provenance de Baden-Baden du 18 juillet 1947. Après les recherches infructueuses effectuées par les services de la commission de récupération artistique pour retrouver son propriétaire, cette tapisserie est inscrite sur la liste des oeuvres mises à la disposition des musées nationaux par l'OBIP. Retenue lors de la deuxième commission de choix des oeuvres de la récupération artistique du 17 novembre 1949, la tapisserie est prise en charge par la direction des musées de France, et confiée par celle-ci à la garde du musée du Louvre (département des Objets d'art) en 1951. La tapisserie est alors inscrite dans l'Inventaire OAR (Objets d'Art Récupération), établi par Hubert Landais, sous le numéro OAR 3. Déposée au château de Compiègne le 9 juin 1950 près de la salle 19, elle est transférée au musée du Louvre le 14 juin 1968 et est actuellement conservée en réserve. (source : base POP Culture, base Rose Valland)
Mode d’acquisition
attribution par l'office des biens et intérêts privés (MNR)
Date d’acquisition
date de l'arrêté/décision : 16/05/1951
date d'arrivée au Musée : 14/06/1968
Propriétaire
Musées Nationaux Récupération

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Bertrand, Pascal-François, Aubusson, tapisseries des Lumières : splendeurs de la Manufacture royale, fournisseur de l'Europe du XVIIIe siècle, Gand (Belgique), Snoeck Publishers, (Corpus albuciense ; 2), 2013, p. 122-123, fig. 114
- Tapisseries : Le règne végétal [plaquette éditée à l'occasion de l'exposition éponyme], cat. exp. (Orléans, musée des Beau-Arts, du 22 avril au 25 juin 1967), Orléans, Musée des beaux-Arts d'Orléans, 1967,
Dernière mise à jour le 24.08.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances