© 2006 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
© 2007 Musée du Louvre / Claire Tabbagh
© 2006 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
© 2007 Musée du Louvre / Claire Tabbagh

Plaque-matrice

Date de création/fabrication : XIXe siècle (?) (1800 - 1900)
Lieu de provenance : Inde (Sous-continent indien)

Actuellement visible au Louvre
Salle 185
Aile Denon, Niveau -1
Numéro d’inventaire
Numéro principal : MAO 905

description

Dénomination / Titre
Dénomination : Sigillographie
Titre : Plaque-matrice
Description / Décor
Inscriptions
Inscription :
يا واسع / يا فتاح / يا رافع / يا نافع
lue par Charlotte Maury et Carine Juvin, 2014. Le texte est réalisé en écriture inversée.
Translittération : Yā Wāsiʿ / Yā Fattāḥ / Yā Rāfiʿ / Yā Nāfiʿ
Traduction : Ô Omniprésent / Ô Victorieux / Ô Celui qui élève en dignité / Ô Celui qui favorise
Nature du texte : Formule pieuse (Texte religieux)
Langue : arabe
Type d'écriture : Nasta’liq
Positionnement de l'inscription : Dans les quatre angles de la plaque

Inscription :
سنة ٦٤ / عطای رسول / معین الدین چستی هندلولی / الهی حضرت خواجه
lue par Charlotte Maury et Carine Juvin, 2014. Le texte est réalisé en écriture inversée et se lit de bas en haut. Il contient la titulature du maître soufi Muʿīn al-Dīn Čistī (m. 1236). La date pourrait correspondre à l'année 46 de l'ère ilahī, correspondant à l'an 1620
Translittération : sana 64 / ʿAṭā-yi Rasūl / Muʿīn al-Dīn Čistī Hindulwalī /ilahī Ḥiżrat-i H̱vāǧa
Traduction : Ḥiżrat-i H̱vāǧa / Muʿīn al-Dīn Čistī Hindulwalī / ʿAṭā-yi Rasūl / sana 64 ilahī ?
Nature du texte : Dédicace ; Date (Attribution/signature) (?)
Langue : arabe
Type d'écriture : Nasta’liq
Date grégorienne : 1620 ?
Positionnement de l'inscription : Quatre lignes, dans le médaillon central de la plaque

Inscription :
حضرت محمد مصطفی / حضرت علي مرتضی / حضرت حسن بصري / حضرت خواجه عبد الواحد بن زيد / حضرت خواجه فضيل عياض / حضرت خواجه ابراهم ادهم بلخی / حضرت خواجه حديفه المرعشي / حضرت خواجه (...) / حضرت خواجه ممشاد دينوري / حضرت خواجه ابو اسحاق شامي چستي / حضرت خواجه ابی احمد چستي / حضرت خواجه ابو محمد چستی / حضرت خواجه ناصر الدين يوسف چستی / حضرت خواجه مودود چستی / حضرت خواجه حاجی شريف زنداني / حضرت خواجه عثمان هاروني /
lue par Charlotte Maury et Carine Juvin, 2014. Le texte de chaque cartouche est réparti sur deux lignes superposées, à lire du bas vers le haut, et contient le nom et les titres d'un saint personnage. On mentionne d'abord le Prophète Muḥammad et son gendre ʿAlī, puis est retracée la généalogie de l'ordre soufi de la Chistiyya jusqu'au prédecesseur de Muʿīn al-Dīn Čistī, dont le nom est inscrit au centre de la plaque.
Translittération : Ḥiżrat-i Muḥammad Musṭafā / Ḥiżrat-i ʿAlī Murṭaḍā / Ḥiżrat-i Ḥasan Baṣrī / Ḥiżrat-i H̱vāǧa ʿAbd al-Wāḥīd ibn Zayd / Ḥiżrat-i H̱vāǧa Fuḍayl ʿIyāḍ / Ḥiżrat-i H̱vāǧa Ibrāhīm Adham Balẖī / Ḥiżrat-i H̱vāǧa Ḥudayfa al-Marʿašī / Ḥiżrat-i H̱vāǧa (…) / Ḥiżrat-i H̱vāǧa Mumšād Dīnwarī / Ḥiżrat-i H̱vāǧa Isḥāq Šāmī Čistī / Ḥiżrat-i H̱vāǧa Abī Aḥmad Čistī / Ḥiżrat-i H̱vāǧa Abū Muḥammad Čistī / Ḥiżrat-i H̱vāǧa Nāṣir al-Dīn Yūsuf Chishtī / Ḥiżrat-i H̱vāǧa Mawdūd Chishtī / Ḥiżrat-i H̱vāǧa Ḥaǧǧī Šarīf Zindānī / Ḥiżrat-i H̱vāǧa Uṯmān Hārūnī /
Traduction : Ḥiżrat-i Muḥammad Musṭafā / Ḥiżrat-i ʿAlī Murṭaḍā / Ḥiżrat-i Ḥasan Baṣrī / Ḥiżrat-i H̱vāǧa ʿAbd al-Wāḥīd ibn Zayd / Ḥiżrat-i H̱vāǧa Fuḍayl [ibn] ʿĪyāḍ / Ḥiżrat-i H̱vāǧa Ibrāhīm [ibn] Adham Balẖī / Ḥiżrat-i H̱vāǧa Ḥudayfa al-Marʿašī / Ḥiżrat-i H̱vāǧa (…) / Ḥiżrat-i H̱vāǧa Mumšād Dīnwarī / Ḥiżrat-i H̱vāǧa / [Abū] Isḥāq Šāmī Čistī / Ḥiżrat-i H̱vāǧa Abū Aḥmad Čistī / Ḥiżrat-i H̱vāǧa Abū Muḥammad Čistī / Ḥiżrat-i H̱vāǧa Nāṣir al-Dīn Yūsuf Chishtī / Ḥiżrat-i H̱vāǧa Mawdūd Chishtī / Ḥiżrat-i H̱vāǧa Ḥaǧǧī Šarīf Zindānī / Ḥiżrat-i H̱vāǧa Uṯmān Hārūnī /
Nature du texte : Texte religieux
Langue : arabe
Type d'écriture : Nasta’liq
Positionnement de l'inscription : Dans seize cartouches en forme de pétales disposés autour du médaillon central

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Longueur : 9,3 cm ; Largeur : 9,3 cm ; Epaisseur : 0,2 cm ; Poids : 0,12 kg
Matière et technique
Matériau : Métal
Matériau/Technique : Métal (alliage de cuivre) moulé, décor gravé

Lieux et dates

Date de création / fabrication
XIXe siècle (?) (1800 - 1900)
Lieu de provenance
Inde (Sous-continent indien)

Données historiques

Mode d’acquisition
ancien fonds
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Arts de l'Islam

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Denon, [AI] Salle 185 - Arts de l'Islam - De 632 à 1000, Vitrine 25

Bibliographie

- Tchakaloff, Thierry-Nicolas. Calligraphie arabe. [Exposition, Saint-Louis (Externe, France), MADOI : Musée des arts décoratifs de l'océan Indien, 2014]. Saint-Louis, MADOI, musée des arts décoratifs de l'Océan indien, 2014. 65, ISBN : 978 2 909945 20 0., p. : 64, ill p. 44
- Gallop, Annabel Teh. The genealogical seal of the Mughal emperors of India. Journal of the royal asiatic society of Great Britain and Ireland, 9, 1999, 1, , p. : 77-140
- Savage-Smith, Emilie ; Maddison, Francis. « Amulets and related talismanic objects ». In : Raby, Julian (éd.). Science, tools and magic. 1, Body and spirit, mapping the universe. Londres, Oxford, The Nour Foundation, Azimuth Editions, Oxford University Press, 1997. The Nasser D. Khalili Collection of Islamic Art. Volume 12. , p. : 132-147
- Zali, Anne ; Berthier, Annie (éd.). Aghali-Zakara, Mohamed ; André-Salvini, Béatrice ; Bernus-Taylor, Marthe. L'aventure des écritures : Naissances. [Exposition, Paris, Bibliothèque Nationale de France, 1997/1998]. Paris, Bibliothèque Nationale de France, 1997. , p. : 212-217

Bibliographie de comparaison

- Gallop, Annabel Teh ; Porter, Venetia. Lasting impressions : seals from the Islamic world. [Exposition, Kuala Lumpur, Islamic arts museum, 27/09/2012-27/01/2013]. Kuala Lumpur, 2012. ,
- Nurmuhammedoglu, Bice Hayati. Hoca Ahmed Yesevî türbesi. Ankara, 1992. ,

Expositions

- Calligraphie arabe, Saint-Louis (Externe, France), MADOI : Musée des arts décoratifs de l'océan Indien, 02/06/2014 - 30/09/2014
Dernière mise à jour le 14.03.2019
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances