Repos de la Sainte Famille en Egypte

Numéro d’inventaire
INV 6266, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
NIII 1182
MA 1143
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.3, p.275
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
CAMPI Giulio (vers 1500/1502-1572)
Ecole lombarde
(F. Reiset (Inv. ms))

Anciennes attributions :
ANONYME FLORENTIN
(Morel d'Arleux (Inv. ms))
CAMPI Giulio
(E. Jabach)

Propositions d'attributions :
MAINARDI Andrea
(C. Godi et G. Cirillo, 1978)
CAMPI Giulio, copie d'après
(Mario Di Giampaolo, 1977)

description

Dénomination / Titre
Repos de la Sainte Famille en Egypte
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Donné à Giulio Campi par Everhard Jabach, rangé parmi les anonymes florentins par Morel d'Arleux (Inventaire manuscrit), ce dessin a été réattribué à Giulio Campi par F. Reiset (Inventaire manuscrits). Cette attribution est aujourd'hui controversée. G. Bora ('Note Cremonesi II: l'eredità di Camillo e i Campi, dans « Paragone », XXVII (1977), n° 327, p. 79-80 note 29) a proposé d'y voir le 'modello' pour la composition de la troisième chapelle à gauche de l'église S. Paolo Converso, à Milan (vers 1567), réutilisé plus tard par Giorgio Ghisi pour en tirer une gravure (1578). Cette gravure, qui suit dans les détails le dessin du Louvre, présente de légères variantes dans la typologie des visages, dans l'âne et dans le paysage (G. Bora, 'I disegni lombardi e genovesi del cinquecento', 1980, Treviso, p. 40, repr. fig. 44). M. Di Giampaolo ('Due disegni di Giulio Campi', dans « Antichità Viva », XVI (1977), 5, p. 36, 37 note 8) a reconnu dans le dessin du Louvre une copie d'après la composition peinte par Giulio ; U. Ruggeri ('Disegni Lombardi' dans 'Catalogo dei disegni antichi Gallerie de l'Accademia di Venezia', Milan, 1982, sous n° 29) une copie ancienne d'après la gravure par Ghisi. G. Cirillo et C. Godi ('Studi su Giulio Campi : con 61 riproduzioni', Milan, 1978, p. 53 note 87) ont parlé d'une copie d'après la peinture sans doute réalisée par Andrea Mainardi, dit le Chiaveghino. B. de Klerck ('I fratelli Campi, immagini e devozione' (Pittura religiosa nel Cinquecento lombardo), Milan, 2003, p. 60-68, repr. fig. 20), vues les variantes avec la peinture, a considéré la feuille comme un dessin intermédiaire entre les premiers études et le 'modello' définitif pour la composition. Il suggère aussi de reconnaitre dans le personnage de droite, substitué par un ange dans la version peinte, le commanditaire de l'oeuvre, sans doute identifiable avec Niccolo' Sfondrati, évêque de Crémone entre 1560 et 1590 et pape de 1590 au 1591 sous le nom de Grégoire XIV.
Voir aussi : F. Buonincontri, dans cat. exp Grafica del '500 2°. Milano e Cremona, Bergame, Accademie Carrara, 1982, p. 30, fig. 30 (originale de Giulio Campi, 'modello' pour la composition') ; cat. exp. I Campi e la cultura artistica cremonese del Cinquecento, Milan, 1985, p. 143 sous n° 1.12.12 et p. 327 sous n° 3.12. ('modello' pour la peinture utilisé pour la gravure); M. Tanzi, cat. exp. Disegni Cremonesi del Cinquecento, Gabinetto Disegni e Stampe degli Uffizi LXXXV, Florence, 1999, p. 17 (copie d'après Giulio Campi); G. Gallina, 'Stampe antiche delle collezioni del Museo Civico di Cremona', Cremone, 2002, p. 73 sous n° 36 (copie?); S. Bandiera, 'Giulio e Antonio Campi in San Paolo Converso a Milano', dans «Paragone arte », LVII (2006), 69 (septembre), p. 51, 59 note 28, repr. fig. 30 (copie ou en relation avec la peinture).

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,475 m ; L. 0,32 m
Matière et technique
Plume et encre brune, lavis brun, rehauts de blanc. Annotations au crayon papier sur les anges de gauche : 'fur' ; 'La' ; 'Ba' ; sur l'ange à droite : 'La...' ; sur le saint Joseph : 'mok'. Collé en plein.

Données historiques

Historique de l'œuvre
E. Jabach (L. 2959) ; montage à bande dorée des dessins d'ordonnance ; Inventaire Jabach, I, n° 348 (G. Campi) - Entré dans le Cabinet du Roi en 1671 ; paraphe de J. Prioult (L. 2953).

Notice de l'inventaire Jabach :
Dessin dit d'ordonnance collé et doré de la collection d'Everhard Jabach,
acquis pour le roi en 1671

A. Critères de l'identification

Le dessin a conservé tous les signes attestant sa provenance et son acquisition en 1671 :

- montage Jabach ivoire à large bande d'or fin ;
- numéro d'inventaire Jabach à la sanguine, au verso du montage ;
- paraphe Jabach à l'encre brune [L. 2959], au verso du montage ;

- marques, au verso du montage, du récolement du fonds Jabach effectué en 1690 par Jean Prioult, commissaire-enquêteur au Châtelet de Paris, à la suite du décès de Charles Le Brun, premier peintre du roi, directeur et garde général du Cabinet des tableaux et dessins :

- transcription en toutes lettres du numéro d'inventaire Jabach ;
- paraphe Prioult [L. 2953].

L'iconographie, la technique et les dimensions du montage sont en accord avec la description donnée par la notice de l'inventaire Jabach correspondant au numéro d'inventaire à la sanguine.

B. Notice de l'Inventaire Jabach, février 1671. Minute.
Paris, Archives nationales, O1 1967.

Invantaire de 517 desseins d'ordonnances escole florentinne :

348

Un Vierge avec le petit Jesus et quantité d'anges et saints figures entiere a la plume lavé et rehausé sur de papier gris de 14 1/2 pouce de long sur 20 1/2 pouce de haut

de Julio Campo

Inventaire du musée Napoléon :
Inventaire du Musée Napoléon. Dessins. Vol.1, p.149, chap. : Ecole florentine, carton 10. (...) Numéro : 1143.Idem & Dessins de maîtres inconnus /&. Numéro d'ordre dans l'oeuvre du maître : 90. Désignation des sujets : Repos de la Sainte Famille ; elle est servie par les anges. Dessin à la plume, lavé et rehaussé de blanc. Dimensions : H. 48,5 x L. 32,5cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&.Prix de l'estimation de l'objet : 10francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Observations : Idem & Remis le 21 avril 1828 à M. de Cailleux pour être relié. à l'encre /&. Signe de recollement : Vu au crayon#trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre#trait oblique / à l'encre / sous le n° Morel d'Arleux. Cote : 1DD33
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d’acquisition
acquis pour le Cabinet du roi
Date d’acquisition
1671

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Grand format
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances