RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Michel Urtado
Autre RMN
RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Michel Urtado
RMN

Etudes d'après six monnaies antiques

Vers 1824/1825
RF 9215, Recto
Département des Arts graphiques
Numéro d’inventaire
RF 9215, Recto
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.22, p.361
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Delacroix, Eugène (1798-1863)
Ecole française

description

Dénomination / Titre
Etudes d'après six monnaies antiques
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
La monnaie en haut à gauche est la copie d'un statère du IVe siècle, qui représente Taras sur le dauphin (P. Franke, M. Hirmer, 1966). A droite, le verso de la même monnaie représentant un cavalier. La même monnaie est représentée sur un autre dessin (Paris, Louvre, RF 10396). A gauche, copie d'un statère (Locres Opontienne, vers 375-380), représentant Ajax fils d'Oilée (Jenkins, 1972). Au centre vers la droite, copie de deux monnaies : Héraklès et Satrape; et en bas, Apollon ou Thétis.
« Imaginaire, personnelle, la Grèce de Delacroix était muséale. Elle se découvrit au Louvre, à la Bibliothèque Royale, au British Museum. Sa familiarité avec les musées, avec le cabinet des Médailles, lui offrit un répertoire de formes, d'expressions, de mouvements, de détails qui préparent ses propres créations...En 1824, quelques années après s'être formé à l'art de la lithographie, l jeune Delacroix entreprenait sa première grande œuvre directement inspirée de l'art grec et romain, la très belle série de reproductions de monnaies et médailles...L'étude que Julien Olivier et Dominique Gérin ont consacrée à cette série lithographique et aux esquisses qui l'ont préparée met en évidence à la fois la manière attentive et scrupuleuse avec laquelle Delacroix s'est attaché à rendre les œuvres choisies et la liberté dans le choix de ces œuvres -aux monnaies il ajouta des objets qu'il réinterpréta- et de leur usage (14)...Au gré de sa création, Delacroix a parfois tronqué, parfois augmenté, chacune des monnaies et des médailles pour concevoir des arrangements heureux et subtils, qui séduisent toujours, mais qui n'auraient pu servir de guide à un numismate averti (ill.85).
(14) Voir Paris, 2015-2016, pp.124-137. » (D. de Font-Réaulx, 2021).

Bibliographie :
P. Franke & M. Hirmer, « Les monnaies grecques », Paris, 1966, pl. 108
Jenkins, « Monnaies grecques », Fribourg, 1972, n° 267, p. 129
D. Gérin, « Les sources des lithographies de 'médailles' d'Eugène Delacroix' in Nouvelles de l'estampe, n°157, 1998, pp.12-22
C. Adam-Sigas in « Delacroix en héritage. Autour de la collection Moreau-Nélaton », cat. exp. Paris, musée national Eugène Delacroix, 11 décembre 2013 - 17 mars 2014, n°23
J. Olivier & D. Gérin, « Eugène Delacroix. Les feuilles de médailles : la prescience de l'Orient » in « Delacroix et l'antique », D. de Font-Réaulx, cat. exp. Paris, musée national Eugène-Delacroix, 9 décembre 2015 - 4 juillet 2016, Paris, 2015, pp.124-134
J. Olivier, "Delacroix et les dessins de monnaies grecques du Cabinet des médailles", in L'Antiquité à la BnF, 15/07/2018, https://antiquitebnf.hypotheses.org/2528,
D. de Font-Réaulx, « 'Zito Eleutheria !' [Vive la liberté !]. La Grèce intime, imaginaire et muséale d'Eugène Delacroix » in « Paris-Athènes. Naissance de la Grèce moderne 1675-1919 », J.L. Martinez & D. Guillon, cat. exp. Paris, musée du Louvre, 30 septembre 2021 - 7 février 2022, Paris, 2021, pp.410-432, voir en particulier pp.86-95, en particulier pp.89-91, n°85, repr. p.90 (avec un numéro d'inventaire erroné)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,314 m ; L. 0,2 m
Matière et technique
Fusain et graphite sur papier beige. Restauré en 2004

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Vers 1824/1825

Données historiques

Historique de l'œuvre
Atelier de Delacroix (L. 838a) ; vente après décès, Paris, Hôtel Drouot, 22-27 février 1864, n° 626 (146 feuilles) - Collection Alfred Beurdeley (L. 421) ; sa vente, Paris, Hôtel Drouot, 23-24 mai 1921, n° 69 - Collection Etienne Moreau-Nélaton ; legs au musée du Louvre, 1927 ; marque du musée (L. 1886a).
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Moreau-Nélaton, Etienne
Mode d’acquisition
legs
Date d’acquisition
1927

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format

L'œuvre est visible sur rendez-vous en salle de consultation des Arts graphiques.

Expositions

- Delacroix en héritage - Autour de la collection Etienne Moreau-Nélaton
Etape :
Musée national Eugène Delacroix, Paris, France - 11 décembre 2013 - 17 février 2014
- Eugène Delacroix. Dessins du Louvre
Etape :
Musée du Louvre, Paris, France - 09 avril - 19 juillet 2004
Organisée par : Musée du Louvre-Département des Arts Graphiques (Paris, France)
- Revoir Delacroix : LXXVIe exposition du Cabinet des dessins
Etape :
Musée du Louvre, Paris, France - 17 juin - 22 septembre 1982
Organisée par : Musée du Louvre-Département des Arts Graphiques (Paris, France), Musée du Louvre (Paris, France)
- Dessins de la jeunesse de Delacroix et de son entourage du moment : Constable, Bonington, Gros, Géricault et M. Auguste : XIIe exposition du Cabinet des dessins
Etape :
Musée du Louvre, Paris, France - 22 mars - 02 juillet 1956
Organisée par : Musée du Louvre-Département des Arts Graphiques (Paris, France)
- Exposition Eugène Delacroix : peintures, aquarelles, pastels, dessins, gravures, documents
Etape :
Musée du Louvre, Paris, France - 01 juin - 31 juillet 1930
Organisée par : Musée du Louvre (Paris, France)
Dernière mise à jour le 23.11.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances