Feuille d'études

Numéro d’inventaire
RF 55309, Verso
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
MONTELUPO Raffaele da (1505-Vers 1567)
Ecole florentine
(Dominique Cordellier, 2015)

description

Dénomination / Titre
Feuille d'études
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Passé en vente en juin 2014, sous le nom de Sinibaldo Scorza, sans doute à cause de l'importance qu'y occupent les études animalières au recto, ce dessin, totalement inédit, est donné à Raffaello da Montelupo (Dominique Cordellier, article à paraître, 2015), un artiste qui, jusqu'à l'étude fondamentale de B. Berenson en 1935 (I Disegni di Raffaello da Montelupo, tiré-à-part du Bolletino d'arte, n° 3, 16 pages) et 1938 (Drawings of Florentine Painters, 1938, 3e édition revue, I Disegni dei Pittori Fiorentini, Milan, Electa, 1968, I, p. 384-392, III, fig. 758-761, 763-764) était généralement confondu avec Michel-Ange. Comme beaucoup d'autres feuilles de l'artiste conservées à Londres (British Museum), Budapest (Musée national), Oxford (Ashmolean Museum et Christ Church), Florence (Offices) et Copenhague (Statens Museum for Kunst), cette feuille témoigne d'une connaissance manifeste des dessins et sculptures de Michel-Ange : les études d'hommes nus à la carrure imposante et à la musculature développée, bien mise en valeur par le contrapposto de leur pose et les flexions expressives de leurs membres, viennent en droite ligne de l'art de Michel-Ange, de même que la figure à cheval, vue de dos, qui renvoie directement aux groupes de cavaliers dessinés par Michel Ange pour la Bataille de Cascina (Florence, Palazzo Vecchio, non réalisée). Sur les dessins de l'artiste, voir aussi Riccardo Gatteschi, Vita di Raffeallo da Montelupo, Polistampa, 1998, p. 53-60. Comme la plupart des rares feuilles d'études de Raffaello da Montelupo parvenues jusqu'à nous, ce feuillet mêle, tant au recto qu'au verso, des motifs appartenant à des registres iconographiques très divers : d'un côté, des détails de bras, jambes et torse d'une figure à l'anatomie herculéenne, un homme portant un plat ou s'apprêtant à faire une libation, un buste de vieillard ressemblant d'assez près au buste d'Homère comme l'imaginaient les sculpteurs hellénistique (cf. une copie romaine d'époque impériale au Louvre, département des Antiquités grecques, étrusques et romaines, Inv. MR 530, provenant du palais Caetani à Rome), deux esquisses d'un saint Jean bénissant, un personnage (la Paix ou un pacificateur ?) enflammant un trophée d'armes ; de l'autre, un cavalier, une femme vue en buste, deux études d'un chien et un homme indigent avec un autre chien dans une attitude différente. Il pourrait s'agir, soit d'une illustration du verset 15 du Psaume 51 (J'enseignerai tes voies à ceux qui les transgressent, et les pécheurs reviendront à toi, dans la Vulgate, Docebo iniquos vias tuas et impii ad te convertentur) analogue à celle qui figure au revers du portrait en médaille de Michel-Ange par Leone Leoni, soit d'une représentation d'Ulysse, déguisé en mendiant, reconnu par son chien Argos Homère, Odyssée, chant XVII. Le sujet, parfois peint au XVe siècle sur les cassoni florentins, illustré par une gravure dans la traduction allemande de l'Odyssée de Simon Schaidenreisser (Augsbourg, 1537), a rarement été traité par les artistes italiens du XVIe siècle (Dominique Cordellier, article à paraître, 2015). Xavier Salmon, Quatre donateurs pour trois dessins, dans Grande Galerie, Le Journal du Louvre, déc. 2016./ janv./févr. 2017, n° 38, p. 16-18, cité p. 16. Dominique Cordellier, notice n° 90, p. 30-31, repr., dans La Revue de France, Revue du Louvre, 2016 - n° 2, Numéro Acquisitions 2014-2015

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,241 m ; L. 0,393 m
Matière et technique
Plume et encre brune. Papier filigrané (filigrane italien du XVIe siècle : main surmontée d'une étoile (proche de Briquet 4835, Rome et Lucques, 1565-1568 et Briquet 4854, Udine, 1564)), coupé sur les quatre côtés. Réfection de petits trous causés par l'encre ferro-gallique.

Données historiques

Historique de l'œuvre
Collection privée, Allemagne ; Vente Dietrich Schneider-Henn, Munich, 23-24 juin 2014 (vente de livres anciens), n° 1419 (comme Sinibaldo Scorza) - Galerie Laura Pécheur, Paris (comme Sinibaldo Scorza) - Jean Bonna ; don manuel au Musée du Louvre. Commission du 4 mars 2015.
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Bonna, Jean
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
2015

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format
Dernière mise à jour le 02.07.2019
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances