face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue avec cadre © 1999 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Gérard Blot
face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue avec cadre © 2004 Musée du Louvre / Peintures
face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue avec cadre © 1999 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Gérard Blot
face, recto, avers, avant ; détail © 1999 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Gérard Blot
face, recto, avers, avant ; détail © 1999 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Gérard Blot
face, recto, avers, avant ; détail © 1999 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Gérard Blot
© 1999 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Gérard Blot
© 2004 Musée du Louvre / Peintures
© 1999 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Gérard Blot
© 1999 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Gérard Blot
© 1999 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Gérard Blot
© 1999 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Gérard Blot

La Fondation de l'ordre des Trinitaires

Date de création/fabrication : 2e moitié du XVIIe siècle (1666)
Actuellement visible au Louvre
Salle 718
Aile Denon, Niveau 1
Inventory number
Numéro principal : RF 1964 36
Artist/maker / School / Artistic centre
Carreño de Miranda, Juan (Avilés, 1614 - Madrid, 1685)
Espagne École de
Rizi, Francisco (Madrid, 1614 - Madrid, 1685)

Description

Object name/Title
Titre : La Fondation de l'ordre des Trinitaires
Description/Features
La scène représente la première messe de saint Jean de Matha ( 1160-1213) célébrée dans la chapelle de l'archevêque de Paris, Maurice de Sully : au moment de l'élévation de l'hostie, lui apparâit un ange, les bras en croix et les mains posées sur la tête de deux esclaves agenouillés, qui lui révèle sa mission de fonder un ordre pour le rachat des captifs chrétiens enlevés par les Barbaresques (l'odre dit des Trinitaires); à la partie supérieure, la Trinité.

Format : cintré
Inscriptions
Signature :
Signé et daté en bas à gauche, en capitales : « RJV° CARREÑO Fbat Å. 1666»

Physical characteristics

Dimensions
Hauteur : 5 m ; Hauteur avec accessoire : 5,05 m ; Largeur : 3,15 m ; Largeur avec accessoire : 3,45 m
Materials and techniques
huile sur toile

Places and dates

Date
2e moitié du XVIIe siècle (1666)

History

Object history
Couvent des Trinitaires déchaux de Pampelune, Navarre; mis à l'abri à la maison des Trinitaires de Pampelune, calle de Los Descalzos, en novembre 1794, lors de la destruction volontaire des faubourgs de la ville par les troupes espagnoles, pendant la campagne des Pyrénées qui opposait l'Espagne à la France ; transféré au couvent San Antón, Pamplune, 1798, où il reste jusqu'en 1820-1821 (inventorié à cette date dans le réfectoire du couvent , cf. Baticle, p. 18); acheté par Pablo Bergé, Tudela (sud de la Navarre) bien avant la confiscation des biens d'église de 1835, peut-être entre 1821 et 1825, lors d'une enquete menée en 1845 par la commission des monuments historiques de Navarre qui cherche qlors à acheter le tableau et interroge Bergé : l'œuvre est déjà à Paris, répond, répond Bergé.-Église Saint-Roch, Paris, accroché dans une chapelle latérale, où il avait peut-être été placé par le peintre, marchand et expert Jean-Louis Laneuville (1756-1826), qui l'aura acheté à Pablo Bergé, lui-meme d'origine française(?), Laneuville (dont Saint-Roch était la paroisse) puis son fils comptant parmi les principaux fournisseurs du duc de Padoue (hypothése Laneuville avancée par V.Gerard Powell) ; examiné à Saint Roch par l'expert Charles George pour un éventuel achat par le Louvre : rapport adressé au directeur des Musées royaux, le comte de Forbin, en décembre 1836 (cf. Gerard Powell, note 20 p. 157). - Général Jean Thomas Arrighi de Casanova, 1er duc de Padoue (1778-1853), château de Courson (Yvelines), qui aménagea en 1843 une galerie pour ses tableaux; son fils, Ernest Arrighi de Casanova (1814-1888), 2e duc de Padoue, Courson ; la fille de ce dernier, Marie de Caraman, Courson ; le fils de cette derniére, Ernest de Caraman (1875-1958), qui restaura le château de Courson (le conservateur en chef des Peintures du Louvre, Germain Bazin, y remarque le tableau en 1952); son épouse, la comtesse de Caraman, née Hélène de Ganay (1890-1974) ; don de cette dernière en souvenir de son mari, 1964.
Collector / Previous owner / Commissioner / Archaeologist / Dedicatee
Acquisition details
don
Acquisition date
date : 1964
Owned by
Etat
Held by
Musée du Louvre, Département des Peintures

Location of object

Current location
Denon, [Peint] Salle 718, Salle 718 - Bartolomé Esteban Murillo (1618-1682)

Bibliography

- Meslay, Olivier ; Foucart-Walter, Élisabeth, « Ecoles espagnole, portugaise et mexicaine », dans Foucart-Walter, Élisabeth (dir.), Catalogue des peintures britanniques, espagnoles, germaniques, scandinaves et diverses du musée du Louvre, [Musée du Louvre, Département des peintures], Paris, Gallimard/Musée du Louvre Editions, 2013, p. 57-103, p. 70, ill. n&b
- López Vizcaíno, Pilar ; Carreño, Angel Mario, Juan Carreño de Miranda. Vida y obra., Oviedo, Cajastur, 2007, p. 180-181
- Gerard Powell, Véronique ; Ressort, Claudie, Musée du Louvre, Département des Peintures. Catalogue : Ecoles espagnole et portugaise, Paris, Réunion des Musées nationaux, 2002, p. 153-157
- Brejon de Lavergnée, Arnauld ; Thiébaut, Dominique (dir.), Brejon de Lavergnée, Arnauld ; Thiébaut, Dominique, Catalogue sommaire illustré des peintures du musée du Louvre. II. Italie, Espagne, Allemagne, Grande-Bretagne et divers, Paris, R.M.N., 1981, p. 114
- Baticle, Jeannine, « Une oeuvre retrouvée de Carreño de Miranda. La Fondation de l'ordre des Trinitaires », La Revue du Louvre et des musées de France, 1, 1965, p.15-22, p. 15-22

Exhibition history

- Hommage aux donateurs, Napoléon, Exposition Temporaire sous pyramide, 04/04/1989 - 21/08/1989
Last updated on 02.03.2021
The contents of this entry do not necessarily take account of the latest data.