face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue sans cadre © 2012 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Tony Querrec
dos, verso, revers, arrière ; détail cachet © 2014 Musée du Louvre / Peintures
dos, verso, revers, arrière ; détail cachet © 2014 Musée du Louvre / Peintures
dos, verso, revers, arrière ; détail cachet © 2014 Musée du Louvre / Peintures
dos, verso, revers, arrière ; détail cachet © 2014 Musée du Louvre / Peintures
face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue avec cadre © 1999 Musée du Louvre / Angèle Dequier
© 2012 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Tony Querrec
© 2014 Musée du Louvre / Peintures
© 2014 Musée du Louvre / Peintures
© 2014 Musée du Louvre / Peintures
© 2014 Musée du Louvre / Peintures
© 1999 Musée du Louvre / Angèle Dequier

Deux femmes dansant devant un berger jouant du pipeau, dit aussi Nymphes dansant devant un jeune faune jouant de la flûte

1675 / 1725 (Fin du XVIIe siècle - début du XVIIIè siècle)
INV 1945 ; MR 1101
Département des Peintures
Actuellement visible au Louvre
Salle 859
Aile Richelieu, Niveau 2
Inventory number
Numéro principal : INV 1945
Autre numéro d'inventaire : MR 1101
Artist/maker / School / Artistic centre
Werff, Adriaen van der (Kralingen, 1659 - Rotterdam, 1722)
Werff, Pieter van der (Kralingen, 1665 - Rotterdam, 1722)
Pays-Bas dit aussi Pays-Bas, , École de

Description

Object name/Title
Titre : Deux femmes dansant devant un berger jouant du pipeau, dit aussi Nymphes dansant devant un jeune faune jouant de la flûte
Description/Features
Figures dansantes d’abord qualifiées de bergères ou encore simplement de femmes, mais jamais de nymphes avant 1784, dénomination somme toute étrangère à l’idéalisation tant morale qu’esthétique poursuivie par l’artiste. – Œuvre typique de la dernière période de l’artiste, toujours plus néo-classicisante, sous l’emprise de la statuaire antique (l’une des nymphes est proche de la Vénus gravée d’après l’antique par J. de Bischop, en 1678, cf. Gaehtgens, fig. 31c). – Une réplique appauvrie et de qualité moindre, S.D. 1718, au Rijksmuseum d’Amsterdam (Gaehtgens, n° 35). − Autre copie avec légères variantes, de 1717, par Pieter van der Werff (Gaehtgens, sous le n° 34), au musée d’Édimbourg.
Inscriptions
Nature de marque :
cachet de cire (au verso, trois cachets du cire du XVIIIe s.)
Signature :
S.D.b.d. : Chevr vr Verff. fec. 1718.

Physical characteristics

Dimensions
Hauteur : 0,585 m ; Hauteur avec accessoire : 0,797 m ; Largeur : 0,44 m ; Largeur avec accessoire : 0,667 m
Materials and techniques
huile sur bois

Places and dates

Date
Fin du XVIIe siècle - début du XVIIIè siècle (1675 - 1725)

History

Object history
Selon le livre de raison de l’artiste et autres documents (Gaehtgens, p. 442, 444, 464, 465), Adriaen travailla à ce tableau 9 semaines et son frère Pieter, 13 semaines ; l’un des 10 tableaux de l’artiste cédés par ce dernier au chevalier Gregory Page (vers 1695-1775), Londres, 1722 et, cette fois encore, par l’intermédiaire du marchand d’art Lambert van der Truyn ; vendu par les héritiers de Page à Bertels, marchand d’art à Bruxelles ; acquis de ce dernier par A. J. Paillet, marchand d’art à Paris, en plus du lot déjà proposé en 1783, pour Louis XVI, 1784 ; exposé à l’ouverture du Muséum (Louvre) en 1793, cat. n° 142 (cf. Dubreuil).
Collector / Previous owner / Commissioner / Archaeologist / Dedicatee
Acquisition details
ancienne collection royale/de la Couronne
Owned by
Etat
Held by
Musée du Louvre, Département des Peintures

Location of object

Current location
Richelieu, [Peint] Salle 859 - Flandres, Hollande

Bibliography

- Koenig, Stéphanie, « Le Muséum des Arts (Louvre) en 1796 : catalogue des peintures exposées », Bulletin de la Société de l’histoire de l’art français, 2010, 2011, p. 169-189, p. 180, 188, n° 103
- Foucart-Walter, Élisabeth (dir.), Foucart, Jacques, Catalogue des peintures flamandes et hollandaises du musée du Louvre, [Musée du Louvre, département des Peintures], Paris, Editions Gallimard / Musée du Louvre Editions, 2009, p. 296, ill. n&b
Last updated on 15.03.2021
The contents of this entry do not necessarily take account of the latest data.