face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue sans cadre © 2010 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Stéphane Maréchalle
face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue avec cadre © 2008 Musée du Louvre / Harry Bréjat
face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue sans cadre © 2008 Musée du Louvre / Harry Bréjat
© 2010 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Stéphane Maréchalle
© 2008 Musée du Louvre / Harry Bréjat
© 2008 Musée du Louvre / Harry Bréjat

Le Reniement de saint Pierre

vers 1655
RF 2008 56
Département des Peintures
Actuellement visible au Louvre
Salle 912
Aile Sully, Niveau 2
Inventory number
Numéro principal : RF 2008 56
Artist/maker / School / Artistic centre
Le Nain, Antoine (Laon, 1600 à 1610 - Paris, 1648)
Le Nain, Louis (Laon, vers 1593 - Paris, 23/05/1648), ?
France École de
Le Nain, Mathieu (Laon, 1593/1607 - Paris, 1677)

Description

Object name/Title
Titre : Le Reniement de saint Pierre
Description/Features
Inscriptions
Signature :
S. b. g. : Lenain fecit.

Physical characteristics

Dimensions
Hauteur : 0,95 m ; Largeur : 1,22 m
Materials and techniques
huile sur toile

Places and dates

Date
Milieu du XVIIe siècle (vers 1655)

History

Object history
Historique
Probablement donné par l’Académie royale de peinture et de sculpture au cardinal Mazarin (1602-1661), le 4 mars 1656, et inventorié ensuite dans la collection Mazarin (inventaire de 1661, no 1055). – Découvert à Lunéville, 2000 ; vente Nancy, hôtel des ventes Nabécor, 19 mars 2000 (s. n.) ; acquis à cette vente par
Charles Bailly, antiquaire, Paris ; acquis de ce dernier par le Louvre en 2008 grâce au mécénat de la société AXA.

Commentaire
Découvert dans un grenier à Lunéville, Le Reniement de saint Pierre a tout de suite suscité plusieurs articles de presse, avant même la vente aux enchères à Nancy, le 19 mars 2008, dont il a été la vedette. Vendu comme « école lorraine du xviie siècle », il est acquis par le marchand Charles Bailly, alors que son estimation à 100 000 francs s’est envolée à 8,3 millions. Classé Trésor national, il entre finalement au Louvre en 2008 grâce au mécénat de la société AXA. Il a été rapproché du
tableau donné au cardinal Mazarin par l’Académie royale de peinture le 4 mars 1656, un « Saint Pierre de défunt Matthieu », qui figure ensuite dans l’inventaire Mazarin en 1661, sans attribution : « Un autre [tableau] fait sur toile représentant saint Pierre entre deux soldats et une servante » ; les dimensions correspondent à celles du tableau du Louvre : « haut de deux pieds dix pouces et trois pieds neuf pouces de large », soit 92 × 121,5 cm. Il est prisé 45 livres. À cause de la
mention « de défunt Matthieu », Le Reniement de saint Pierre a été attribué à Louis ou à Antoine. Nous pensons au contraire que la facture est caractéristique de Mathieu. D’abord à cause des chairs, avec cette touche dense, chargée, vibrante, multipliant les accents ocres tirant sur le rouge. Ensuite à cause du type des mains aux doigts souples et trop allongés. L’aspect des visages est aussi typique de Mathieu, notamment celui du soldat de droite au front et aux joues ombrées
autour du nez, principe que l’on retrouve dans L’Annonciation du musée Rolin à Autun ou dans La Vierge au verre de vin du musée des Beaux-Arts de Rennes. Soulignons encore les draperies molles, peintes de pratique, les cheveux, séparés en mèches filandreuses. Le coloris est restreint, avec quelques touches isolées de rouge dans l’armure et l’habit du soldat de droite, et surtout cette plage intense de bleu sur l’épaule de saint Pierre, constituée de lapis-lazuli par dessus une
couche d’indigo. Le visage qui émerge de l’ombre, baigné d’une lumière rouge, est saisissant. C’est un principe que l’on retrouve dans les Joueurs de cartes d’Aix-en-Provence, mais également dans les Quatre personnages à table de Louis, conservées à la National Gallery à Londres. La composition peut être rapprochée de La Vierge au verre de vin, avec ce clair-obscur prononcé, le cadrage à mi-corps et le déroulement en frise. Elle s’inscrit dans une période caravagesque de Mathieu, au
début des années 1650. Quant à la mention ancienne « peint par le défunt M. Le Brun », il y a deux explications possibles. Soit Le Reniement n’est pas celui donné à Mazarin en 1656, ce qui est concevable à cause du sujet très commun et des dimensions standard de la toile ; soit Mathieu l’a donné à l’Académie royale peu de temps avant qu’il soit présenté à Mazarin en le faisant passer pour une composition d’un de ses frères défunts. La radiographie a révélé que Le Reniement de saint
Pierre est peint avec une couche très mince par-dessus un portrait de femme disposé dans le sens de la hauteur. Celui-ci est peint sur une troisième composition difficile à distinguer. Les guirlandes de tension visibles à la radiographie sur les quatre bords démontrent que le tableau n’a pas changé sensiblement de format. L’oeuvre a été peinte sur une double préparation : couche profonde rouge à base de carbonate de calcium surmontée d’une couche grise au blanc de plomb et noir de carbone.
Collector / Previous owner / Commissioner / Archaeologist / Dedicatee
Académie royale de Peinture et de Sculpture
Mazarin, cardinal Jules
Nabécor (Maison de vente) (Nicolas Leroy, commissaire-priseur)
Galerie Charles Bailly (Antiquaire / Marchand d'art)
Acquisition details
mécénat d'entreprise
Acquisition date
date de comité/commission : 23/12/2008
date de l'arrêté/décision : 23/12/2008
Owned by
Etat
Held by
Musée du Louvre, Département des Peintures

Location of object

Current location
Sully, [Peint] Salle 912 - Georges de La Tour et Les frères Le Nain, Salle 912 - Les frères Le Nain

Bibliography

- Milovanovic, Nicolas, Peintures françaises du XVIIe du musée du Louvre, Editions Gallimard / Musée du Louvre Editions, 2021, p. 135, ill.coul., n°277
- Le mystère Le Nain, cat. exp. (Lens, musée du Louvre-Lens, 22 mars - 26 juin 2017), Paris, LIENART/ Louvre-Lens, 2017, p. 280-283, coul., fig. 1-4 (détails), Cat. 48
- Valentin de Boulogne. Réinventer Caravage, cat. exp. (Paris, musée du Louvre, 22 février-22 mai 2017), Paris, Musée du Louvre/ Officina Libraria, 2017, p. 78
- Valentin de Boulogne: Beyond Caravaggio, cat. exp. (New-York, The Metropolitan Museum of Art, 7 octobre 2016 - 16 janvier 2017), New Haven, Yale University Press, 2016, p. 66
- Cuzin, Jean-Pierre, « Le Nain, tout court », Revue de l'art, 2016-3, 2016, 45-56, p. 52, 54
- Salomon, Xavier F., « The Brothers Le Nain. Forth Worth and San Francisco », The Burlington Magazine, 158, 2016, août, p. 675-677, p. 677, n° 15
- Loyrette, Henri, sous la direction de ; Van Tuyll van Serooskerken, Carel, coordination scientifique ; Andreu, Guillemette, La recherche au musée du Louvre: 2010, Paris/Milan, Musée du Louvre/Officina Libraria, 2011, p. 219, p. 219 (coul.)
- Laveissière, Sylvain, « Un nouveau tableau des Le Nain au Louvre: Le Reniement de saint Pierre », La Revue des musées de France. Revue du Louvre, 1, Février 2010, p. 9-11, p. 9-11, fig. 1 (coul.), fig. 2 (détail)
- Rosenberg, Pierre, Tout l'oeuvre peint des Le Nain, Les Classiques de l'Art, Paris, Flammarion, 1993, p. 97
- The Brothers Le Nain. Painters of seventeenth-century France, cat. exp. (Fort Worth, Kimbell Art Museum, 22/05-11/09/2016 / San Francisco, Fine Arts Museums, 08/10/2016-29/01/2017), San Francisco / New Haven, Fine Arts Museums / Yale University Press, 2016, p. 21, 23, 99,160-162, 378-380, 389, p. 161 (coul.), Fig. 81 (détail), n° 15

Exhibition history

- Les frères Le Nain, San Francisco (Etats-Unis), Fine Arts Museums of San Francisco, 08/10/2016 - 29/01/2017, étape d'une exposition itinérante
- Les frères Le Nain, Fort Worth (Etats-Unis), Kimbell Art Museum, 22/05/2016 - 11/09/2016, étape d'une exposition itinérante
- Les frères Le Nain, Louvre-Lens, Salles d'expositions temporaires, 22/03/2017 - 26/06/2017, étape d'une exposition itinérante
- Regards sur les cadres, Sully, [AG] Salle 20 F : Exposition temporaire, 27/06/2018 - 12/11/2019
Last updated on 23.03.2022
The contents of this entry do not necessarily take account of the latest data.