vue d'ensemble © 1999 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski
détail © 1999 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski
détail © 1999 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski
© 1999 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski
© 1999 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski
© 1999 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski

Parapet d'ambon orné des symboles des évangélistes Luc et Jean

Date de création/fabrication : 1100 - 1200
Lieu de provenance : abbaye (Italie->Pomposa)

Actuellement visible au Louvre
Salle 160
Aile Denon, Niveau -1
Inventory number
Numéro principal : RF 3016
Artist/maker / School / Artistic centre

Description

Object name/Title
Titre : Parapet d'ambon orné des symboles des évangélistes Luc et Jean
Type of object
fragment d'ambon
Description/Features
Les ambons (dont le nom dérive d'un mot grec signifiant "lieu élevé") étaient un élément du mobilier liturgique des églises de l'Antiquité tardive et du Moyen Âge

Physical characteristics

Dimensions
Hauteur : 1,12 m ; Largeur : 1,03 m ; Profondeur : 0,49 m
Materials and techniques
marbre

Places and dates

Date
1100 - 1200
Provenance
abbaye (Italie->Pomposa)

History

Object history
Exécuté au XIIe siècle pour l’abbaye de Pomposa (commune de Codigoro, province de Ferrare) en réemployant la moitié d’un couvercle de sarcophage du Ve-VIe siècle. On peut probablement le rattacher aux travaux de l’abbé Giovanni de Victor dans la première moitié du XIIe siècle. L’autre moitié, actuellement non localisée, est connue par une copie de la fin du XIXe siècle ou du début du XXe siècle au château de Riola del Vergato (province de Bologne). Mentionné à l’abbaye de Pomposa jusqu’en 1802 ? Collection du comte Mattei à Bologne. Rambaldi, antiquaire à Bologne. Collection Arthur Sambon à Paris avant 1930 où il est supporté par trois colonnettes doubles (voir RF 3016 a à b, p.210). Vente Paris, galerie Charpentier, 1er juin 1956. Don de la Société des amis du Louvre en 1956 (comité du 31 mai, conseil du 7 juin 1956) pour le département des Antiquités chrétiennes (inv. AC 101). A la dissolution de celui-ci, versé au département des Sculptures en 1971.
Collector / Previous owner / Commissioner / Archaeologist / Dedicatee
Acquisition details
don de la Société des Amis du Louvre
Acquisition date
date de comité/commission : 31/05/1956
date du conseil : 07/06/1956
Owned by
Etat
Held by
Musée du Louvre, Département des Sculptures du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes

Location of object

Current location
Denon, [SCULPT] Salle 160 - Galerie Donatello

Bibliography

- Bresc-Bautier, Geneviève, sous la direction de (dir.), Bormand, Marc ; Gaborit, Jean-René ; Guillot de Suduiraut, Sophie ; Lafabrie, Michèle ; Le Pogam, Pierre-Yves ; Tupinier-Barrillon, Béatrice ; Leroy-Jay Lemaistre, Isabelle ; Scherf, Guilhem, Les Sculptures européennes du Musée du Louvre: Byzance, Espagne, îles Britanniques, Italie, Anciens Pays-Bas et Belgique, pays germaniques et de l’Europe de l’Est, pays scandinaves, Antiques restaurées et copies d’antiques, Paris, Somogy, éditions d'art ; Musée du Louvre éditions, 2006, p. 211, ill. 211
- Novara, Paola, « Il materiale pomposiano disperso : l’ambone del Louvre », Pomposa. Storia. Arte. Architettura, 1999, p. 310-312, p. 310-312
- Pierre Rosenberg (dir.) Des mécènes par milliers : un siècle de dons par les Amis du Louvre, cat. exp. (Paris, Musée du Louvre, 21 avril-21 juillet 1997), Paris, RMN, 1997, p. 214, n° 85
- Turri, Giuseppe, Pomposa, la sua storia, Bologne, 1981, p. 20
- Balboni, Dante, « L'ambone di Pomposa », dans Pomposa monasterium in Italia princeps, Bologne, 1963, p. 39
- L'antiquité chrétienne au musée du Louvre, cat. exp. (Paris, Musée du Louvre, 1958), Paris, Éditions de l'Oeil, 1958, p. 93, repro. p. 23, n° 17
- Coche de la Ferté, Etienne, «  L’art chrétien primitif et Byzance », La Revue des arts, 1956, 119-128, p. 128
- Arts religieux du Haut Moyen-Age. 28 avril-1er juin 1930, Paris, 1930, n° 51
Last updated on 20.10.2021
The contents of this entry do not necessarily take account of the latest data.