face, recto, avers, avant ; ouvert © 2005 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
fermé © 2005 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
dos, verso, revers, arrière ; ouvert © 2005 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
détail ; ouvert ; face, recto, avers, avant © 2005 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
face, recto, avers, avant ; ouvert © 1966 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu
© 2005 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
© 2005 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
© 2005 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
© 2005 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
© 1966 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu

Triptyque reliquaire : Crucifixion ; Visitation ; Evangéliste

Epoque / période : gothique (Occident->moyen âge)

Date de création/fabrication : 1270 - 1300
Lieu de création : France du nord = nord de la France (Europe) (?) (ou Picardie) ; Picardie (Europe->France) (?) (ou nord de la France)
Actuellement visible au Louvre
Salle 503
Aile Richelieu, Niveau 1
Inventory number
Numéro principal : OA 8106
Artist/maker / School / Artistic centre

Description

Object name/Title
Titre : Triptyque reliquaire : Crucifixion ; Visitation ; Evangéliste
Type of object
triptyque-reliquaire = triptyque reliquaire
Description/Features
Le triptyque est formé de trois planches de bois, revêtues de feuilles de cuivre gravé et doré. L’ornementation est divisée en deux parties distinctes.
Au bas, un décor architectural et géométrique de six rangées d’ouvertures formées de baies gothiques ou de rosaces, sous lesquelles on aperçoit, contenues dans des cavités ménagées dans l’épaisseur du bois, des reliques, principalement de Terre sainte, toutes identifiées par des inscriptions gravées rédigées en français.
La partie supérieure est occupée par des figures ciselées se détachant sur un fond quadrillé : au centre, le Christ en croix ; il est étendu sur une croix formée de deux troncs d’arbres non équarris ; les deux pieds sont cloués l’un sur l’autre, et le sang qui en découle est recueilli dans un calice posé sur le sol. Au sommet de la croix, un titulus avec l’inscription INRI ; de chaque côté, le soleil et la lune, et deux anges, vus à mi-corps, cachant leurs visages dans leurs mains. Aux côtés de la croix se tiennent la Vierge et saint Jean debout, accompagnés des donateurs agenouillés. Le donateur, les mains jointes, est vêtu d’une armure complète de mailles, par-dessus laquelle est passé un manteau sans manches serré à la taille ; au-dessus de lui, suspendu à l’encadrement architectural de la composition, son écu, aujourd’hui vide (peut-être y avait-il là, à l’origine, un petit écu émaillé ou niellé, rapporté). La donatrice, les mains jointes, est vêtue d’une robe et d’un long manteau ; au-dessus d’elle figure un écu pareil à celui du chevalier.
Au volet droit, un personnage masculin debout est associé à la Visitation : sainte Anne et saint Elisabeth debout s’embrassent, tandis qu’au-dessus d’elles la main bénissante du Seigneur sort d’un nuage. Il s'agit sans doute de Zacharie, époux d'Elisabeth, deux fragments de leurs reliques étant abrités juste en dessous
Au volet gauche, un saint vêtu d’une robe et d’un manteau, assis de profil sur un banc à dossier devant un pupitre supporté par une colonnette ; de la main droite il tient une plume, et de la main gauche un grattoir : il s’agit sans doute de saint Jean Chrysostome, étant donné la relique placée immédiatement au-dessous de lui ; au-dessus de lui, dans l’angle, apparaît la main du Seigneur qui le bénit.
Le revers du triptyque est couvert de feuilles de cuivre doré, gravé aux volets de losanges à fleur de lys (France) et à tours (Castille), et au centre, des feuillages stylisés et des demi-fleurs de lys.
Les scènes de la partie supérieure du triptyque s’inscrivent dans un ensemble d’œuvres de métal ciselé et gravé de style « parisien » dont l’origine géographique reste disputée entre Paris, la France du Nord et les régions situées autour de la Sambre et de la Meuse. Malgré quelques maladresses dans le détail de l’exécution, les reliefs relèvent en effet du courant élégant de l’art parisien inauguré par saint Louis au milieu du siècle. Pourtant l’œuvre n’est pas parisienne mais sans doute originaire de Picardie ou, de manière plus large, du Nord de la France, comme le prouvent les flexions dialectales des inscriptions gravées. Par ailleurs, l’analyse stylistique conduit à proposer une datation dans le troisième tiers du XIIIe siècle.
Inscriptions
Inscription :
gravées (par manque de place, certaines parties des inscriptions identifiant les reliques se développent verticalement).

Physical characteristics

Dimensions
Hauteur avec accessoire : 28,2 cm ; Largeur avec accessoire : 26,1 cm ; Profondeur : 1,3 cm
Materials and techniques
Matériau : cuivre
Technique : ciselé = ciselure (techniques métal)
Technique : gravé = gravure (techniques métal)
Technique : doré = dorure (techniques métal)
Matériau : bois (support : âme de bois)

Places and dates

Date
Epoque / période : gothique (Occident->moyen âge)

Date de création/fabrication : 1270 - 1300
Place of origin
France du nord = nord de la France (Europe) (?) (ou Picardie) ; Picardie (Europe->France) (?) (ou nord de la France)

History

Collector / Previous owner / Commissioner / Archaeologist / Dedicatee
Bouvier, Jacques Philippe, Bouvier d'Amiens (d'Amiens)
Odiot, Ernest-Joseph (vente, Paris, Hotel Drouot, 1889, n° 61)
Martin Le Roy
Acquisition details
don
Acquisition date
date de comité/commission : 20/02/1913
date du conseil : 03/03/1913
date : 1914
date du décret : 16/03/1914
Owned by
Etat
Held by
Musée du Louvre, Département des Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes

Location of object

Current location
Richelieu, [OArt] Salle 503 - Jeanne d'Evreux, Vitrine 2

Bibliography

- Saint Louis et les reliques de la Sainte-Chapelle (Saint Louis and Relics of the Sainte Chapelle), cat. exp. (Moscou (Fédération de Russie), musées du Kremlin, 3 mars - 4 juin 2017), Moscou, 2017, p. 252, p. 253, n° 59
- Un trésor gothique : la châsse de Nivelles, cat. exp. (Cologne, Schnütgen Museum, 24 novembre 1995 - 11 février 1996 et Paris, MNAM-Thermes de Cluny, 12 mars - 10 juin 1996), Paris, Réunion des musées nationaux, 1996, n° 21

Exhibition history

- Le trésor de Saint Louis, Moscou (Fédération de Russie), Kremlin Museum, 02/03/2017 - 04/06/2017
Last updated on 02.08.2021
The contents of this entry do not necessarily take account of the latest data.