© 1999 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Martine Beck-Coppola
© 1999 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Martine Beck-Coppola
© 1999 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Martine Beck-Coppola
© 1999 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Martine Beck-Coppola
© Musée du Louvre
© Musée du Louvre
© 1999 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Martine Beck-Coppola
© 1999 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Martine Beck-Coppola
© 1999 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Martine Beck-Coppola
© 1999 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Martine Beck-Coppola
© Musée du Louvre
© Musée du Louvre

Sainte Catherine d'Alexandrie

Epoque / période : Louis XII (1498-1515) (Occident->Renaissance->dynastie des Valois-Orléans)

Date de création/fabrication : vers 1515
Bousch, Valentin, Atelier de
Lieu de création : Lorraine (Europe->France)
Lieu de provenance : Meurthe-et-Moselle = Meurthe et Moselle (France->Lorraine) (probablement de l'église de Saint-Nicolas-de-Port)

Artwork recovered after World War II, retrieved by the Office des Biens et Intérêts Privés (OBIP); to be returned to its rightful owner once they have been identified. Online records of all MNR (‘National Museums Recovery’) works can be found on the French Ministry of Culture’s Rose Valland database..
Actuellement visible au Louvre
Salle 510
Aile Richelieu, Niveau 1
Inventory number
Numéro principal : OAR 519
Artist/maker / School / Artistic centre
Bousch, Valentin (Metz, 1541), Verrier ; Peintre-verrier, Atelier de

Description

Object name/Title
Titre : Sainte Catherine d'Alexandrie
Type of object
vitrail
Description/Features
la sainte porte la roue du supplice et l'épée.

Physical characteristics

Dimensions
Hauteur avec accessoire : 196,2 cm ; Largeur avec accessoire : 78,9 cm ; Hauteur : 56,1 cm ; Largeur : 76 cm ; Hauteur : 63 cm ; Largeur : 76 cm ; Hauteur : 76 cm ; Largeur : 76 cm
Materials and techniques
Matériau/Technique : verre peint
Matériau : plomb
Matériau : verre

Places and dates

Date
Epoque / période : Louis XII (1498-1515) (Occident->Renaissance->dynastie des Valois-Orléans)

Date de création/fabrication : vers 1515
Place of origin
Lorraine (Europe->France)
Provenance
Meurthe-et-Moselle = Meurthe et Moselle (France->Lorraine) (probablement de l'église de Saint-Nicolas-de-Port)

History

Object history
lL'identification de l'OAR 519 a été possible en confrontant plusieurs sources :
-Le vitrail est répertorié dans la liste des objets d'art récupérés en Allemagne établie par l'OBIP : « [n° d'ordre] 3, 4, 30 ; [n° allemand] 6311/1/2/5 ; [Provenance] 21° MUNICH ; [Epoque] France XVIe [Sujet] Vitrail : Une partie de vitrail ». -Le vitrail est répertorié dans l'inventaire détaillé du vingt-et-unième convoi en provenance de Munich : « List of French Property from Central Collecting Point Munich, 25.9.47 : Run N° of 21th shipm., 83, 84, 87 ; French Run N°, 12509, 12510, 12513 ; Munich Arr. N°6311/Berchtesgaden ; 1263/1, 1263/2, 1263/5 ; Author, French (?), French, 16 th cent. ; Subject, Lower part of a knight - cons. damaged, Middle part of a window : detail of knight ; Presumed owner, Unknown owner ; History, Bought in France for Goering ».
-Le vitrail figure dans le calepin de déballage du vingt-et-unième convoi en provenance de Munich : « [N°] 6311/1/2/5 - Vitrail, Tête d'homme, Partie d'un chevalier,Tête d'un chevalier ». L'ensemble des vitraux semble avoir appartenu à la collection d'Hermann Goering. Tous ont été déposés au Central Collecting Point de Munich et sont revenus par le vingt-et-unième convoi. Il est probable qu'au cours de leur nombreux déplacements, les vitraux aient subi des dommages et se soient cassés. Ce qui expliquerait que les descriptifs restent très succincts et ne correspondent pas toujours aux fragments des vitraux actuels.
Le vitrail « Sainte Catherine d'Alexandrie » aurait été acheté à Paris pendant la Guerre pour Hermann Goering. On ne connaît pas, à ce jour, le nom du marchand français, le nom de l'acheteur allemand, la date et le montant de la transaction. Au moment de la débâcle allemande, Goering fait envoyer ses collections en train spécial, convoyées par Andréas Hofer à Neuhaus (près de Nuremberg), les 23 février et 13 mars 1945, puis à Berchtesgaden le 13 avril 1945. C'est là, que la septième US Army se saisit de l'ensemble de la collection. Un premier travail de catalogage est apparemment effectué sur place et cette oeuvre se voit attribuer le numéro : « Berchtesgaden ; 1263/1/2/5 ».
Le vitrail est envoyé au Central Collecting Point de Munich. Puis, il est rapatrié par le Haut-Commissariat américain en Allemagne (Central Collecting Point de Munich) à l'Office des Biens et Intérêts Privés (OBIP), délégation du ministère français des Affaires étrangères pour les restitutions. Il revient en France le 25 septembre 1947 par le vingt-et-unième convoi en provenance de Munich. Ce vitrail est alors inscrit sur la liste des oeuvres mises à la disposition des musées nationaux par l'OBIP.
Retenu lors de la deuxième Commission de choix des oeuvres de la récupération artistique du 17 novembre 1949, le vitrail est pris en charge par la direction des musées de France, et il est confié par celle-ci à la garde du musée du Louvre (département des Objets d'art) en 1951. Cette décision a été confirmée par l'arrêté d'attribution du ministère de l'Education nationale du 16 mai 1951. Il fut inscrit dans l'Inventaire Objets d'Art Récupération (OAR), établi par Hubert Landais, sous le numéro OAR 519. Il fut donné comme faux à une date inconnue. L'OAR 519 est actuellement exposé dans les salles du département des Objets d'art (source : base POP Culture, base Rose Valland).
Acquisition details
attribution par l'office des biens et intérêts privés (MNR)
Acquisition date
date de l'arrêté/décision : 16/05/1951
Owned by
Musées Nationaux Récupération
On long-term loan to

Location of object

Current location
Richelieu, [OArt] Salle 510 - Louis XII, Vitrine 2
Last updated on 24.02.2022
The contents of this entry do not necessarily take account of the latest data.