face, recto, avers, avant ; trois quarts face © 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
face, recto, avers, avant ; détail signature © 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© Musée du Louvre
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2018 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© Musée du Louvre

La destruction des féodalités, de la tenture de l’Histoire de Charles Quint

Date de création/fabrication : 1600 - 1700
Lieu de création : Bruges (Europe->Belgique)
Artwork recovered after World War II, retrieved by the Office des Biens et Intérêts Privés (OBIP); to be returned to its rightful owner once they have been identified. Online records of all MNR (‘National Museums Recovery’) works can be found on the French Ministry of Culture’s Rose Valland database..
En dépôt : Musée du Temps, Besançon
Inventory number
Numéro principal : OAR 84
Artist/maker / School / Artistic centre
Flandre Bruges Peintre ; Cartonnier, D'après ?, bibliographie/travail de référence
Crayer, Gaspard de (Anvers, 1584 - Gand, 1669), Atelier de tissage
Schut, Cornelis (Anvers, 1597 - Anvers, 1655), Peintre ; Cartonnier, D'après ?, bibliographie/travail de référence

Description

Object name/Title
Titre : La destruction des féodalités, de la tenture de l’Histoire de Charles Quint
Autre titre : La Poursuite des Turcs en Hongrie, de la tenture de La Vie de Charles Quint
Type of object
tapisserie
Description/Features
Sur un char de triomphe sont assis côte à côte Charles Quint et Philippe II (?) ; à droite, deux personnages enchaînés ; à gauche des porte-étendards. Charles et son frère Ferdinand luttent contre les Turcs pour défendre les territoires d'Europe centrale. Bordures de guirlandes et paniers de fleurs, fruits et légumes, animées de putti ; dans la bordure supérieure, un cartouche indique le sujet de la scène ; il est flanqué de part et d’autre d’un putto tenant une palme, symbole de la gloire
Inscriptions
Inscription :
"CIVIUM LIBERATORI" (dans le cartouche sur la bordure supérieure ("Au libérateur des civils"))
Marque de l'atelier :
B [en lettre gothique avec une couronne et surmontant une broche à tisser] (marque de Bruges dans la lisière de la bordure droite)

Physical characteristics

Dimensions
Hauteur : 407 cm ; Longueur : 441 cm
Materials and techniques
Technique : tapisserie de haute lisse = haute lisse (techniques textile->tapisserie = tapisserie sur métier)
Matériau : laine (chaines et trames)
Matériau : soie (trames)

Places and dates

Date
1600 - 1700
Place of origin
Bruges (Europe->Belgique)

History

Object history
L'inventaire des tapisseries d'Hermann Goering présente une photographie de la tapisserie OAR 84, et l'annotation suivante : "Ta 53b. Niederländisch - Manufacture de Brüges, Renaissance, Charles-Quint-Serie : L'entrée triomphale dans les Flandres. 4,15 : 4,50m. M. Chesnier-Duchesne, Paris (Angerer), Febr. 1941". La liste du dixième convoi en provenance de Munich à destination de Paris cite la tapisserie page 53 : "Run N° of 10th shipm. 1164 ; French Run. N° 6967 ; Munich Arr. N°. 6631 ; Berchtesgaden 1583 ; Author : Bruxelles about 1630 ; Subject : Tapestry. Charles V".
La tapisserie "La Destruction des féodalités" a été acquise par Félix II Civet, avec les six autres pièces composant la tenture, en 1889 et 1890. Elle proviendrait d'une famille espagnole. Elle figure parmi les collections de la famille Civet au château de Saint-Maximin dans l'Oise jusqu'en 1940, date à laquelle la famille s'en sépare, entre mai et septembre. La famille la vend à un consortium de petits marchands dirigé par Henri Aumaitre pour la somme de 500 000 francs. Celui-ci tente en vain de vendre la tenture aux municipalités espagnoles qui souhaitaient l'offrir à Franco. Il organise alors, avec l'aide de la marchande d'art Gabrielle Chesnier-Duchesne, une exposition à Paris à la galerie Charpentier afin de présenter la tenture aux allemands. #Sur les conseils d'Andreas Hofer et Sepp Angerer, Hermann Goering en fait l'acquisition le 6 février 1941 pour la somme de 4 millions de francs, mais obtient un remboursement de 800 000 francs après avoir engagé des poursuites judiciaires en arguant d'un prix excessif. La tapisserie "La Destruction des féodalités" est transférée en Allemagne dans la collection Goering, peut-être à Carinhall, résidence du Reichsmarschall près de Berlin. Elle est ensuite incluse dans l'inventaire photographique de la collection Goering sous le numéro "Ta 53b". Au moment de la débâcle allemande, Goering fait envoyer ses collections en train spécial à Neuhaus près de Nuremberg, les 23 février et 13 mars 1945, puis à Berchtesgaden le 13 avril 1945. C'est là que la septième US Army se saisit de l'ensemble de la collection. Un premier travail d'inventaire est effectué sur place ; l'oeuvre a été numérotée : "Berchtesgaden : 1583". A l'issue de la guerre, la tapisserie est envoyée au Central Collecting Point de Munich, et enregistrée sous le numéro "6631". Elle est restituée par le Haut-Commissariat américain en Allemagne à l'Office des Biens et Intérêts Privés (OBIP), délégation du ministère français des Affaires étrangères pour les restitutions. Elle est rapatriée vers la France par le dixième convoi en provenance de Munich, le 31 juillet 1946 sous le numéro 1164, puis mise à la disposition des musées nationaux par l'OBIP. La tapisserie est retenue lors de la deuxième commission de choix des oeuvres de la récupération artistique du 17 novembre 1949 , prise en charge par la direction des musées de France, et confiée par celle-ci à la garde du musée du Louvre (département des Objets d'art) en 1951. Elle est alors inscrite dans l'inventaire Objets d'Art Récupération (OAR), établi par Hubert Landais, sous le numéro OAR 84. La tapisserie est déposée au musée du château de Compiègne le 9 juin 1950 -salle 9-, puis transférée au musée de Besançon le 23 août 1950 ; le dépôt est autorisé par l'arrêté du ministère de l'Education nationale du 31 août 1950. (source : base POP Culture, base Rose Valland)
Collector / Previous owner / Commissioner / Archaeologist / Dedicatee
Acquisition details
attribution par l'office des biens et intérêts privés (MNR)
Acquisition date
date de l'arrêté : 31/08/1950
date de l'arrêté/décision : 16/05/1951
Owned by
Musées Nationaux Récupération
On long-term loan to

Location of object

Current location
Besançon (France), Musée du Temps (Palais Granvelle), salle d'exposition

Index

Category
Places
Type

Bibliography

- Musées Royaux d'Art et d'Histoire, Bruxelles (dir.), Chefs-d'oeuvre de la Tapisserie brugeoise [Bruges et la Tapisserie ], cat. exp. (Bruges, Musée Gruuthuse et Musée Memling, 8 juillet - 18 octobre 1987), Bruges - Mouscron, Louis De Poortere, 1987, p. 365-368, fig. 44-45/2, p. 365
Last updated on 18.08.2021
The contents of this entry do not necessarily take account of the latest data.