RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Thierry Le Mage
Autre RMN
RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Thierry Le Mage
RMN

Célébration de la paix franco-espagnole à Notre-Dame de Paris le 21 juin 1598

1610
Inventory number
INV 1464, Recto
Former inventory number:
NIII 21879
MA 12562
Catalog number:
Inventaire italien, t.III W 334
Handwritten inventory reference:
vol.1, p.235
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artist/maker / School / Artistic centre
POCCETTI Bernardino (1548-1612)
Ecole florentine
(F. Baldinucci)

Description

Object name/Title
Célébration de la paix franco-espagnole à Notre-Dame de Paris le 21 juin 1598
Type of object
Dessins
Description/Features
Commentaire :
Ce dessin a été identifié par W. Vitzthum en1972 comme une étude préparatoire de Poccetti pour un des vingt-six tableaux en grisaille commandés par le grand-duc Cosimo II de' Médicis (Galleria Palatina, Palazzo Pitti). Ces peintures, consacrées à l'illustration de la vie d'Henri IV, roi de France, furent réalisées à l'occasion des cérémonies funèbres de la mort du roi, célébrées à San Lorenzo, à Florence (septembre 1610) (E. Borsook, 1969-1970).
D'autres dessins préparatoires pour la même décoration sont conservés au Louvre (INV 1567 recto et verso (R. Bacou, op. cit. n° 41) et à Florence (Galleria degli Uffizi, inv. n. 862 F (G. Gaeta Bertelà et A. M. Petrioli Tofani, 1969-1970).
'La vingtième scène des funérailles in effigie d'Henri IV à Florence, la Célébration de la paix à Notre-Dame de Paris le 21 juin 1598, illustre l'action diplomatique du cardinal de Médicis. L'artiste Bernardino Poccetti s'empare de cette cérémonie majeure en concordance avec les sources historiques. Jacques Auguste de Thou donne une description précise de l'évenement : "Dans l'église Notre-Dame, il y avait trois dais devant l'autel. Le roi se plaça sous celui du milieu, et après la messe qui fut célébrée par le cardinal Alexandre de Médicis légat du pape, ce prélat se mit à droite, les ambassadeurs à gauche. Le roi ordonna ensuite à Villeroy, en présence du chancelier Philippe Hurault de Cheverny, de lire tout haut le traité de paix, qu'il signa, après avoir juré sur les saints évangiles de l'observer". Le Dessin préparatoire de Poccetti propose un projet d'envergure, dans un lavis très enlevé, mêlant avec virtuosité le trait et les aplats, l'encre brune et la pierre noire. La peinture subit quelques variantes par rapport au dessin, le groupe qui prête serment et qui réunit Henri IV, l'ambassadeur d'Espagne et le cardinal Alexandre de Médicis s'étant déplacé vers le fond de la toile ; un réel changement est à souligner dans la présence symbolique du roi Philippe II en une silhouette stéréotypée et tenant la place de l'ambassadeur. D'autres détails importants introduisent des divergences scéniques que l'on retrouve aussi dans l'eau-forte d'Alvise Rosaccio tirée du livret de Giuliano Giraldi relatant cette cérémonie. Poccetti possède un maîtrise incontestable des scènes de cérémonies officielles. Dans la grande figure statuaire placée à gauche du dessin, on reconnaît l'allégorie de la Paix foulant aux pieds les armes de la guerre et tenant par la lame l'épée renversée. Couronnée de lauriers, elle désigne de son doigt, dans le dessin comme dans la gravure par Rosaccio (ce qui ne sera plus le cas dans la peinture définitive), la chaire où Villeroy lut à haute vois le texte du traité de paix. Ainsi le regard est conduit naturellement vers l'autel où la paix de Vervins solennellement ratifiée rétablit la concorde entre les deux grands royaumes chrétiens. La manière lavée, fugace du dessin, le caractère théâtral des personnages-repoussoirs consacrent les qualités de fresquiste de Poccetti. Selon F. Viate, "c'est l"une des plus belles feuilles de l'artiste parmi les pièces conservées au Louvre". Bernardino Poccetti retient surtout d'Andrea del Sarto, dont il s'inspire directement, l'art des drapés et le sens aiguisé d'un composition bien articulée. L'artiste distribue la foule de part et d'autre de la cathédrale et souligne ainsi l'effet de perspective. Par rapport au tableau, le dessin décentre le groupe principal vers la droite de la feuille, ce qui dynamise l'ensemble. Poccetti intègre la "nuova maniera" toscane dans le choix des matières, du papier coloré, dans le chromatisme du dessin, dans l'émergence des formes sur un fond sombre. Il rassemble une foule de personnages graduellement miniatuisés, véritable profusion d'acteurs secondaires et de figurants servant de socle à la lecture à voix haute qui devient ainsi le coeur de l'évènement. L'artiste renonce dans cette esquisse aux personnages monumentaux et statiques qui se déploient en revanche dans la toile et dans la gravure...' (Cl. Menges Mironneau, 2020).

Bibliographie :
E. Borsook, 'Art and politics at the Medici Court, IV : Funeral decor for Henry IV of France' in Mitteilungen des Kunsthistorischen Institutes in Florenz, 14 (1969-1970), p. 225-226
G. Gaeta Bertelà et A. M. Petrioli Tofani, in cat. exp. Feste e apparati medicei da Cosimo I a Cosimo II, Florence, Uffizi, 1969-1970, sous le n° 88
R. Bacou, 'Dessins florentins de la collection de Filippo Baldinucci (1625-1696)', cat. exp. Paris, Musée du Louvre, 1958, n° 20
W. Vitzthum 'Die Handzeichnungen des Bernardino Poccetti', Berlin, 1972, p. 95
F. Viatte, 'Musée du Louvre. Inventaire général des dessins italiens, III : Dessins toscans XVIe-XVIIIe siècles, vol. I : 1560-1640', Paris, 1988, n° 334
Cl. Menges Mironneau in 'Réconciliations. Henri IV et Rome', dir. Paul Mironneau, cat. exp. Pau, Musée national et domaine du château de Pau, 18 juillet - 18 octobre 2020, Pau/Paris, 2020, n° 90, p. 149, repr.
Cl. Menges Mironneau, 'La Messe, le serment et la paix du roi sous la main des académiques florentins' in 'Réconciliations. Henri IV et Rome', dir. Paul Mironneau, cat. exp. Pau, Musée national et domaine du château de Pau, 18 juillet - 18 octobre 2020, Pau/Paris, 2020, pp.39-43, pp.41-42, repr. p. 42

Physical characteristics

Dimensions
H. 0,2 m ; L. 0,29 m
Materials and techniques
Pierre noire, plume et encre brune, lavis brun. Mis au carreau à la sanguine. Annotation à la plume et à l'encre brune, en bas à droite : 'Bernardo Poccetti'. Collé en plein.

Places and dates

Date
1610

History

Object history
F. Baldinucci ; cartouche rapporté: Bernardino Pocetti ; IIIème volume de sa collection, p. 57 (Poccetti) - son fils, Francesco Saverio Baldinucci - Pandolfo Pandolfini, Camillo Pandolfini, Roberto Pandolfini, Angiolo Pandolfini, Anna Eleonora Pandolfini (épouse de Filippo Strozzi) et Eleonora Teresa Pandolfini, par héritage - Vendu par l'entremise de Filippo Strozzi, sur rapport de François Xavier Fabre, au Musée Napoléon en 1806; marque du Louvre (L. 1886).

Inventaire du musée Napoléon :
Inventaire du Musée Napoléon. Dessins. Vol.9, p.1652, chap. : Ecole italienne, volume 50. (...) Numéro : 12562. Désignation des sujets : Volume 50 formant le tome 3 du recueil de Baldinucci. Signe de recollement : Vu au crayon. Cote : 1DD41
Collector / Previous owner / Commissioner / Archaeologist / Dedicatee
Dernière provenance : Strozzi, Filippo
Acquisition details
achat
Acquisition date
1806

Location of object

Current location
Petit format

Exhibition history

- Dessins florentins de la collection de Filippo Baldinucci (1625-1696) : XIXe exposition du Cabinet des dessins, Paris, Musée du Louvre, 23/04/1958 - 31/12/1958
- Disegni fiorentini del Museo del Louvre dalla collezione di Filippo Baldinucci, Rome, Palazzo della Farnesina, 09/04/1959 - 09/06/1959
- "Paris vaut bien une messe !" 1610 : Hommage des Médicis à Henri IV, roi de France et de Navarre, Pau, Musée national du Château de Pau, 01/04/2010 - 30/06/2010
- Réconciliations. Henri IV et Rome (1589-1610), Pau, Musée national du Château de Pau, 18/07/2020 - 18/10/2020
Last updated on 06.09.2021
The contents of this entry do not necessarily take account of the latest data.