RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Michel Urtado
Autre RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Thierry Le Mage
Détail RMN-Grand Palais - Photo M. Bellot
Détail RMN-Grand Palais - Photo M. Bellot
Détail RMN-Grand Palais - Photo M. Bellot
Détail RMN-Grand Palais - Photo M. Bellot
Détail RMN-Grand Palais - Photo M. Bellot
Détail RMN-Grand Palais - Photo M. Bellot
Détail RMN-Grand Palais - Photo M. Bellot
Détail RMN-Grand Palais - Photo M. Bellot
RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Michel Urtado
RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Thierry Le Mage
RMN-Grand Palais - Photo M. Bellot
RMN-Grand Palais - Photo M. Bellot
RMN-Grand Palais - Photo M. Bellot
RMN-Grand Palais - Photo M. Bellot
RMN-Grand Palais - Photo M. Bellot
RMN-Grand Palais - Photo M. Bellot
RMN-Grand Palais - Photo M. Bellot
RMN-Grand Palais - Photo M. Bellot
Inventory number
MI 753, Recto
Handwritten inventory reference:
vol.18, p.67
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artist/maker / School / Artistic centre

Description

Object name/Title
Portrait d'Isabelle d'Este
Type of object
Dessins
Description/Features
Commentaire :
Portrait d'Isabelle d'Este exécuté par Léonard de Vinci lors de son passage à Mantoue, après avoir quitté Milan tombé aux mains des Français, entre les derniers mois de 1499 et les premiers mois de 1500. Le fait que ce carton soit piqueté pour le transfert incite à penser qu'il s'agit de celui qu'avait conservé Léonard pour en faire une peinture qu'il ne commença sans doute jamais. Du reste, il existe plusieurs copies dessinées d'après ce modèle mais aucune version peinte. (V. Delieuvin 2012).
Prié, sans doute, de glorifier la marquise selon la tradition impériale du profil [...], Léonard trouva, à son habitude, le moyen de subvertir la tradition et la commande, avant de tout mettre en œuvre pour ne pas exécuter la peinture. C'est ainsi que le profil d'Isabelle d'Este n'est pas un profil, mais juste le terme d'un mouvement. Il saisit Isabelle en pleine conversation, au moment où elle se retourne. (L. Frank, 2019).
L'absence de soin dans le piquage tend à démontrer que celui-ci est tardif et n'a pas été fait sous la direction du maître. Trop dense ou trop mécanique par rapport à ce que l'on observe sur d'autres œuvres du maître. Il trahit le dessin original, , dans le tracé du voile et du cou, et surtout dans le traitement de la partie basse, où l'on ne comprend plus comment les bras s'attachent au corps. Enfin, il s'interrompt à quelque distance des bords gauche et droit, alors que la feuille a été légèrement coupée sur ces côtés, ce qui indique qu'une partie de la composition n'a pas été transférée. Ce piquage est donc tardif, probablement dû à l'artiste qui a utilisé la feuille en frottant le revers à la poudre de carbone pour en reporter la composition. La partie basse du dessin a été coupée sur quelques centimètres, ce qui est regrettable car on ne comprend plus que le modèle lève le bras droit pour désigner un livre posé sur une tablette où s'appuie le bras gauche. Une copie ancienne du portrait, conservée à l'Ashmolean Museum à Oxford donne une idée des parties manquantes. (B. Mottin, 2019).

Pour une notice complète avec les indications d'origine des différentes attributions, et une bibliographie détaillées, voir :
F. Viatte dans cat. exp. Léonard de Vinci, dessins et manuscrits, Paris, Musée du Louvre, 2003, n°61.
V. Delieuvin & L. Frank, 'Léonard de Vinci', cat. exp. Paris, Musée du Louvre, 2019-2020, n°119.

Voir aussi :
Frank Zöllner, 'Leonard de Vinci, 1452-1519', Cologne, 2003, n°XXI ; Françoise Viatte, 'Léonard de Vinci', Milan, 2005, n°19 ; Françoise Viatte dans Dominique Thiébaut et Giovanni Agosti (dir.), 'Mantegna 1431-1506', cat. exp. Paris, Musée du Louvre, 2008-2009, n°134 ; Alessandro Ballarin, 'Leonardo a Milano. Problemi di leonardismo milanese tra Quattrocento e Cinquecento. Giovanni Antonio Boltraffio prima della Pala Casio', Vérone, 2010, vol. II, p. 777-783 ; Martin Kemp et Juliana Barone, 'I disegni di Leonardo da Vinci e della sua cerchia nelle collezioni della Gran Bretagna', Florence et Milan, 2010, n°84 et n°116 ; Francis Ame-Lewis, 'Isabella & Leonardo. The Artistic Relationship beween Isabella d'Este and Leonardo 1500-1506', New Haven et Londres, 2012, p. 101-161 ; Vincent Delieuvin, 'La sainte Anne, l'ultime chef-d'œuvre de Léonard de Vinci', cat. exp. Paris, Musée du Louvre, 2012, n° 76 ; Anna Grochala (dir.), 'Mistrzowie pastelu, od Marteau do Witkacego, kolekcja Muzeum Narodowego w Warszawie', Musée National de Varsovie , le 29 Octobre 2015 - 31 Janvier 2016, Warszawa : Muzeum Narodowe w Warszawie, 2015, ill.4 p. 27 (repr.) ; Sara van Dijk, 'Beauty Adorns Virtue. Dress in Portraits of Women by Leonardo da Vinci', Ph. D. diss., Leiden University, 2015, p. 109-137 ; Carmen C. Bambach, 'Leonardo da Vinci Rediscovered', New Haven et Londres, 2019, vol. II, p. 256-262 ; Bruno Mottin, 'Les Dessins au laboratoire' in Grande Galerie, automne 2019, n°49, pp. 52-53, (repr.) ; Louis Frank, « Vie. Terreur et modernité », p. 216-233, cat. 119, (repr. p. 231) et Bruno Mottin, « Léonard de Vinci et l'art du dessin. Une approche de laboratoire », p. 370-384 (fig. 174, 175 p. 381-382), dans Vincent Delieuvin & Louis Frank, 'Léonard de Vinci', cat. exp. Paris, Musée du Louvre, 2019-2020.

Physical characteristics

Dimensions
H. 0,61 m ; L. 0,465 m
Materials and techniques
Pointe métallique, charbon de bois, sanguine et estompe, craie ocre jaune, rehauts de blanc sur le visage, la gorge et la main, sur papier préparé. Un premier tracé à la pierre noire est visible dans plusieurs parties : visage, chevelure, voile sur le front, cou, vêtement qui recouvre la gorge, épaule gauche. Légère préparation blanche du papier sur les parties supérieures droite et gauche.

Feuille de fort grammage. Couche de préparation blanche, à base de blanc de plomb, qui reste visible sous loupe binoculaire et dont les composants sont identifiables par fluorescence X. Esquisse des contours du modèle à la pointe métallique (probablement d'argent), ce tracé est visible le long du nez et du menton, par endroits le long du crâne et dans des lignes parallèles tracées à la manière d'un gaucher dans le bas de la chevelure. Aucun tracé préparatoire de ce type n'est visible le long du buste ou de la robe. Le tracé à la pointe de métal est repris avec un autre matériau sec. La poudre noire a presque disparu de la surface mais s'est nichée dans les anfractuosités de la fibre. L'aspect est caractéristique du charbon de bois (ou 'carboncino'), matériau que l'on nommera plus tard "fusain", et qui diffère de la pierre noire, plus grasse et qui reste davantage en surface. Le modelé du visage est traité avec une délicate association de 'carboncino', pour ombrer ou modeler au moyen de fines hachures parallèles tracées selon l'orientation typique d'un gaucher, et de sanguine, pour les carnations et la chevelure, travaillée à l'estompe avec quelques accents autour de l'œil et dans l'ombre de la joue. Le ton jaune du ruban de la robe est constitué d'un pigment à base de fer, donc une ocre, l'observation sous loupe binoculaire laisse penser que ce pigment a été appliqué sous une forme liquide. L'œuvre est piquée à l'aiguille. Les points de piquage ont un diamètre d'environ 0,25 millimètre, mais leur espacement varie.Le piquage est si serré le long du profil et autour des mains qu'il a provoqué des déchirures de la feuille. La partie basse du dessin a été coupée sur quelques centimètres. Feuille conservée avec peu de soin : pliée, roulée et entreposée dans un lieu humide où ses bords ont été rongés (perte des bords latéraux et inférieurs) et où des coulures d'eau se sont répandues de part et d'autre d'un pli. (B. Mottin, 2019).

Places and dates

Date
vers 1499/1500

History

Object history
Bartolommeo Calderara (né en 1747) ; Vittoria Pelulso, veuve Calderara ; Domenico Pino (v. 1760-1828) ; acquis en 1829 par Giuseppe Vallardi, catalogue 1855, p. 66 n° 2, parmi les pièces encadrées ; Chevalier A. D. de Turin, vente Paris, 10 décembre 1860, n° 72 : 'Léonard de Vinci. Une jeune dame de profil. Superbe dessin au crayon noir' ; acquis par le Musée Impérial.
Non vu au récolement le 09/11/2018 en Réserve des pièces encadrées, absence justifiée « ATELIER DE RESTAURATION LE 21/01/2018 » (C35 Réserve des pièces encadrées, G. Masson et Ch. Winling).
Acquisition details
achat
Acquisition date
1860

Location of object

Current location
Nouvelle réserve des pièces encadrées

Exhibition history

- Cartons d'artistes du XVe au XIXe siècle : LVe exposition du Cabinet des dessins, Paris, Musée du Louvre, 25/01/1974 - 27/05/1974
- Le studiolo d'Isabelle d'Este, Paris, Musée du Louvre, 30/05/1975 - 17/11/1975
- Hommage à Léonard de Vinci, Paris, Musée du Louvre, 13/06/1952 - 07/07/1952
- Présentation des collections : pastels, gouaches, aquarelles, miniatures, émaux, Paris, Musée du Louvre, 04/03/1982 - 31/12/1982
- Pastels, cartons, miniatures XVIe-XIXe siècles, Paris, Musée du Louvre, 21/06/1974 - 31/12/1974
- Présentation de dessins florentins du XIVe au XVIIe siècle : pour les élèves du cours de l'histoire du dessin à l'Ecole du Louvre, Paris, Musée du Louvre, 01/05/1968 - 05/06/1968
- Réouverture de la salle de lecture du Cabinet des dessins, Paris, Musée du Louvre, 13/12/1999 - 16/12/1999
- Leonardo da Vinci, Milan, Palazzo dell'arte, 20/05/1939 - 13/12/1939
- Pastels, Paris, Musée du Louvre, 01/12/1969 - 31/12/1969
- Catalogue des dessins de Léonard de Vinci (1452-1519), Paris, Musée du Louvre, 01/05/1922 - 30/11/1922
- Première exposition des plus beaux dessins du Louvre et de quelques pièces célèbres des collections de Paris, Paris, Musée du Louvre, 27/03/1962 - 30/05/1962
- Leonardo e Venezia, Venise, Palazzo Grassi, 22/03/1992 - 05/07/1992
- Le XVIe siècle européen : Dessins du Louvre, Paris, Musée du Louvre, 20/10/1965 - 22/01/1966
- Oeuvres de Léonard de Vinci, Paris, Musée du Louvre, 01/05/1919 - 31/07/1919
- Exposition de dessins italiens XIVe, XVe et XVIe siècles, Paris, Musée national de l'Orangerie des Tuileries, 11/1931 - 20/01/1932
- Notice des dessins, cartons, pastels, miniatures et émaux, exposés dans les salles du Ier étage au Musée impérial du Louvre. Première partie : Ecoles d'Italie, Ecoles Allemande, Flamande et Hollandaise, Paris, Musée du Louvre, 1866 - 1900
- Mantegna 1431-1506, Paris, Musée du Louvre, 26/09/2008 - 05/01/2009
- La Sainte Anne, l'ultime chef-d'oeuvre de Léonard de Vinci, Paris, Musée du Louvre, 26/03/2012 - 25/06/2012
- Léonard de Vinci : Dessins et manuscrits, Paris, Musée du Louvre, 05/05/2003 - 14/07/2003
- Léonard de Vinci 1519-2019, Paris, Musée du Louvre, 24/10/2019 - 24/02/2020
Last updated on 03.05.2021
The contents of this entry do not necessarily take account of the latest data.