Composition en frise avec des enfants tressant des couronnes de fleurs, jouant avec des animaux ou nourris par des nymphes

Inventory number
INV 10446, Recto
Former inventory number:
NIII 7398
MA 6892
Handwritten inventory reference:
vol.5, p.122
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artist/maker / School / Artistic centre
ORSI Lelio (vers 1511-1587)
Ecole lombarde
(Ph. Pouncey (note ms))

Formerly attributed to:
ANONYME ITALIEN
(Morel d'Arleux (Inv. ms.))
ANONYME ITALIEN XVIè s
(F. Reiset (Inv. ms))
MATURINO
(E. Jabach (Inv. ms))

Description

Object name/Title
Composition en frise avec des enfants tressant des couronnes de fleurs, jouant avec des animaux ou nourris par des nymphes
Type of object
Dessins
Description/Features
Commentaire :
Attribué à Maturino dans la collection d'Everhard Jabach, puis rangé d'abord parmi les feuilles de l'école italienne par Morel d'Arleux (Inv. ms) et ensuite parmi celles de l'école italienne du XVIe siècle par F. Reiset (Inv. ms), ce dessin a été reclassé à Lelio Orsi (voir note ms sur l'Inventaire du Cabinet des Dessins) par Ph. Pouncey (note ms au verso du montage) pour ses similitudes avec un groupe de dessins de même provenance attribués à l'artiste (INV 3640, de INV 10379 à INV 10381, de INV 10404 à INV 10406, INV 10449, INV 10459, de INV 10500 à INV 10505). Selon N. Clerici Bigozzi (dans cat. exp. Lelio Orsi : 1511-1587, dipinti e disegni, Reggio Emilia, Teatro Valli, 1987-1988, Milan, 1987, par E. Monducci, M. Pirondini, G. Briganti, F. Frisoni, N. Clerici Bigozzi, p. 65 n° 21), le dessin pourrait appartenir au même cycle décoratif que les dessins du Louvre INV 10405, INV 10503, INV 10504. Il pourrait dater de 1544 et présente des influences différentes réinterprétées dans l'esprit original et vivace des artistes du nord de l'Italie influencés par le dessin transalpin. L'énorme crapaud au premier plan de la composition évoque les motifs infernaux d'un « Bestiaire » à la Bosch. On y retrouve aussi des influences de Giulio Romano, de Michel-Ange mais aussi des réalisations de Rosso dans la Galerie de François Ier à Fontainebleau diffusées par les gravures d'Antonio Fantuzzi à partir de 1542 (voir H. Zerner, 'The Scool of Fontainebleau. Etchings and Engravings', New York, 1969, p. 17-21, pl. A.F. 41-49 ; Idem, dans A. Chastel, S. Béguin et al., cat. exp. L'Ecole de Fontainebleau, Paris, Grand Palais, 1972, p. 261-275). M. Fagiolo Dell'Arco ('Il Parmigianino, un saggio sull'ermetismo nel Cinquecento', Rome, 1970) a interprété la scène comme une 'Allégorie de la Charité', à laquelle feraient allusion les femmes satyres allaitant des enfants. A rapprocher d'un dessin à Los Angeles (The J. Paul Getty Museum, 90.GG.132 ; N. Turner, L. Hendrix, C. Plazzotta, 'European Drawings 3. Catalogue of the Collections', The J. Paul Getty Museum, 1997, n° 33).
Voir aussi : N. Clerici Bigozzi, op. cit., p. 62 sous n° 20, p. 68 sous n° 27.

Physical characteristics

Dimensions
H. 0,181 m ; L. 0,623 m
Materials and techniques
Plume et encre brune, pierre noire, lavis gris-brun, rehauts de blanc, papier beige. Taches de rouge (sanguine?). Mise au carreau à la pierre noire. Sur deux feuillets accolés. Annotation à la plume et à l'encre brune en bas à droite de chaque feuillet : '.gb.'. Collé en plein.

History

Object history
E. Jabach (L. 2959) ; Inventaire Jabach, II, n° 376 (Maturino) - Entré dans le Cabinet du Roi en 1671 ; paraphe de J. Prioult (L. 2953) - marques de la Commission du Museum (L. 1899) et du Conservatoire (L. 2207).

Notice de l'inventaire Jabach :
Dessin dit d'ordonnance collé et doré de la collection d'Everhard Jabach,
acquis pour le roi en 1671

A. Critères de l'identification

Le dessin a conservé tous les signes attestant sa provenance et son acquisition en 1671 :

- montage Jabach ivoire à large bande d'or fin ;
- numéro d'inventaire Jabach à la sanguine, au verso du montage ;
- paraphe Jabach à l'encre brune [L. 2959], au verso du montage ;

- marques, au verso du montage, du récolement du fonds Jabach effectué en 1690 par Jean Prioult, commissaire-enquêteur au Châtelet de Paris, à la suite du décès de Charles Le Brun, premier peintre du roi, directeur et garde général du Cabinet des tableaux et dessins :

- transcription en toutes lettres du numéro d'inventaire Jabach ;
- paraphe Prioult [L. 2953].

L'iconographie, la technique et les dimensions du montage sont en accord avec la description donnée par la notice de l'inventaire Jabach correspondant au numéro d'inventaire à la sanguine.

B. Notice de l'Inventaire Jabach, février 1671. Mise au net.
Paris, Bibliothèque nationale de France, Manuscrit français 869

Desseins d'ordonnances de l'escolle de Raphaël :

376

Une frize où il y a plusieurs figures entieres et quantité de petits enfans et animaux à la plume lavé et rehaussé sur du papier gris de 2 pieds 2 pouces de long sur 9 pouces 1/2 de hault

dudit Matourino [Maturino]

Inventaire du musée Napoléon :
Inventaire du Musée Napoléon. Dessins. Vol.5, p.892, chap. : Ecole italienne C, carton 61. (...) Numéro : 6892.Idem & Maîtres inconnus /&. Numéro d'ordre dans l'oeuvre du maître : 114. Désignation des sujets : Sujet allégorique et inconnu. Dimensions : H. 18 x L. 62,5cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&.Prix de l'estimation de l'objet : 1francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Signe de recollement : Vu au crayon. Cote : 1DD37 Note relative à la saisie informatique : Désignation des sujets : la technique et la mise en rapport avec un projet, précisées dans la notice n° 6890, concernent en fait les notices n° 6890 à 6905..
Collector / Previous owner / Commissioner / Archaeologist / Dedicatee
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Acquisition details
acquis pour le Cabinet du roi
Acquisition date
1671

Location of object

Current location
Grand format
Last updated on 06.09.2021
The contents of this entry do not necessarily take account of the latest data.