RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Michel Urtado
Autre RMN
RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Michel Urtado
RMN

La Marche triomphale du carrousel de 1662, arrivée des quadrilles dans la lice

Vers 1662
Inventory number
INV 32993, Recto
Former inventory number:
NIII 10673
MA 9843
Handwritten inventory reference:
vol.13, p.352
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artist/maker / School / Artistic centre
SILVESTRE Israël (1621-1691)
Ecole française

Description

Object name/Title
La Marche triomphale du carrousel de 1662, arrivée des quadrilles dans la lice
Type of object
Dessins
Description/Features
Commentaire :
Voir les dessins de l'INV 32992 à l'INV 32996 : suite d'études pour le recueil du Carrousel de 1662.
"Ce dessin prépare la première estampe du recueil du Carrousel de 1662 : 'La Marche des Maréchaux depuis la grande place de l'hôtel Vendosme, jusqu'à l'entrée de l'Amphitéatre, dessingé et gravé par Israel Silvestre en 1664'. L'ouvrage parut en 1670. B. Belin-Scart a suggéré que les corrections, à la plume, du palais des Tuileries, représenté dans son état de 1662 avant les transformations de Le Vau, et, à la pierre noire, du Pavillon de Flore et de l'aile nord, seraient de la main de Le Brun" (Roseline Bacou, "Collections de Louis XIV : Dessins, albums, manuscrits", cat. exp. 1977-1978, n°300).
"Malgré un entraînement intensif pendant plusieurs mois, Louis XIV ne remporta aucune course lors du carrousel de 1662. Il eut en revanche l'occasion de paraître à cheval de la manière la plus avantageuse qui fût, vêtu d'un costume « à la romaine » brodé d'or et d'argent et garni de rubis. Avant d'arriver dans l'amphithéâtre aménagé pour le spectacle devant la cour des Tuileries, il emprunta un itinéraire qui débutait derrière les jardins de l'hôtel de Vendôme, près du « marché aux chevaux », susceptible de fournir les meilleures montures. La correspondance du nonce apostolique (1) précise que l'on assista, les mercredis 5 avril et 3 mai 1662, à plusieurs « revues de chevaux », au cours desquelles le roi, accompagné des chefs des quadrilles, faisait répéter « en fort bel ordre » la marche prévue pour parvenir « en la place » déjà qualifiée « du carrousel ». Dès cette époque, le trajet était fixé : commençant probablement « rue de Gaillon », il descendait la rue de Richelieu, décrivait un coude rue Saint-Honoré, puis se terminait dans la rue des Quinze-Vingts (Saint- Nicaise) débouchant sur la lice. Pour ce long défilé mettant en scène une répartition claire et cohérente des participants, Silvestre a laissé cinq dessins de sa main servant aux illustrations du recueil commémoratif, dont deux sont ici exposés. Dans le premier, il a représenté l'arrivée du cortège dans la carrière, avec à sa tête, « en qualité de premier aide de Camp », Carlo Vigarani, gentilhomme de Modène, créateur du vaste amphithéâtre destiné au public (2). La feuille montre un repentir saisissant pour ce lieu et l'architecture environnante. Rien ne permet cependant d'avancer, comme on l'a écrit, qu'il serait de la main de Le Brun ou de Le Vau. Il faut plutôt y voir une initiative en faveur des Vigarani demandée par le roi, permettant de donner plus d'ampleur au grand théâtre des Tuileries que l'on venait d'inaugurer, ainsi qu'à l'« échafaud » de Carlo, d'une capacité de douze à quinze mille personnes. Dans la seconde feuille de la main de Silvestre, la foule des Parisiens et le décor des rues de la ville ont disparu. Il s'agit d'une étude pour la marche de la quadrille du duc d'Enghien correspondant aux numéros 95 à 103 accordés aux cavaliers, aux estafiers et aux chevaux, également reportés sur la version gravée. Quand on compare les deux sources graphiques, on s'aperçoit que l'artiste ne respecte pas toujours le nombre des figures, ni même parfois leur attitude, mais fait immanquablement preuve d'une indéniable virtuosité".
Notes : 1. Rome, Archives secrètes du Vatican, Nunziatura di Francia 121. 2. La Gorce, 2005, p. 43-48.
Bibl. [voir document associé] : Belin, 1968, no 35. Exp. : Paris, 1977-1978, no 300, p. 287 ; Paris, 1988, no 14, p. 37 (notice par Nicolas Sainte Fare Garnot) ; Versailles, 2002-2003 (sans notice).
(Jérôme de La Gorce in "La France vue du Grand Siècle. Dessins d'Israël Silvestre (1621-1691)" (Paris, musée du Louvre, 15 mars - 25 juin 2018), cat. sous la dir. de Bénédicte Gady & Juliette Trey, n°29-30).

Physical characteristics

Dimensions
H. 0,144 m ; L. 0,437 m
Materials and techniques
Graphite, sanguine, plume et encre brune, lavis brun et rose
H. 14,4 ; L. 43,7 cm
Annoté à la plume et encre brune, en haut à droite : 78 et I

Places and dates

Date
Vers 1662

History

Object history
Collection royale ; marque du musée du Louvre (L. 1886a).

Inventaire du musée Napoléon :
Inventaire du Musée Napoléon. Dessins. Vol.7, p.1230, chap. : Ecole française, carton 101. (...) Numéro : 9843. Nom du maître : Idem & Silvestre, Israel /&. Numéro d'ordre dans l'oeuvre du maître : 5 A. Désignation des sujets : Sur le même carton deux dessins à la plume et lavés, qui ont servi pour la gravure du Carousel qui eut lieu sous Louis XIV, en 1662. Dimensions : H. 14,5 x L. 51 cm ; H. 14,5 x L. 47,5 cm. Origine : Collection ancienne. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Signe de recollement : Vu au crayon. Cote : 1DD39
Collector / Previous owner / Commissioner / Archaeologist / Dedicatee
Dernière provenance : Cabinet du Roi

Location of object

Current location
Grand format

Exhibition history

- Collections de Louis XIV : Dessins, albums, manuscrits, Paris, Musée national de l'Orangerie des Tuileries, 07/10/1977 - 09/01/1978
- Le décor des Tuileries sous le règne de Louis XIV, Paris, Musée du Louvre, 09/06/1988 - 18/09/1988
- Carrousel de 1662, Versailles, Bibliothèque municipale de Versailles, 17/12/2002 - 01/03/2003
- La France vue du Grand Siècle. Dessins d'Israël Silvestre (1621-1691), Paris, Musée du Louvre, 14/03/2018 - 25/06/2018
Last updated on 06.09.2021
The contents of this entry do not necessarily take account of the latest data.