Hercule et Antée

Inventory number
RF 49958, Recto
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artist/maker / School / Artistic centre
Anselmi, Michelangelo (1491-1554)
Ecole lombarde

Formerly attributed to:
ANONYME FLORENTIN fin XVè s

Possible attribution:
BAZZI Giovanni Antonio
(P. Pouncey)

Description

Object name/Title
Hercule et Antée
Type of object
Dessins
Description/Features
Commentaire :
Cette étude pour Hercule et Antée a été attribuée à Giovanni Antonio Bazzi, dit Sodoma, par Philip Pouncey. Elle nous semble aujourd'hui plutôt revenir à Michelangelo Anselmi, mais révèle bien l'ascendant exercé sur lui par Sodoma, né en Lombardie, actif à Rome mais également à Sienne où, précisément, Anselmi se forma et demeura jusqu'à son départ pour Parme, en 1520. (...) le dessin du Louvre peut être rapproché d'un autre projet tracé avec cette même sanguine sombre, probablement aussi pour Hercule et Antée, conservé au Fogg Art Museum de Cambridge (Inv. 1977-9). Il a été reconnu comme une oeuvre d'Anselmi par Konrad Oberhuber qui lui assigne une date plutôt précoce. Par ailleurs l'Hercule et Antée du Louvre offre plusieurs analogies avec les feuilles déjà conservées sous le nom d'Anselmi, dont certaines, comme la Léda (RF 475) étaient anciennement attribuées à Sodoma. (Françoise Viatte dans Revue du Louvre, 1999, n° 3, p. 85, n° 7, repr.)
'Cette feuille peut être donnée à Anselmi, artiste d'origine toscane forme par les exemples de Beccafumi et Sodoma qui arrive à Parme en 1520, par comparaison avec une autre étude a la sanguine conservée au Louvre. Ce dessin présente au recto le Combat d'Hercule et Cacus et porte au verso une étude pour la figure de San Nicola di Bari de la cappella Zangrandi dans l'eglise San Giovanni Battista à Parme (Françoise Viatte, «Dessins de l'école de Parme», La Revue du Louvre et des Musées de France, XXXI, 1982, n°5/6, p. 351). Les recherches graphiques d'Anselmi sont étonnamment proches de celles de Sodoma à la fin de sa carrière et une certaine confusion a pu régner entre leurs dessins. On peut émettre l'hypothèse que les scènes de combats athlétiques et virils correspondaient à des projets décoratifs, peut-être des éléments de bas-relief en trompe l'œil dans le gout antiquisant dont Correggio avait donné un admirable exemple avec le décor de la Camera della Badessa au monastère San Paolo à Parme en 1519. Anselmi s'est attaqué sérieusement à ce sujet puisque une autre version à la sanguine du Combat d'Hercule et Antée est conservée au Fogg Art Museum de Cambridge (inv. 1977-9)' (Catherine Loisel, dans cat. exp. Oeuvres d'art du Musée du Louvre à Thessalonique. L'Europe et les mythes grecs : Dessins du Musée du Louvre, XVIe - XIXe siècles, par C. Loisel, Thessalonique, Fondation Teloglion, Aristotle Université de Thessalonique, 12 Octobre 2012 - 27 Janvier 2013, n° 65).
Voir aussi : Françoise Viatte, «Acquisitions», La Revue du Louvre, I, 1999, fig. 7.

Physical characteristics

Dimensions
H. 0,308 m ; L. 0,174 m
Materials and techniques
Sanguine sur papier gris-beige. Dessin restauré

History

Object history
E. Desperets (L. 721) ; sa vente, Paris, 7-10 juin 1865, n° 5 (Ecole florentine fin du XVe siècle) - Alfred Normand (L. 153c). Dation à l'Etat en 1995, en paiement de droits de succession, avec les RF 49957, 49959, 49960, 49961, 49962. Comité du 6 octobre 1994. Conseil du 12 octobre 1994. Arrêté du 15 février 1996. Ampliation du 20 février 1996.
Acquisition details
dation
Acquisition date
1995

Location of object

Current location
Petit format

Exhibition history

- L'Europe et les mythes grecs. Dessins du musée du Louvre, XVIe - XIXe siècles, Thessalonique, Fondation Telloglion, 12/10/2012 - 27/01/2013
Last updated on 06.09.2021
The contents of this entry do not necessarily take account of the latest data.